Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Grèce : Le feu aux portes d'Athènes

Des incendies de forêt ont éclaté vendredi 22 août dans la nuit au nord-est d’Attica, en Grèce, et ont rapidement ravagé de vastes surfaces boisées et des propriétés. En deux jours seulement, le feu a atteint les banlieues à l'extrême-nord d'Athènes, réveillant le souvenir des ravages causés par les cauchemardesques incendies de forêt de l'été 2007 [en français].

Le blogueur grec mindstripper a pris cette photo de son balcon samedi soir (22 août) et l'a publiée sur son blog [en grec] :

‘Ωρα Αθήνας 8μμ
fireathens
Κι εγώ θέλω να φύγω από το σπίτι μου.

Athènes,20 heures. Et je veux quitter la maison.

Le lendemain, la photographe  Mirto Lazopoulou, qui vit à Londres, a publié cette photo, prise depuis un avion :

Elle fait ce commentaire :  “Je n'ai pas de mots pour décrire ça…”

L'incendie en direct par webcam

Dimanche dans la nuit, une webcam disposée dans les bois de Schinias a enregistré des captures d'écran du front de l'incendie, jusqu'à ce que la caméra cesse d'enregistrer (elle fonctionne à nouveau).

Schinias webcam image on Aug 24 at 1:53 AM in GreeceSchinias,capture de la webcam le 24 août à 01h53 du matin, en Grèce

Le  New Athenian a chroniqué le déroulement des événements dimanche matin [en anglais], quand le feu à atteint Pendeli, une banlieue d'Athènes :

Beaucoup d'habitants ont passé la nuit à tenter de protéger leur maison. Le dimanche matin, ils faisaient toujours leur possible pour éteindre les départs de feu près de leurs maisons, en les battant avec des branches d'oliviers et des pelles, ou en faisant une chaine humaine pour passer des seaux d'eau remplis avec un tuyau d'arrosage de jardin. L'air était épais d'une fumée âcre,  ils couvraient leur visage avec des T-shirts, des mouchoirs et des serviettes de bain pour pouvoir travailler. [..]

De nombreux habitants de Pendeli ont attendu le dernier moment pour évacuer leur logement. Les routes étaient toujours bordées de voitures en stationnement, en fin de matinée. Beaucoup attendaient devant chez eux, le visage couvert, leur chien en laisse à côté d'eux. De l'obscurité de la fumée sortaient des bruits d'explosions. Des réservoirs de gaz peut-être, ou alors des voitures qui explosaient.

Sur Twitter, les internautes ont donné le lien vers la carte des incendies créée sur Google Map, alimentée par les données de l'agence d'informations sur les incendies, FIRMS [en anglais], pour suivre les feux. La balise #grfires (#feuxgrèce) a été rapidement choisie pour faciliter la recherche de messages sur les incendies sur Twitter. La plupart de ces messages ont répercuté les informations données par la télévision, la presse en ligne, et des critiques contre le gouvernement, mais peu d'informations de première main sur les feux.

@savvakos est l'un de ceux qui, sur Twitter, a communiqué en temps réel des informations sur l'avancée du feu, en y joignant les coordonnées du lieu sur une carte Google [en grec]  :

Ενεργό μέτωπο της φωτιάς στην Σταμάτα, λίγο πριν από την πλατεία #grfires http://bit.ly/t38Z5 http://twitpic.com/ezarv

Front d'incendie actif à  Stamata, juste après le square  #grfires http://bit.ly/t38Z5 http://twitpic.com/ezarv

Egalement sur Twitter, @kyanoun a publié en temps réel une vidéo commentée, en utilisant le site Qik depuis sa voiture, tandis qu'il descendait vers la voie rapide d'Attica, envahie par la fumée.

Des scintillements dans la nuit

Le coucher du soleil est un moment que l'on redoute durant des incendies de forêts, car c'est l'heure où les Canadairs doivent atterrir et où la lutte des pompiers contre le feu est sévèrement affaiblie.  Eric Parks décrit ce moment terrible sur Twitter :

@erictparks: coucher du soleil & regardons les pilotes téméraires qui larguent les derniers réservoirs avec très peu de lumière. La nuit qui tombe révèle les centaines de points lumineux des feux dans les montagnes.

Le graphiste web Dimitrios Doukoglou a publié cette photo sur le site Twitpic, le 23 août :

Posted on Twitpic on August 23, 2009 by dukeoglue
La vue depuis mon toit, hier dans la nuit#grfires

Plusieurs photographes ont envoyé leurs photos sur Twitter par l'application Twitpic, et un informaticien grec a créé un service ad hoc sur le Web pour mettre automatiquement à jour nouvelles photos et informations avec la balise #grfires.

La politique par temps d'incendies de forêt

Teacher Dude, un journaliste citoyen et photo-reporter résidant à  Salonique établit un lien politique entre les feux de forêts et les élections nationales [en anglais] :

Même si la Grèce est régulièrement frappée par des incendies de forêts, une étude menée par la faculté d'économie d'Athènes suggère qu'il existe un lien direct entre leur potentiel de destruction et les élections nationales. Selon Spyros Skouras et Nikos Christodoulakis, la moitié des forêts grecques perdues durant les feux de forêts au cours des 54 dernières années a été détruite lors des 16 années où des élections ont eu lieu en Grèce.

Les derniers incendies de forêts graves qui ont touché le pays en 2007 sont survenus quelques semaines seulement avant les élections législatives et la plupart des analystes politiques grecs estiment que l'organisation de nouvelles élections dans les mois à venir est inéluctable.

Teacher Dude se souvient sur Twitter d'un autre combat contre le feu auquel il a pris part :

Je n'arrête pas de penser à ce qui s'est passé ici à Salonique en 1997. Je m'étais proposé pour aider à lutter contre le feu. C'est effrayant de voir à quelle vitesse le feu se propage.

… et il a également fait ce commentaire ironique :

Le logo du parti Nouvelle Démocratie [parti de la majorité actuellement, en Grèce] a pris un nouveau sens maintenant. http://tinyurl.com/m4mafa #grfires

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site