Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ukraine : Election présidentielle et promesses non tenues

L'élection présidentielle ukrainienne a été fixée au 17 janvier 2010, et bien que le dépôt officiel des candidatures ne commence pas avant le 20 octobre, la plupart des protagonistes-clés ont déjà démarré leur campagne. Si sur la blogosphère ukrainienne, les billets sur la politique préélectorale prolifèrent, il est plutôt ardu de trouver des blogueurs faisant montre d'une véritable confiance envers le personnel politique du pays. En revanche, le cynisme abonde.

On peut trouver des faits marquants de cette pré-campagne sur Ukrainiana: le concert du premier ministre Ioulia Tymochenko “L'Ukraine au coeur” ; les clips de Victor Ianoukovytch “Je vous entends tous” ; et “L'Ukraine doit être forte” de Serhiy Tyhypko, dont Taras, de Ukrainiana écrit : “Un sosie de Kevin Spacey, non ? En un peu plus sérieux. Ou moins.” [en anglais]

Blogoreader.org.ua, un blog qui couvre les informations et les opinions de la blogosphère ukrainienne, a écrit (en ukrainien) le 30 septembre un article sur un projet politique interactif lancé par le portail d'information Korrespondent.net en juillet -La Mesure de la vérité (en russe):

[…] L'objectif du projet La Mesure de la vérité est de déterminer le degré de vérité dans les déclarations des politiques ukrainiens. Les visiteurs du site vont vérifier la crédibilité de déclarations données, en votant pour ou contre les citations des politiciens. Il y aura en outre un bref commentaire éditorial à côté de chaque citation. Jusqu'à présent, la plupart de ces commentaires ont été caustiques et sarcastiques :)

Le “véritémètre” comportera des diagrammes de crédibilité hebdomadaires. Ce qui permettra de visualiser l'opinion du public sur tel ou tel politicien – dans quelle mesure les gens croient ce qu'il ou elle dit.

Selon les auteurs du projet, il continuera à fonctionner après l'élection présidentielle en Ukraine. […]

Voici ci-dessous trois citations récentes relatives à l'élection (en russe), du Président ukrainien et du président du parlement (tous deux candidats probables à la présidentielle de 2010), ainsi que le détail des votes pour et contre des lecteurs, avec les commentaires éditoriaux :

22 septembre 2009
[Président Victor Iouchtchenko]

Mon plan, c'est gagner. < …> Et quand nous nous verrons dans mois, je suis sûr que je serai le président de l'Ukraine.

Appréciation des lecteurs :
-1323 ( +211 / -1534 )

Commentaire éditorial :

De deux choses l'une. Soit Victor Iouchtchenko est un incroyable et stupéfiant optimiste. Ou bien il parle d'une autre Ukraine. Un fonds, peut-être.

***

29 septembre 2009
[Le président du Parlement Volodymyr Lytvyn]

La principale menace pour la sécurité nationale de l'Ukraine, ce sont les autorités ukrainiennes. Je parle de toutes et n'en singularise aucune, car le Président, le Conseil des Ministres et le [Parlement] d'Ukraine représentent tous cette menace aujourd'hui.

Appréciation des lecteurs :
1247 ( +1430 / -183 )

Commentaire éditorial :

Volodymyr Lytvyn n'avait encore jamais fait preuve d'une telle franchise.

***

30 septembre 2009
Victor Iouchtchenko

Le Iouchtchenko qui est assis devant vous est le [Iouchtchenko de 2004]. Je n'ai pas effacé un seul point de mon programme.

Appréciation des lecteurs :
0 ( +365 / -365 )

Commentaire éditorial :

Victor Andréiévitch [Iouchtchenko] a sans doute raison. Et c'est ça qui est triste. Il n'a pas réussi à faire de changement réel dans le pays – du moins en mieux. Toutes ses promesses ne sont restées que cela, des promesses, et toutes ses paroles sont restées de la pure rhétorique, et tous ses rêves de pouvoir fort dans un pays prospère ne sont restés rien d'autre que des rêves. Tout ce qui lui reste à faire, c'est de retourner dans l'opposition. Retour dans le futur, pour ainsi dire.

L'utilisateur LJ mihailobrodskiy – l'homme d'affaires ukrainien Mykhaylo Brodskyy [en anglais], qui n'est pas étranger lui-même à la politique et à la controverse, a écrit ceci (en russe) sur la politique préélectorale et la confiance :

Ces derniers temps, je lis des déclarations comme : [Volodymyr Lytvyn] – Je serai N°1, [Ioulia Tymochenko] – Je vais gagner, [Victor Iouchtchenko] – Je gagnerai à 100%. En tant que citoyen, c'est autre chose que je voudrais entendre. Quel genre de système de santé nous allons avoir, par exemple. Dit de façon responsable. Je n'ai pas confiance en ces débiles, de toute façon. Et je ne me tairai pas sur [Victor Ianoukovitch].

Voici quelques commentaires à ce court billet :

mikawai:

Et alors, Ianoukovitch reste lui-même silencieux la plupart du temps – qu'y a-t-il à discuter à son propos :)

ser_dem:

Et il a bien raison. avec ses talents pour la conversation, il vaut mieux rester tranquillement de côté, à avoir l'air intelligent – qui sait, on finira peut-être par l'élire. Et s'il ouvre la bouche, il perdra à nouveau [comme en 2004].

sahaleen:

[Ianoukovitch] essaie de paraître compatissant… Comment allez-vous?.. Comment va votre travail?.. Tout ça est de la faute du gouvernement de [Ioulia Tymochenko]. C'est elle la pire ennemie, et moi, je suis doux comme un nounours… Je vais rétablir l'ordre… Et comment fera-t-il pour le rétablir, et, plus généralement, que fera-t-il au juste – il n'en dit pas un mot… Grotesque… Y a-t-il quelqu'un sur qui ça marche !?

ser_dem:

Quoi, est-ce qu'il y a un seul être au monde qui dise COMMENT il va rétablir l'ordre ???

L'utilisateur LJ nefedieff a lui aussi écrit (en ukrainien et russe) sur la sincérité de Victor Ianoukovitch :

[…] On dit que Victor Fedorovitch [Ianoukovitch] a pris la parole à Mikolayiv aujourd'hui. Son discours solennel à l'occasion de son arrivée dans la capitale de la construction navale ne mérite guère l'admiration.

“Je promets de travailler dur et de ne jamais rien vous dire d'autre que la vérité, a insisté le chef du Parti des Régions pendant son allocution.

Mamma mia, j'étais tellement ému que je me suis mis à pleurer… de rire. Une chose que nous devrions lui demander maintenant, c'est pourquoi ne pas commencer à dire la vérité longtemps avant l'élection? […]

Autre commentaire sur les promesses non tenues des politiques ukrainiens (en ukrainien) – par l'utilisateur LJ didaio:

La seule raison pour laquelle je ne voterai pas Iouchtchenko à l'élection présidentielle, ce sont ses promesses non tenues.

Et on dirait que Tymochenko a effectivement appris quelque chose de lui.

“Je sais que nous pourrons rendre l'argent au peuple dans deux ans. Si j'échoue à rendre l'argent au peuple dans deux ans, à la différence de nos politiciens masculins, je démissionnerai de mon poste, parce que vous n'avez pas besoin d'un poste si vous ne pouvez pas donner ce que vous avez promis au peuple.” (28 septembre 2007, Ioulia Timochenko sur Canal 1+1)

Tymochenko doit démissionner. Et il vaut mieux que ce soit sans retour.

P.S. Un des meilleurs moyens de combattre le populisme, c'est d'exiger que les promesses électorales soient réalisées.
P.P.S. A condition, évidemment, que la société soit dégoûtée dudit populisme.
P.P.P.S. Ce qui n'est pas encore le cas en Ukraine ;(

1 commentaire

  • Meme topo avec obama. De temps en temps, les Américains participent à une grande illusion collective sur le fonctionnement de leur gouvernement. Cela a été le cas il y a exactement un an, lorsqu’un Africain-Américain de 47 ans à qui l’on n’avait guère accordé de chances de victoire a été élu président des Etats-Unis.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site