Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Nigeria : Le câble sous-marin pour Internet GLO-1 arrive à Lagos

L'arrivée du  câble sous-marin GLO-1 [en anglais, comme tous les liens] à Lagos ce week-end passionne les blogueurs d'Afrique de l'ouest. Le GLO-1 connecte le Nigeria et 13 autres pays d'Afrique de l'ouest au réseau global de télécommunication via l'Europe, apportant avec lui de nouvelles capacités de bande passante pour cette région du monde.

GLO-1 is Africa's newest submarine cable.GLO-1, le plus récent des cables sous-marin en Afrique. Crédit illustration : Steve

A la fin du mois de juillet, les dégâts subis par le cable  SAT-3  — qui, jusqu'à ces derniers jours, étaient le seul lien du Nigeria avec le réseau mondial de communication – a affecté les opérations bancaires et l'accès à Internet dans tout le pays. Environ 70 pour cent de la bande passante du pays a été perdue.

Selon le PDG de Globalcom Limited, qui a financé le projet GLO-1, le nouveau système permettra de répondre aux besoins en Internet haut débit du Nigeria pour les 15 à 20 prochaines années. Les blogueurs en attendent une connexion plus rapide, des tarifs moins cher et un service plus fiable.

Du Cameroun, Bill Zimmerman écrit :

On attend du câble qu'il fasse baisser les prix de la connexion haut-débit et qu'elle soit plus rapide et plus robuste, pour le transfert de la voix (VOIP), des données et des vidéos. Le secteur de la technologie en Afrique de l'ouest devrait bénéficier de Glo-1, puisque les entreprises pourront communiquer plus facilement avec leurs clients et partenaires à l'étranger. Il contient aussi la promesse d'ouvrir l'accès à Internet aux particuliers et au petites entreprises qui ne pouvaient pas jusque là se permettre d'avoir une connexion personnelle.

Pour Yomi Adegboye du blog Mobility Nigeria, les améliorations promises par  GLO-1  n'arriveront jamais assez tôt :

Jusqu'ici, le pays entier dépendait du câble  SAT-3, dans le cadre du monopole de  NITEL sur la connexion à haut débit. Les observateurs du secteur sont aux aguets depuis des mois, car son lancement aura de toute évidence un impact sur le coût et la fourniture d'accès à Internet au Nigeria.

Maintenant que Glo-1 est là, quand, exactement, commencerons-nous à profiter de ses services ?

GLO-1 est unique en ce sens qu'il est le premier câble sous-marin au monde détenu par des intérêts privés. Theresa Carpenter Sondjo du blog Appfrica explique :

La plupart des câbles sous-marins, y compris le SAT-3 qui connecte actuellement l'Afrique de l'ouest au reste du monde, sont installées par des consortiums d'entités publiques (nationales) et privées . Glo-1 est assez inhabituel car il a été entièrement financé par la société GlobalCom du Nigeria… Le Nigeria dépend actuellement du monopole de NITEL pour accéder à la station de raccordement du SAT-3 et doit acheter de la bande passante au Bénin voisin.

Munashe Gumbonzvanda de TechMasai ajoute :

Ce qui est intéressant avec ce câble est que, contrairement à d'autres initiative comme Seacom [ Note de l'éditeur : Seacom, le cable qui connecte la côte d'Afrique de l'est à l'Europe et l'Asie, est entré en fonction en juillet 2009], il a été entièrement financé par Glo. Les répercussions de Glo-1 vont être majeures, mais cela prendra certainement un peu de temps. C'est, comme avec  Seacom, un grand moment pour l'innovation technologique et le développement en Afrique.

Note : Sur la version en anglais de cet article, Miquel Hudin précise dans les commentaires que six pays côtiers de l'Afrique de l'ouest, la plupart francophones, n'auront pas accès au nouveau câble.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site