Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Blog Camp Abidjan : Premier atelier de formation aux nouveaux médias

Le projet Blog camp Abidjan (atelier d'initiation aux blogs), qui a recu une micro-bourse de Rising Voices [en français, comme les liens suivants], a organisé son premier atelier de formation aux médias citoyens début septembre.

ceasefire training1ceasefire training

Roger Kassé présente l'atelier qui s'est tenu le 3 september 2009 :

A l'initiative de l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire(UNJCI) en collaboration avec l'association I3C,il s'est tenu à la Maison de la presse d'Abidjan, un seminaire de formation sur “le journalisme et le e- blogging “. Cette session de formation a réuni 10 journalistes de plusieurs organes Ivoiriens.

Théophile Kouamouo (journaliste et blogueur) et Manasseh Dehé (informaticien) ont présenté un certain nombre d'outils pour les médias citoyens aux participants, pour les former aux blogs. Au delà des exposés théoriques, les nouveaux blogueurs se sont aussi initiés à la pratique.

Théophile Kouamouo commente ce premier atelier :

Ils savent – surtout les plus jeunes – que leur métier est en train de changer. Il y a déjà deux blogs créés, celui de Roger et de Cinthia, en plus de celui de Prosper, qui existait déjà. De nombreux comptes Twitter ont été aussi créés.Vrais agents de changement, les journalistes qui ont suivi la formation Abidjanblogcamp se sont déjà transformés en évangélistes du blogging. Leurs articles en témoignent, dans Le Nouveau Réveil, L'Expression, Fraternité-Matin, AIP, etc… Nous avons eu, par ailleurs, l'opportunité d'évoquer le thème des médias en ligne et des blogs à Radio Côte d'Ivoire et à Radio Jam.

roger kasseRoger Kassé suit de près le dossier des déchets toxiques abandonnés à Abidjan par le bateau Probo Koala.

Roger a aussi publié un billet intéressant sur le phénomène des “brouteurs” :

La plupart du temps, ils se font passer pour des femmes ou sont en complicités avec des femmes expertes dans l'art d'escroquer sur Internet. Leurs cibles ou victimes résident en Europe. En moins d'une Décennie, Abidjan est dévenu la plaque tournante de la cybercriminalité à cause de ces brouteurs. Ces escrocs sur la toile profitent d'un vaste réseau venu du Nigéria. Leur scénario est tout simple. Ils prennent d'assaut les cyber-espaces du District d'Abidjan. Leurs sites de prédilection, les réseaux sociaux tels Facebook ou les sites de Tchat.

Cinthia R Aka explique que les stratèges du marketing en Côte d'ivoire sont prêts à tout pour appâter les clientes :

Les vendeurs de vêtements, de produits cosmétiques et même d’aliments installés dans nos différents marchés ne manquent pas d’imagination quand il s’agit d’amener la population à acheter leurs marchandises.

Manasseh Deheer blogue sur une réunion d'entrepreneurs autour du thème ““Les nouveaux outils du web pour une optimisation de l'identité numérique (personnel / professionnel).”

cl nadine

Yoro nous apprend que l'épouse de Théophile, Nadine Kouamouo, membre du projet, a remporté le titre de  “Best woman ICT reporter” (Meilleur journaliste femme spécialisée en TIC) à la conférence Highway Africa [en anglais].

Nadine est aussi l'auteur de ce billet sur l'abondance des slogans utilisés pour vendre des cosmétiques destinés à blanchir la peau à Abidjan.

On attend avec impatience de lire d'autres billets des nouveaux membres du blog camp d'Abidjan.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site