Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Hong Kong, Chine : des journalistes de Hong Kong accusés d'incitation à la révolte au Xinjiang

Trois journalistes de Hong Kong ont été passés à tabac et maintenus en détention par la police de la région autonome de Xinjiang [en français] vendredi dernier (le 4 septembre) alors qu'ils couvraient les manifestations d'Urumqui, la capitale. Les autorités de Xinjiang ont déclaré hier que les trois journalistes étaient suspectés d'avoir incité le peuple à la révolte [en anglais] en faisant des gestes explicites. Hou Hanmin, directrice du Bureau de l'Information de la région autonome du Xinjiang, affirme que deux des journalistes n'avaient pas reçu d'autorisation pour travailler dans la ville et considère la brutalité policière comme un “accident malencontreux”.

Cet incident n'est pas un cas unique. En août dernier, dans la région du Sichuan, deux reporters de Now TV [en anglais] ont été accusés de cacher de la drogue dans leurs chambres d'hôtel alors même qu'ils couvraient le procès de Tan Zouren [en anglais], activiste des droits civiques. Le 6 septembre dernier,  à nouveau, 5 reporters de Hong Kong ont été mis sous les verrous à Urumqi. Tous ces événements sont autant de menaces à la sécurité personnelle des journalistes et à la liberté d'expression et de la presse à Hong Kong. La déclaration officielle du gouvernement de Xinjiang , accusant les journalistes de perturber l'ordre public, a eu pour effet de scandaliser l'opinion publique à Hong Kong et nombreux sont ceux qui ont exprimé leur colère sur les blogs et les médias en ligne.

Erynnyes, du blog Those were the days, ne peut concevoir que le gouvernement puisse raconter de tels mensonges à la communauté internationale [tous les liens sont en chinois] .

童工從未想過,一個政權、一個大國,今天,總算是擠身於國際舞台、總算是在國際社會中,開始有點地位了,竟還可以如此無 恥、無賴、無法無天,以非為是、以 黑為白、把受害人變犯人,扭曲事實、扭曲真相,這樣的一個偉大祖國,還可以厚顏無恥地叫香港人去愛國?敢問胡主席、溫總理,香港人何以從何愛這樣的一個偉 大祖國呀!

J'ai du mal à imaginer qu'un parti dirigeant, une grande nation qui gagne en puissance sur l'échelle internationale, puisse agir aussi impunément et brutalement. En transformant des victimes en coupables et en déformant la vérité, il fait abstraction de la loi, de la notion de bien et de mal, de la différence entre le noir et le blanc. Comment peut-on, toute honte bue, demander aux habitants de Hong Kong d'aimer une telle nation ? Monsieur le président Hu, monsieur le premier ministre Wen, dites moi, je vous en conjure, comment les habitants de Hong Kong pourraient-ils aimer un tel pays ?

Alors que le 60ème anniversaire de la République Populaire de Chine approche, Martinoei a fait remarquer qu’ il ne reste plus rien à célébrer [en chinois] :

乜嘢叫顛倒黑白,呢種就係,點只拉人打人唔駛本,連老屈人都唔駛本,明明新疆自己理虧在先,仲要大大聲惡人先告狀,老屈手 持記者證嘅香港記者煽動。 好多記者聽完,慶到上頭,真係想針筒、釘鞋呀,乜叉都擲過去俾新疆政府班白痴嘆吓。依家大家明白,點解漢人同維吾爾人,可以咁慶走晒上街示威,個政府白痴 白爛成咁,俾我都上街喇。

「國慶」?好慶就有,嬲到要走去土耳其訂一百打鞋擲過去果種慶。免得報完更慶,所以小弟呼籲,今年十月一日,記者集體杯葛報導「國慶」。呢啲老屈人唔駛本嘅政府,十月一日佢地自己慶爆佢喇,記者唔去報免費又被老屈煽動國慶鬧事,然後打鑊更甘。

A quoi bon rendre noir ce qui est blanc ? Nous en avons maintenant un exemple criant. Ils peuvent vous tabasser et vous accuser de tous les maux, c'est aussi simple que ça. Ils ont bien sûr perdu du terrain dans l'aventure, mais ils peuvent toujours clamer haut et fort que ce sont les journalistes qui incitaient à la révolte. De nombreux reporters sont vraiment en colère, s'ils avaient des seringues et des chaussures à portée de main, il est probable qu'ils les jetteraient sur ces abrutis du gouvernement de Xinjiang. Maintenant, vous comprenez certainement pourquoi les Han [Chinois] et les habitants d'Urumqi descendent dans les rues. Avec un gouvernement aussi stupide en place, moi même, je descendrais dans la rue. Comment pourrions nous célébrer l'anniversaire de la nation ? Peut-être que nous devrions commander à la Turquie une centaine de paires de chaussures pour les jeter sur scène lors des célébrations. Je recommande fortement aux reporters de boycotter la couverture de l'anniversaire. Qu'ils le fêtent entre eux, et peut-être pourrions nous couvrir les festivités sans être battus et accusés d'incitation à la révolte.

Le blogueur a également ouvert un groupe sur Facebook [en chinois] qui milite pour le boycott de l'anniversaire de la RPC.

Une autre groupe sur Facebook, condamnant l'action brutale de la police chinoise continentale [en chinois], a déjà réuni plus de 750 membres, dont vous trouverez ici quelques commentaires:

Huang XueTao écrit :

香港,定要撑住新闻自由!不撑,就会倒塌。
据理反击,不仅捍卫记者的权益,也是给国内官员教训和进步的机会,还能为国内的记者撑开一丝空间。

Nous devons protéger la liberté de la presse à Hong Kong, ou bien sinon tout va s'effondrer.
Nous devrions débattre raisonnablement et défendre les droits des journalistes. En agissant ainsi, nous donnons une chance aux autorités chinoises d'apprendre et de progresser. Cela pourrait aussi ouvrir de nouvelles voies aux reporters du continent.

Quant à Spare Tire :

請不要再對中國的人權存有幻想。

S'il vous plait, ne vous faites pas d'illusions sur les droits de l'homme en Chine.

Andrew Brian Rex Tam :

Alors que le 60ème anniversaire de la République Populaire de Chine approche, envoyons une lettre au conseil d'état de Pékin à l'attention de Monsieur le président et son premier ministre afin d'exprimer  les attentes du peuple chinois sur les questions de la démocratie et de la liberté !!

Vicky Kwan :

新聞自由不可踐踏! 如果公安指乜就拍乜,仲駛乜記者,新華社通稿就得啦! 只要喺法律允可范圍內,公安武警冇權自己釋法,現時並非戰爭狀態,軍隊武警無權限制新聞自由。

冇錯,內地一直冇新聞自由,冇結社自由,所以,香港記者責無旁貸,中國新聞自由,由香港記者開始。 我支持你哋!

On ne peut pas transiger avec la liberté de la presse ! Si l'on s'en tient uniquement aux consignes de la police, nous n'avons pas besoin de journalistes, nous pouvons tous lire sur Internet les nouvelles rapportées par Xinhua [agence de presse officielle]. La police n'a ici aucun droit d'interprétation. Nous ne sommes pas en temps de guerre, ils n'ont pas le droit d'étouffer la liberté de la presse. La liberté de la presse et d'association n'existe pas en Chine continentale. Pour cette raison, les journalistes de Hong Kong se doivent d'être les avocats d'une presse libre en Chine. Je vous soutiens tous.

Leslie Leung :

哈, CCTVB成日自我審查, 擦阿爺鞋又如何, 阿爺d狗奴才咪又係唔俾面照打可也?

La CCTVB (télévision d'état chinoise) s'est toujours auto-censurée afin de plaire à grand-père (sous entendu, le gouvernement central), mais quoiqu'il en soit, le chien de grand-père vous mordra toujours sans que vous vous y attendiez.

Dickson Cheung :

中共根本就係黑社會!!!
D契弟成日話胡溫開明~我開佢老母!!!
以曾蔭權為首的特區政府每個月出我地香港人人工~理應為香港記者向中共嚴正抗議!!!並應取消捐俾四川的一百億!!!否則我地納稅人唔想再出糧俾曾蔭權班契弟!!!

Le PCC est comme la triade !!!
Certains frères stupides maintiennent toujours que Hu et Wen sont plus ouverts, plus modérés — voyez donc cette p….. d'ouverture !!!
Le gouvernement de la RAS (Région Administrative Spéciale), dirigé par Donald Tsang, tiennent leurs salaires des habitants de Hong Kong, ils devraient protester contre tout cela et suspendre le versement des 10 milliards d'aide au Sichuan. Ou bien nous n'avons plus qu'à ne plus payer nos impôts.

這就是中國共產黨的真面目,信佢一成,雙目失明
還指望共產黨會給香港人一國兩制,高度自治?不要發夢了!
只有共產黨倒台,香港才有前途!!!

Le PCC montre son vrai visage. Si nous croyons ne serait-ce qu'à 10% de ce qu'ils disent, nous devenons alors aveugle.
Vous attendez toujours de voir un seul et même  pays fonctionner avec deux systèmes et des bases d'indépendance ? Ne rêvez plus..
Hong Kong n'aura d'avenir que lorsque le PCC appartiendra au passé.

Po Cheung :

基本上從當地公安既行動來講, 香港記者受到既待遇已經與內地體齊.
真正的回歸祖國了 ~

Au vu des actions menées par la police, il est évident qu'un sort identique est réservé aux journalistes de Hong Kong et aux journalistes du continent.
Nous faisons bel et bien à nouveau partie de la Chine.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site