Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Porto Rico : Parés pour la grève nationale

Porto Rico se prépare pour la grève nationale [en espagnol] qui aura lieu le jeudi 15 octobre. Le licenciement de près de 17 000 fonctionnaires [en français] au début du mois par le gouverneur de Porto Rico, Luis Fortuño, a provoqué d'importantes mobilisations dans différents secteurs de la société civile : ouvriers et syndicalistes, femmes, écologistes, étudiants, et professeurs sont des exemples parmi d'autres. Les manifestations et actes de désobéissance civile se sont multipliés, afin de protester contre une politique économique que le gouvernement affirme nécessaire, à cause de la crise financière. Au total, cette année, le gouvernement récemment élu a licencié 25000 employés du service public.

Au cours des derniers mois, des arrêtés d'expulsion [en anglais] au sein de communautés pauvres et délaissées, des brutalités policières, et l'arrêt d'initiatives communautaires comme le Fideicomiso del Caño Martín Peña ont fait grandir le ressentiment de certaines catégories de la société envers le gouvernement [en espagnol]. S'y ajoute une série de déclarations d'officiels du gouvernement, qualifiées de “cruelles et offensantes”, comme le désormais tristement célèbre “c'est la vie” [en anglais], ou plus récemment, quand Marcos Rodríguez Ema, le ministre de la fonction publique (Chief of Staff) mis en place par le gouverneur, a comparé les manifestants à des terroristes [en espagnol]. En réponse à ces propos, Tito Otero a mis en ligne la vidéo d'un garçon jouant du violon au pied des marches du Congrès. On peut entendre l'enfant dire :  “Je ne suis pas un terroriste. Je crois en la justice de mon pays.”

C'est donc dans ce climat de tension que les blogueurs et utilisateurs de Twitter se tiennent prêts pour cette grève qui vise à paralyser le pays pendant une journée. Sur son blog Cargas and descargas [en espagnol], Edwin Vázquez a appelé les blogueurs et les citoyens à utiliser Twitter et Facebook pour faire circuler les informations le jour de la grève. Déjà, les propriétaires du compte Twitter @caribnews [en espagnol] demandent à leurs abonnés de leur suggérer des mots-clés (hashtag). Ainsi, #twittericans [en espagnol] est celui utilisé pour référencer les premières discussions.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site