Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Diasporas arabes : Devrais-je épouser un non arabe ?

Les femmes des pays arabes qui vivent à l'étranger se posent des questions compliquées. Devraient-elles épouser des non-arabes, des non-musulmans ou des convertis à l'islam ?  La blogueuse palestinienne Mona, qui vit au Canada et blogue sur Rebellious Arab Girl [en anglais], a ouvert une boîte à Pandore en posant ces questions dans un billet, qui a provoqué 162 commentaires à ce jour.

Mona avait écrit :

Il y a une question pour laquelle je n'ai pas vraiment de réponse, mais c'est la question qui m'est le plus souvent posée. Cette question m'est surtout posée parce que les lecteurs pensent que  Rebellious Arab Girl est tellement folle qu'elle ferait n'importe quoi.
Mona, pourquoi n'épouses-tu pas tout simplement un non arabe ? Qu'est-ce qui ne va pas avec épouser un converti ? Mona, si tu n'aimes pas la culture arabe, tu n'as qu'à te marier en dehors de ta culture et nous épargner tes plaintes.

Elle explique :

Ma réponse est simple. J'ai été élevée d'une certaine façon, et je ne veux pas que quelqu'un d'autre ait à s'habituer à la façon dont j'ai eu le cerveau tordu par la famille et la culture arabe, et je n'aurais pas à m'habituer à la sienne [culture]. Cependant, il s'agit d'un choix personnel.

Elle ajoute :

Beaucoup d'arabes épousent des non-arabes. C'est bien connu, tout au long de l'Histoire. Beaucoup de gens sont contre, et je ne sais pas pourquoi.  Si ça vous choque personnellement, allez y, mettez vous en colère. Tout ce que je sais, c'est que chaque individu est responsable de ses actes. Laissez les agir à leur guise. Homme arabe, femme arabe, laissez les vivre.

Les mariages mixtes, admet-elle, ne sont pas toujours très heureux :

Je sais, il y a tellement de problèmes pour les mariages mixtes, surtout avec la façon dont les arabes les perçoivent, mais qu'est-ce qu'on peut faire ? Les arabes sont tellement exigeants que quelquefois, ils veulent que leurs fils et filles épousent uniquement un arabe. Mais en plus, cet arabe doit être du même pays, il doit parler le même dialecte et être du même village. Qu'est-ce qu'on peut faire ? C'est leur mentalité. A prendre ou a laisser.

Elle ajoute :

Je pense que c'est logique pour un arabe d'épouser un autre arabe. Si des arabes désapprouvent, peut-être qu'un jour ils verront le revers de la médaille. Si ces arabes veulent vraiment que les choses changent, alors, ils pourraient commencer par la façon dont ils vivent, et donner à leurs enfants une éducation arabe plus moderne.

Dans la section des commentaires, le débat fait rage.

La marocaine Hajar Benlahmar note:

Si je devais choisir entre épouser un arabe et un non arabe, je choisirais le non arabe, même si je le suis. Pour une raison simple : je ne supporte pas la mentalité des hommes arabes, ils sont dogmatiques, sexistes…Et j'en passe.
…et une femme qui mène bien sa vie ne peut pas supporter une telle attitude, car un homme arabe ne peut accepter une femme comme partenaire de vie, il veut qu'elle soit sous son contrôle, qu'elle suive ses quatre volontés et qu'elle oublie sa propre existence…Je ne veux pas généraliser, mais la plupart des hommes arabes ne cherchent pas une épouse avec qui partager leur vie, ils cherchent une domestique…Ma cousine a épousé un Français converti à l'islam. Ils passent leurs vacances au Maroc avec nous. Un jour, je me suis réveillée, et je l'ai trouvé, lui, en train de repasser ses vêtements et ceux de sa femme, puis il a changé les couches de leur fille et il a même lavé la vaisselle…Il aide pour tout…Mon frère l'a trouvé en train de préparer le diner et lui a dit “Mec, t'es fou!!!! C'est elle qui doit faire ça, pourqoi tu l'as épousée sinon? … ” Il a répondu avec une expression innocente ” Je l'ai épousée parce que je l'aime ” lol

Mariam, 17 ans, de double nationalité allemande et bahreini, intervient :

Épouser un arabe ou un non arabe n'a aucune importance pour moi mais comme ma mère est une Allemande convertie à l'islam et que mon père est arabe, et que je suis fille d'un mariage mixte, je pense que je vais vous donner les avantages d'un mariage mixte. Nous parlons plus d'une langue ; nous comprenons plus d'une culture, tradition, religion, même si nous ne sommes pas d'accord avec. Nous sommes capables de changer les opinions des gens des deux pays et des deux traditions car nous sommes parents, alors que les étrangers en sont incapables. Nous effaçons les préjugés.  Nous avons l'esprit plus ouvert. Et nous rassemblons des gens différents. Ce ne sont que quelques exemples.

Desert Shark raconte l'histoire suivante :

Ma sœur est fiancée à un Américain converti à l'islam. Au début, cela a désespéré mon père, qui maintenant s'est lentement habitué à l'idée. Il n'existe pas d'homme arabe qui puisse affronter une femme diplômée, indépendante, et financièrement autonome comme ma sœur, vue la façon dont la plupart des hommes arabes sont élevés, ils ne peuvent pas faire face à ce type de mentalité. Ça n'a donc pas été une surprise qu'elle choisisse un Américain qui peut accepter  une femme comme elle. L'idée des arabes qui se marient avec des non-arabes n'est pas facile [à accepter], je pense que la majorité voit ça comme aller contre sa propre culture. Mais parfois il faut suivre son cœur et être avec la personne avec qui vous voulez être.

Najma est en faveur du status quo :

Personnellement, je pense que tout le monde devrait rester dans sa propre culture et son milieu. Les arabes devraient épouser des arabes, etc. Ça épargne beaucoup de problèmes, de conflits de famille et de disputes. Tu dis que certaines personnes préfèrent ne pas avoir une belle-famille arabe qui sera toujours sur leur dos,d'autres disent que la belle-famille est facile à supporter et qu'elle ne causera pas de problèmes. Honnêtement, il y a beaucoup de problèmes quand on épouse quelqu'un d'un autre milieu. Si ce n'est pas au début, ça arrivera plus tard,  même s'il y a beaucoup de gens qui se sont mariés en dehors de leur milieu et sont heureux. Donc, on ne peut jamais savoir, mais moi, je préfère éviter!

4 commentaires

  • Inconnue

    Njama, selon toi si on doit se marier en restant dans nos propres culture. Dans ce cas la on devrait également se marier que dans nos propres classes sociales et le monde n’avancerait pas … Selon toi les mariages inter-culturelle apportent beaucoup de problème. Mais ta vision est trop limité. Des que tu sors de ton cercle culturo-social cela apporte des problèmes. Des fois la personne que tu as choisis à une bonne situation professionnelle, fait partie de la même classe social et ne plaît toujours pas à ta famille… Evidemment si tu épouses la personne que ta famille adore bien sur tu évites un certain nombre de soucis. Mais alors tu ne t’enrichis pas, tu ne stimule pas ta réflexion et celle de ton entourage. Dès fois la personne avec qui tu as envie de construire ta vie, celle qui te correspond ne se trouve pas forcement la ou tu le penses et se serait dommage de passer à côté sous prétexte que tu veux éviter les problèmes. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, il faut être fort, courageux et surtout bien accompagné pour la vivre. Ton discours est dommageable, parce que s’en prise de risque la vie ne vaut pas la peine d’être vécu.

  • L.S.

    Moi je suis une femme arabe qui à grandit au Québec. J’ai eu la chance de grandir dans une famille composée de femmes. Des femmes indépendantes, et fortes. Cela m’a permis de ne pas être écrasée par cette figure du père arabe si sévère et omnipotente.

    Mon père était un homme agressif et parfois violent. Il voulait nous contrôler et n’acceptait pas de nous voir passer, mes sœurs et moi, de petites filles à femmes. Il n’acceptait pas de voir ma mère s’intégrer à sa nouvelle vie Canadienne mieux que lui, et gagner en libertés. Il a donc été évincé, Dieu merci. Depuis, j’ai vieilli, je me suis épanoui, je suis allée à l’école avec des gens de plusieurs cultures différentes. Une seule fois dans ma vie, j’ai connu un homme arabe, et vite je me suis rendu compte que je ne serai jamais libre dans une telle situation. Il a tout de suite voulu me contrôler, et même si en apparences ils était jeune et moderne, au fond il avait intégré la croyance que ses désirs et besoins en tant qu’homme étaient plus importants que les miens en tant que femme.

    Puis j’ai rencontré mon mari. Un non-arabe, un québecois. Nous sommes ensembles depuis 10 ans. Nous nous aimons tellement et il y a une tendresse dans notre couple que j’ai rarement vu dans un couple arabe. Mon mari ne s’est pas reconvertit à l’Islam et je ne souhaite pas qu’il le fasse. Nous n’avons pas l’intention d’avoir d’enfants de toute façon. Moi même je ne suis pas pratiquante et ça me convient. Ma mère et mes sœurs sont très heureuses pour moi, que j’ai trouvé une personne si honnête aimante et gentille pour partager ma vie.

    Ma sœur, elle, parce qu’elle est d’avantage pratiquante a épouser un homme arabe/musulman. Elle a eu beaucoup plus de difficultés avec son mari que moi au début. Ça a pris plusieurs années pour défaire les croyances arriérés que lui ont inculqué ses parents. Au début, même si il l’aime énormément, il la traitait comme une servante, et à même déjà levé la main sur elle dans un élan de colère. Mais ma sœur à insisté pour lui faire comprendre ses erreurs, et n’a pas accepté son attitude. Puis, pour ne pas la perdre, il a changé. Il sont maintenant les égaux l’un de l’autre depuis plusieurs années. Ils participent tous deux également à l’éducation de leur fille, qu’ils élèvent pour qu’elle soit forte et indépendante à son tour. Il y a encore des combats au quotidien bien sur, mais de dire qu’épouser un arabe est plus facile que d’épouser un non-arabe, c’est loin d’être vrai.

    Au Maroc et en France (Où les immigrants Arabes ont un taux d’éducation mois élevé qu’au Canada), quand je marche dans la rue avec mon mari, les hommes arabes me dévisagent constamment. Ils me regardent avec un air de dégoût sans aucune gêne ou retenue. Parfois ils m’insultent et me traite de pute. Moi c’est eux qui me dégouttent. Ils sont obsédés par l’idée que je “désobéisse”, et que j’ai eu le droit de ne pas être à eux. Il n’acceptent pas que ma sexualité soit partagé avec un homme blanc. Avec leur regard, ils me passent un message. Celui que pour eux, cette sexualité, celle de la femme arabe, est LEUR propriété, leur DROIT, en plus de sa vie de servitude toute entière. De l’autre côté quand un homme arabe, épouse une femme non-arabe, c’est un gage de succès. Cela lui vaut de l’admiration de la part de ses compères… c’est une injustice dure à accepter.

    Malheureusement, même si la misogynie du monde arabe est surtout culturelle que religieuse, les sociétés musulmanes sont trop rigides, figées dans le temps, et voient les femmes comme les sous-fifres des hommes, à leur service, obéissantes d’abord à leurs pères, ensuite à leur maris, comme une propriété.

    Seuls les hommes forts d’âme et d’esprits sont capables d’être l’égal d’une femme forte. Les autres sont des créatures insécures et pathétiques.
    Qu’ils soient arabes ou non, les hommes doivent vivre avec leur temps, pour qu’on puisse construire ensemble et non se battre les uns contre les autres.

    Comme ce n’est pas près de changer, moi je suis libre et en paix avec un homme québecois. On peut ainsi cultiver l’amour et le respect, au lieu d’être coincés dans un combat des sexes douloureux et traumatisant.

    • Atomheartmother

      J’approuve à 100% tout ce que vous dites.

      Et un couple amoureux doit parvenir à surmonter les regards haineux :

      “Les trésors sont des murs et leur ombre est aveugle
      Et l’amour est au monde pour l’oubli du monde.”
      (Paul Eluard)

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site