Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : Des élections justes et équitables !!?

Comme prévu, le président Zine Al Abidine Ben Ali a remporté les élections tunisiennes pour un cinquième mandat. Ce qui n'était pas prévu, c'est qu'il ne gagne qu'avec 89,62 pour cent des suffrages. Les prévisions disaient qu'il allait les remporter avec plus de voix.

Le parti de M. Ben Ali, le Rassemblement Constitutionnel démocratique, qui est au pouvoir, a aussi enregistré un bon score. Il a gagné 161 des 214 sièges du parlement. Les 53 sièges qui restent ont été remportés par six partis différents: le Mouvement des Démocrates Socialistes, 16 sièges; le Parti de l'Unité Populaire dirigé par Mohamed Bouchiha, 12 sièges; l'Union Démocratique Unioniste d'Ahmed Inoubli, 9 sièges; le Parti Social Libéral 8 sièges; le Parti des Verts pour le Progrès, 6 sièges et le Mouvement Ettajdid d'Ahmed Brahim, 2 sièges.

Le parti au pouvoir a annoncé la régularité et l'impartialité des élections de 2009. Mais les leaders de l'opposition et les blogueurs ont une autre opinion: ils pensent que les actes de répression et des contrôles étouffants du processus électoral ont caractérisé les élections présidentielles et législatives du 25 octobre 2009 en Tunisie.

Arabasta note ironiquement :

مبروك عليكم ما عملتو
نتوجه بالشكر أولا إلى الشعب التونسي اللي قام بواجبو الإنتخابي في كنف الديموقراطية و الشفافية و الروح الرياضية البارح و إنتخب رئيس جديد للبلاد و مجلس نواب أخر لمدة خمسة سنين. الإختيار هذا كان محكم و مدروس و حتى واحد ما حاول يأثر على العباد و حتى من التلفزة و الصحافة كانو في المستوى و عطاو وقت متساوي لكل المترشحين و الأنصار متاعهم بقطع النظر عن
قربهم أو بعدهم عن السلطةنتوجه بالشكر زادة لسيادة رئيس الجمهورية (لمدة 5 سنوات أخرى) و نعتذر عن عدم الدعوة و التصويت ليه و نستنكر و نشجب
التصرفات المشينة هذي أما نذكر أنو عمري ما شككت في نزاهة الإنتخابات و حريتها، فمن المعروف أنو في حالة تزوير الإنتخابات النتائج تكون من نوع 99،98% لكن الملاحظ النزيه يعرف أنو نتيجة 2009 ما تبعدش برشة على النسبة اللي ربح بيها شيراك في 2002 في فرنسا و لذا فالإنتخابات هذي إرتقت بينا إلى مصاف الدول العظمى و المتقدمة
Félicitations pour ce que vous avez fait !
Mes remerciements vont d'abord aux citoyens tunisiens qui ont accompli leur devoir électoral dans le cadre de la démocratie et de la transparence hier. Ils ont élu un nouveau président du pays et de nouveaux députés, pour cinq ans encore. Ce choix a été  conscient et bien réfléchi. Personne n'a cherché à influencer le peuple et même les chaines de télévision ainsi que les médias écrits étaient neutres et ont garanti un espace égal pour tous les candidats et leurs  partisans indépendamment de leur relations avec le gouvernement.
Mes remerciements vont aussi au président (pour encore cinq ans) et je m'excuse de ne pas l'avoir soutenu en ne votant pas pour lui. Je condamne ce comportement honteux même si je n'ai jamais mis en doute la neutralité et l'impartialité du scrutin. Comme on le sait, s'il y avait eu des fraudes les résultats auraient été 98,99 pour cent. Mais un observateur impartial sait que les résultats de 2009 ne sont pas très différents de ceux de la France en 2002 quand M. Chirac avait gagné les élections. C'est pour cela que nous pouvons dire que ces élections nous ont élevés au niveau des grandes nations développées.

Nakhlet Wed El Bey (Le palmier de la rivière Bey) a écrit dans un dialecte tunisien:

أنا لا أشكك في نزاهة التمثيلية الإنتخابية

آش كان عليه لو كان حلّينا اللعب شويّة
و نزعنا الأكمام من أفوه المعارضة الحقيقية
لإنتصر الرئيس بسبعة و سبعين في المية
و انتزعنا من قلوب الرعايا النفاق و السكيزوفرينية
Je ne doute pas de la régularité et de l'impartialité de la parodie qu'ont été les élections tunisiennes
Mais si nous étions plus flexibles
Et ôtions la muselière de la bouche de la véritable opposition
Ainsi le président aurait gagné avec 77,7 pour cent
et on aurait ôté l'hypocrisie et la schizophrénie des coeurs des citoyens.

Some Thoughts from Tunisia, a raconté sur son blog, ce qui lui est arrivé quand il est allé pour voter en fin de journée:

كيما قلت سبقني مرافقي للقاعة متاع الانتخاب وكيف دخلت انا نلقا الدنيا داخلة بعضها والجماعة يتغامزو عليه ويتلفوا في الجرّة (ما فاقوش اللي احنا مع بعضنا). اكهو فهمت آش صار: ضهر السيّد مازال في دارو وهوما ريڨلولو اموروا وانتخبوا في بلاصتوا وصححوا في الدفتر في بلاصتوا… آيا قالولو ما صار شيء برّا للخلوة اختار وموش لازم تصحح (الورقة كلها مصححة وماعادش فمة بلايص)… هاذا كلّو صاير وانا واقف نتفرّج!! السيّد مشى للخلوة وانا نسمع فيهم يْوَشْوْشُو ويحكيو بالسرقة بالحرف الواحد:
“هذا العمدة انتخب في بلاصتوا…!!!!”
Comme je l'ai dit, mon compagnon est allé avant moi au bureau de vote. Quand je suis entré dans le bureau, j'ai vu ceux qui étaient présents confus et certaines personnes clignant des yeux et faisant semblant qu'il ne s'était rien passé (Ils n'avaient pas réalisé que nous étions ensemble). J'ai vite tout compris: alors que l'homme était encore chez lui, ils ont voté et signé à sa place. (Tous les documents étaient signés et ils n'y avait plus de place pour une autre signature).
Tout ceci est arrivé pendant que j'étais présent. Mon compagnon est allé voter et je les ai entendu susurrer :  

L'“Omda” (le chef de la communauté) a voté à sa place.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site