Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Serbie : Mort d'un supporter français de football

Brice Taton, un français de 28 ans, supporter de l'équipe de football de Toulouse, avait été frappé par des supporters de l'équipe du Partizan le 17 septembre dernier. Cela s'était passé dans le centre de Belgrade, peu avant le début du match opposant les deux équipes. Il est décédé dans un hôpital de Belgrade le 29 septembre. Cette terrible nouvelle a provoqué les réactions de plusieurs blogueurs.

Srdjan Mitrovic a écrit [en serbe, comme tous les liens suivant] :

J'ai honte de cette ville, de ces hommes politiques et de ce pays.

Marko Jevtic a créé un groupe Facebook – “Cesser la Violence” – et, sur son blog, a convié ses lecteurs à la rejoindre. Il a aussi écrit :

Je suis fan du Partizan. Je suis né et j'ai grandi à Belgrade… mais j'ai honte.

REPOSE EN PAIX BRIS

Srecko Sekeljic a écrit :

Les paroles et les gestes de violence,l'interdiction du défilé de la Gay Pride dans le centre de la capitale, le passage à tabac de nombreuses personnes, la mort tragique de Brice Taton suite à ses blessures, l'impossibilité pour les habitants de marcher en toute sécurité dans les zones urbaines  – tout cela prouve clairement le besoin urgent de faire front commun face à la violence. La première chose à faire pour les citoyens est de reprendre les rues aux bandes et individus qui répandent la haine et sèment la peur et la mort. Ensuite, les institutions devront entamer des poursuites judiciaires suivies d'effets à l'encontre de ces individus, de ces bandes et organisations qui propagent et pratiquent cette violence.

Les officiels serbes ont exprimé leurs condoléances à la famille de Brice et ont déclaré que la Serbie ne l'oublierait jamais.Le site internet de la radio-télévision Studio B a publié cette déclaration d'Ivica Dacic, le ministre de l'intérieur:

“En tant que représentant du ministère de l'intérieur serbe, j'exprime mes sincères condoléances pour la mort de votre fils. Jusqu'au dernier moment nous avons espéré que Brice et sa jeunesse gagneraient. La nouvelle de son décès, que les citoyens de Serbie ont accueilli avec grande tristesse, est des plus tragiques.”

Selon Studio B, le secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, Marko Karadžić, a demandé aux citoyens de se rassembler sur la place centrale de Belgrade mercredi, afin de rendre hommage à la victime avec des fleurs et des bougies. Il a dit :

C'est une affreuse nouvelle qu'un citoyen français ait perdu la vie de cette façon à Belgrade. Je  demande à tous les habitants de Belgrade de venir sur la place de la République [en serbe, Trg Republike], d'allumer des bougies et de laisser des fleurs pour montrer que nombreuses personnes en Serbie rejettent la violence et que la Serbie n'oubliera jamais le français Brice Taton, et qu'elle ne permettra plus jamais qu'une telle chose arrive.

Le président Tadic a aussi réagi :

“La Serbie va réagir avec le plus grand sérieux et avec des principes très stricts. […]”

Il a ajouté que c'était un avertissement “à toutes les bandes qui ont encouragé la violence ces derniers jours.”

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site