Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

USA : Affrontements à Pittsburgh au sommet du G-20

Des groupe anti-capitalisme, pacifiques,  anarchistes, écologiques et des citoyens engagés se sont réunis à Pittsburgh en Pennsylvanie le jeudi 24 septembre pour protester contre les effets néfastes du capitalisme mondial pendant le sommet du G-20.

Manifestant arrete g-20

Arrestation a Pittsburgh – Photo sous licence Creative Common par america.gov sur Flickr

Le G-20 réunit 19 dirigeants des pays les plus riches et des représentants de l'Union Européenne. Le président Obama préside la réunion cette année et le sujet de la rencontre est la crise économique mondiale. Les critiques opposent que le sommet n'est pas démocratique et que les débats sont trop secrets. Une revendication fréquente est de placer  “l'être humain avant les profits”.

Un groupe qui s'est baptisé The People Caravan Across Pennsylvania (La caravane du peuple à travers la Pensylvanie) a traversé  l'état de Pennsylvanie et blogué avant le sommet en invitant leurs partisans à les rejoindre durant les manifestations dans Pittsburgh. Ils ont préparés ce reportage audio sur les personnes qu'ils ont rencontrés en route, qui décrivent leurs difficultés économiques personnelles.

Mesures énergiques de la police

Les manifestants ont été confrontés à la police anti-émeute qui a utilisé gaz lacrymogène, bombes au poivre, balles en caoutchouc et canons soniques. Environ 19 manifestants ont été arrêtés jeudi. D'autres manifestations devaient avoir lieu  le vendredi 25 septembre, selon une ‘information publiée sur le site G-20 Resistance Project.

Le projet indymedia de Pittsburgh, G-Infinity, chronique les événements à travers des articles des médias, dont une radio sur Internet, des articles sur Twitter, des reportages en vidéo et par téléphone mobile. Il localise également les affrontements avec la police dans la ville sur une Google Map.

La vidéo Youtube qui suit est de Soul Pitt TV, une chaine en ligne lancée par une communauté afro-américaine de Pittsburgh et son site Web. On y voit un esprit de fête parmi ceux qui manifestaient le 24, lors de ce qu'ils ont surnommé Le soulèvement du peuple.

Soull Pitt légende ainsi la vidéo:

Vidéo de manifestants du G-20 quittant Arsenal Park dans Lawrenceville au croisement de la 40e rue et de Penn et marchant jusqu'à Pittsburg pour protester contre le sommet du G-20. Malheureusement, ces manifestants n'avaient même pas dépassé la 34ème rue quand les gaz lacrymogènes ont été lancés, et ils ont du faire demi-tour.

Sur YouTube, thetwos a publié beaucoup de vidéos, dont celle ci-dessous, que Mark Parent (@mparent77772) et beaucoup d'autres utilisateurs de Twitter ont décrit comme “l'usage d'une arme militaire sonore”. Un article du New York Times annonce que c'est la première fois qu'un canon sonique a été utilisé pour disperser une foule aux U.S.A.

Pour défendre les droits civiques

L'Union Américaine des Droits Civiques est en train de recueillir des plaintes contre le renforcement des mesures de sécurité entourant le G-20 sur son site.

Une ligne téléphonique offre un soutien juridique aux manifestants qui pensent que leurs droits civiques de manifester pacifiquement ont étés violés. La police déclare que de nombreux manifestants ont organisé des “réunions illégales” tandis que les organisateurs répondent qu'ils ont suivi la voie officielle pour obtenir les autorisations. L'UADC de Pennsylvanie a même poursuivi la ville pour les forcer à accorder des autorisations pour plusieurs groupes.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site