Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Libéria : Sites governementaux éteints, mais personne ne s'en soucie

Dans la nuit du 24 aout des hackers S.W.A.T (probablement une équipe iranienne) se sont introduits dans 19 sites web du gouvernement y compris ceux de presque tous les ministères. La plupart des sites étaient fermés pour maintenance pendant 3 jours.

Presque tous les sites gouvernementaux du Libéria ont été fermés pendant plusieurs jours. Mais quand les rues de la capitale Monrovia sont couvertes d'orduress, qui pourrait  bien se préoccuper d'Internet?

Il est difficile de croire qu'un pays puisse ignorer complètement l'effondrement de tous ses sites gouvernementaux, pendant des heures et des jours.

Mais ce cas démontre la profondeur du fossé digital entre les pays africains et le reste du monde. Il se trouve qu'il y a encore des endroits dans le monde, où l'effondrement général des sites gouvernementaux est comme  de tomber d'un arbre dans une forêt vide.

Lire l’interview de l'auteur de ce billet dans le quotidien Haaretz du 27 aout 2009 (en Hébreu).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site