Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines : Les inondations filmées par les internautes

Photo de reshguevarra sur Twitpic

Photo de reshguevarra sur Twitpic

De nombreuses parties de Manille et des provinces avoisinantes  sont toujours sous les eaux aujourd'hui même si la tempête tropicale ‘Ondoy’ (dont le nom international est Ketsana) a déjà quitté le pays. Près de 200 personnes sont mortes et les déplacés se sont comptés par centaines de milliers lorsque la tempête a touché la capitale philippine samedi dernier [les liens sont en anglais sauf mention contraire].

Les pluies diluviennes ont provoqué les pires inondations dont se souvienne le pays [Fr]. Cette tempête a même déversé plus de pluies que l'ouragan Katrina:

RT @wizkitabet: FAITS : pluies de l'ouragan Katrina = 380mm en Louisiane. Pluies du typhon Ondoy = 410mm à Manille, aux Philippines.

Les sites de médias sociaux ont été renforcés pour informer les sauveteurs de la localisation des victimes des inondations [Fr]. Une carte de la situation du typhon Ondoy a été créée pour compiler les informations sur les besoins des sinistrés. Google a créé une page spéciale pour collecter les dons. Ondoy Relief Efforts donne la liste complète des coordonnées des organismes de secours, des centres de dépôt de dons, et des équipes publiques d'action d'urgence.

photo Ali Figueroa

photo Ali Figueroa

Des vidéos d'internautes ont été mises en ligne sur le cyberespace, montrant des images effrayantes des dégâts provoqués par les inondations. Voici, ci-dessous, une vidéo de l'utilisateur Youtube didipusrex

Ma mère a réussi à prendre un vidéoclip des flots du typhon Ondoy avant que la montée des eaux ne les force à se réfugier au deuxième étage. Ils ont été coincés là, dans l'eau jusqu'à la poitrine, jusqu'à ce que les eaux se retirent le lendemain matin.

Cette vidéo montre un automobiliste pris au piège dans sa voiture au moment où les flots se déchaînaient près d'un hôpital de Manille

La ville de Marikina, à l'est de Manille, a été ravagée par les flots

Les piétons et même les automobilistes de Paranaque, au sud de Manille, traversent une rue inondée à l'aide de planches de polystyrène

Les voitures sont emportées par la force du courant

La province de Bulacan, au nord de Manille, n'a pas été épargnée

Techpinas remercie une station de radio d'avoir consacré son programme à informer ses auditeurs en temps réel sur la tempête. Beaucoup d'entre eux étaient des sinistrés qui dépendaient de leurs téléphones portables pour les informations sur les secours :

Au milieu de l'incertitude et des souffrances apportées par Ondoy et de l'absence d'électricité dans la plus grande partie de la Mégalopole de Manille, les DJ Gang, Lambert et Steph ont donné avec altruisme leur temps et leur énergie pour garantir que les possesseurs de téléphones portables  – surtout ceux qui étaient coincés dans les zones frappées par la catastrophe, dont le seul accès aux informations étaient les applications de radio FM de leurs téléphones aux batteries presque mortes – soient tenus au courant de la progression des opérations de secours et soient en quelque sorte maintenus en vie par le déploiement d'espoir tenace et pro-actif de Jam 88.3. Ils ont pratiquement transformé le paysage habituellement indifférent de la radio FM en un lieu de diffusion de l'information sur les secours et de coordination des bénévoles.

Les SMS ont été utilisés pour donner des conseils de survie aux sinistrés

Ce qui a été vraiment réconfortant, c'est la participation des auditeurs aux efforts de Jam. Il y a eu ceux qui appelaient la station pour donner des informations sur les conditions de la circulation dans la métropole. Des médecins ont envoyé des SMS pour donner des conseils à ceux qui à ceux qui étaient sur les toits de leurs maisons englouties par les flots sur la façon d'éviter l'hypothermie, tandis qu'un ancien bénévole de la Croix-Rouge indiquait comment préparer une solution orale de réhydratation

Photo by Celina Ann Natanauan Chan Photo  Celina Ann Natanauan Chan

Twitter est une source fiable d'informations sur la catastrophe et est utile pour suivre les activités de secours. Grâce à Twitter, les internautes sont en mesure de rendre compte de l'évolution des inondations dans les zones à l'écart

ageofbrillig: RT: quelqu'un de notre équipe est allé hier à Payatas. Dami na daw cadavre. Aucune attention des médias là-bas. Et pas beaucoup d'aide.
Cocoy: RT @mlq3 @jeyaiy Je ne connais que la situation à Candaba. Toute la ville est sous les eaux, sauf l'église. Peux pas sortir de la ville elle-même..
jovefrancisco: Presque tout le samedi, j'ai cru que ma ville était la plus touchée. Jusqu'à ce que je voie les images à la télé

Les tweets conseillent les équipes de secours et la police sur les endroits où  apporter des vivres

alexderossi: RT @momma_erin REPOST: La zone de Rosario Pasig & Cavite n'ont RIEN reçu en vivres. Si vous pouvez, svp faites quelque chose ! – salamat po !!
maxenemagalona: GRABE. RT @kitel_anne On demande des policiers au village de Marikina. Il y a des pillards partout qui essaient de cambrioler les maisons.

Les tweets rappellent à la population l'avancement des opérations de secours

ANDREWdecastro: Comment les sinistrés sont-ils supposés cuire ces nouilles instantanées ? Ou ouvrir ces boîtes ? Simple question
philredcross: Nous sommes submergés pour l'aide aux enfants dans notre opération de secours. Les bénévoles intéressés peuvent se présenter au PNRC NHQ (à côté du cercla Anda
cocoy: RT @dementia: Ah oui, veuillez donner de la nourriture et des boissons prêtes à l'emploi. Les sinistrés n'ont aucune possibilité de faire cuire des nouilles

Ce tweet d'un Sénateur de la République témoigne que les inondations affectent les riches comme les pauvres :

SayChiz: Mes beaux-parents habitent à sinco hermanos. Seul leur toit émerge de l'eau. Ils ont cherché refuge dans la maison à 2 étages d'un voisin

Photo by Diane Lorenzana Photo Diane Lorenzana

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site