Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : La campagne pour la présidentielle est ouverte, mais pas à tout le monde

La Tunisie se prépare à l'élection présidentielle, prévue le 25 octobre. La campagne électorale a commencé le 11 octobre, mais tous les partis politiques et politiciens ne peuvent pas y participer.  Un de ces partis empêchés de campagne est Attajdid (Le renouveau), dont les affiches étaient absentes des espaces réservés aux affiches électorales. Le parti n'a donc pas pu commencer sa campagne. Et comme si cela ne suffisait pas, les autorités tunisiennes ont saisi le journal du parti, Attariq Al Jadeed (La Nouvelle Voie) sans explication convaincante, comme l'explique le blogueur Sofiene Chourabi [en arabe] :

حجزت مصالح وزارة الداخلية العدد 149 من جريدة الطريق الجديد بجمع كلّ الأعداد الموجودة بالمطبعة مساء السبت 10 أكتوبر وإشعار صاحب المطبعة بحجز العدد بدعوى تضمنه للبيانين الانتخابيين لحركة التجديد في حين أنه مؤرخ يوم 10 أكتوبر أي قبل انطلاق الحملة الانتخابية وهي تعلات واهية باعتبار أن العدد كان بصدد الطبع مساء السبت 10 أكتوبر ليوزع على الأسواق ابتداء من يوم الأحد 11 أكتوبر الذي تنطلق فيه الحملة الانتخابية.
Le soir du 10 octobre, le ministère de l'intérieur a fait saisir le numéro 149 du journal Attariq Al Jadeed . Ils ont saisi tous les exemplaires imprimés à l'imprimerie et ont informé l'imprimeur que la saisie était motivée par le fait que ce numéro comprenait deux affichettes électorales du parti Attajdeed dans un journal imprimé à la date du 10 octobre, alors que la campagne électorale commençait officiellement le 11 octobre. Ces explications sont ridicules, étant donné que le journal était imprimé le 10 octobre afin de pouvoir être distribué le 11 octobre, jour de l'ouverture de la campagne électorale.

De leur côté, les affiches du candidat du parti au pouvoir – l'actuel président Zine El Abidine ben Ali [en français] – ont été placardées partout, et parfois là où l'affichage est interdit. Il a également fait plusieurs apparitions à la télévision pour soutenir sa propre candidature, ce qui est illégal si l'on s'en réfère au code électoral tunisien.  Le blog Kisses from Tunisia a publié un billet à ce sujet et présente des photos des articles du code électoral et du candidat du parti au pouvoir faisant campagne sur une chaine de télévision privée.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site