Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Égypte : des blogueurs appellent à un Aïd joyeux et sans harcèlement des femmes

Alors que l’ Aïd el-Fitr [en français] (la fin du ramadan) approche, les Égyptiennes se préparent à affronter bien plus de cas de harcèlements sexuels dans les lieux publics que ce à quoi elles sont déjà malheureusement habituées.

De leur côté, blogueurs et cyber-activistes se rassemblent afin de lutter contre ce phénomène, appelant à une célébration joyeuse et sans harcèlement.

Tout a commencé le 25 octobre 2006, au premier jour de l’ Aïd el-kébir [en français], quand l'Égypte fut le témoin du premier incident d'harcèlement de masse [en anglais, comme les liens suivants, sauf mention contraire].

SandMonkey nous raconte cet évènement en particulier:

Pour ceux d'entre vous qui ne la connaissent pas, l'histoire est la suivante : c'était le premier jour de l'Aïd, et un nouveau film était projeté en centre-ville. Plusieurs groupes d'hommes étaient réunis, qui essayaient d'entrer dans la salle, mais lorsque toutes les places furent vendues, ils décidèrent de détruire le bureau d'accueil. Une fois leur tache accomplie, ils furent pris de ce qu'on ne peut qu'appeler une frénésie sexuelle. Ils couraient dans tous les sens, attrapant chaque femme sur leur passage, qu'elle porte le niqab, le hijab ou qu'elle soit tête nue. Qu'elle soit égyptienne ou pas. Même les femmes enceintes ne furent pas épargnées. Ils les attrapaient, les brutalisaient, essayaient de leur arracher leurs vêtements, tout ça sous le nez de la police qui ne bougea pas le petit doigt. Les bonnes âmes du centre-ville firent de leur mieux pour protéger les femmes. Les commerçants les laissaient entrer, les barricadant à l'intérieur alors que la foule essayait de forcer la porte. Les chauffeurs de taxi faisaient monter les filles dans leur véhicule, tandis que la foule tentait de briser les vitres et les sortir de là. Ce fut un désordre indescriptible de harcèlement sexuel qui dura 5 heures, de 19h30  jusqu'à 00h45, et ça me retourne l'estomac rien que d'y penser.

Depuis ce jour, le harcèlement sexuel est devenu en Egypte une espèce de rite durant l'Aïd el-Fitr et l’ Aïd el-Adha . Le bloggeur Mohamed Hamdy a lancé un groupe sur Facebook [en arabe] ainsi qu'une campagne en ligne appelant à un Bairam joyeux et exempt de harcèlement:

شباب مصر اللى بجد عارف إن رب رمضان هو رب باقى الشهور , بالتالى عيب جدا شبابنا يكون بيصلى التراويح ويقيم الليل لحد أخر يوم فى رمضان , ومن أول يوم فى العيد نلاقى الشباب بيتحرشوا بالبنات والسيدات فى الشوارع . الجروب ده معمول علشان نقول إننا هنعيد وهنفرفش .. بس مش هنتحرش
وأتمنى كلنا نشارك فى إثراء الحوار هناك , ونعمل دعوه لكل أصحابنا على الفيس بوك عشان الفكره توصل لاكبر عدد من الناس .. يمكن نساهم فى عودة الأمن للشارع المصرى من جديد .
La vraie jeunesse égyptienne sait que le dieu du ramadan est le même que le restant de l'année ; il est honteux de voir nos jeunes prier, jeûner, vénérer leur dieu pendant tout un mois, demandant pardon jusqu'au dernier jour du ramadan puis, dès le premier jour de Bairam, de les voir envahir les rues du Caire à la recherche de femmes à harceler. Ce groupe est un appel pour un bairam joyeux et sans harcèlement. Enrichissons-le de discussions positives et invitons tous nos amis à amener à nouveau respect et sécurité dans nos rues.

La campagne a percé dans la blogosphère égyptienne et a été sujet à discussion sur les blogs suivants [en arabe]: Shaymaa El Gammal, Mahdy Mubarak, Meshmeshya, Ego, Maha, Woman, Osama Abdel Aal, et Radio Horytna.

Les Égyptiens déplorent encore une Egypte sexuellement harcelée après l'enquête [en français] publiée par l'agence Reuters qui révèle que les deux tiers des Égyptiens hommes harcèlent les femmes dans la rue. Une blogueuse égyptienne victime de ce type de comportement, Asser Yasser, a déclaré le 18 avril Journée contre le harcèlement [en français].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site