Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Népal : Prendre en main la problématique climatique

Le changement climatique est un sujet très important au Népal, alors que des études montrent que de nombreux habitants du pays font face à une famine due à des périodes de sécheresse régulières, alors que la fonte des glaciers menace des millions de népalais. Le pays compte beaucoup sur le tourisme et son agriculture pour soutenir son économie, mais le changement climatique pourrait sérieusement nuire à ces deux secteurs.

“Les effets répétés du changement climatique ont gravement entamé la production de céréales au Népal, empêchant les fermiers de se nourrir correctement et les endettant énormément ” annonce Oxfam dans un rapport récent [en anglais, comme tous les liens suivant sauf dans les notes].

De même, Chandan Sapkota, un employé de la Fondation Carnegie pour la Paix Mondiale, considère que les conséquences du changement climatique sur le secteur agricole népalais nécessitent une prise de conscience rapide :

La mousson tardive fera chuter la production agricole, qui est la colonne vertébrale de l'économie népalaise, dont plus de 70% de la population dépend. Cela aura aussi un énorme impact sur le taux de croissance et sur le revenu par personne.”

Nepal - Island Peak - Impressive glacier icefall below peak, Image by Flickr user mckaysavage

Népal – Le Sommet de l'Ile (Imja Tse)- Impressionnante chute d'un glacier aux pieds du sommet, Image de l'utilisateur de Flikr mckaysavage

Le changement climatique a aussi de sévères conséquences sur la chaîne montagneuse de l'Himalaya, pour le moment encore immaculée, et sur les communautés environnantes. Phil Butler sur Pamil Visions relève les dangers de la fonte des glaciers dans l'Himalaya. En se basant sur des photos satellites, il a mis en ligne une analyse en profondeur des glaciers menacés et de l'augmentation de la superficie des lacs pro-glaciaires [issus de la fonte des glaciers] pour démontrer l'urgence de la situation.

Ces lacs pro-glaciaires en altitude (…) ont vu leur superficie augmenter pour certains jusqu'à 45%. Les images satellite prouvent la fonte continue de ces glaciers si cruciaux, des preuves toujours plus évidentes que le réchauffement climatique mondial s'accélère. Des centaines de millions de personnes, dans cette région qui dépend de l'eau contenue dans ces glaciers, seront durement touchées, d'une manière qu'on ne peut pas prévoir avec précision.

La “fonte” du Népal a encouragé de nombreuses organisations environnementales à s'occuper du problème sérieusement, même si le gouvernement à Katmandou traîne les pieds dès qu'il s'agit de mettre en place des solutions à long terme aux problèmes climatiques.

Cette vidéo du Fonds Mondial pour la Nature (WWF) montre l'impact du changement climatique sur les habitants et sur l'écosystème d'un village de montagne au Népal.

Le Centre International pour l'Intégration de la Montagne dans le Développement (ICIMOD), en partenariat avec l'UNEP et le Réseau Asie Pacifique, a produit cette vidéo pour montrer l'impact du changement climatique sur les glaciers du Népal.

L'inaction du gouvernement népalais mise de côté, les travaux des organisations internationales comme WWF et ICIMOD commencent à produire leurs effets. Différents citoyens et groupes de jeunes sont formés à travers le pays pour faire prendre conscience du changement climatique aux Népalais.

La Jeunesse Népalaise pour l'Action pour le Climat est l'un de ces groupes. Ils appellent à des standards internationaux d'émission de carbone plus stricts. Ils encouragent le développement durable en s'appuyant sur la connaissance et l'industrie indigènes. Ils cherchent des investissements pour mettre en place des sources d'énergie propre. Ils espèrent ainsi obtenir une meilleure prise de conscience des problèmes environnementaux au Népal.

Des formations et des documents sont élaborés afin d'élargir la communication de l'action environnementale auprès du secteur privé. Bhajumahesh rapporte qu'un atelier de huit jours en Asie du sud (du 17 au 24 août 2009) a été organisé par PANOS South Asia – PSA afin de :

donner la capacité aux médias et autres experts de la communication de parler des problèmes climatiques. De renforcer le rôle de la communication, en donnant accès aux technologies de l'information et de la communication pour permettre le développement de contenus éditoriaux locaux, la mise en réseau, le partage des connaissances. Cela leur permettra ainsi de produire des contenus multimédias locaux consacrés au changement climatique en Asie du sud.

Alors que le gouvernement est distrait par des luttes politiques internes, le secteur privé népalais et de nombreux citoyens ordinaires sont à la tête de la lutte pour la protection environnementale, démontrant ainsi le pouvoir du peuple.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site