Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Caraïbes : Réactions des blogueurs sur le prix Nobel de la Paix d'Obama

Ce texte, paru sur Global Voices en anglais  a été traduit par Emma De Gelis et Maylis Dumestre (classe préparatoire ECS4) du lycée Ozenne de Toulouse sous la direction de leur professeur d'anglais Audrey Lambert.

Barack  Obama peut désormais ajouter un autre titre prestigieux [en anglais] à son CV déjà impressionnant : lauréat du prix Nobel. En se déclarant “honoré” [en anglais] par cette récompense qui lui a été accordée en partie grâce à son choix de faire face aux défis du changement climatique [en anglais], et en partie –selon les mots du comité décernant le prix Nobel [en anglais]- « pour ses efforts extraordinaires afin de renforcer la diplomatie internationale et la coopération  entre les peuples », Obama considère le prix comme un « appel à l’action [en anglais]». Néanmoins, l’annonce a amené certains blogueurs antillais à s’interroger…
Letters from Grenada [en anglais] écrit :

Barack Obama a reçu le prix Nobel de la paix.  Bon sang ! C’est si beau que j’en suis toute émoustillée.
Puis j’ai envoyé à mon frère un texto pour lui annoncer la nouvelle. Il m’a répondu : « Pour quoi ? Finir la guerre en Irak ? Finir la guerre en Afghanistan ? Fermer Guantanamo ? Faire de la couverture médicale universelle une réalité ? Garantir notre vie privée sur internet ?

Elle poursuit :

Ecoutez, Obama n’est pas parfait. Je connais beaucoup de personnes l’ayant soutenu et qui sont déçues par ce qu’il n’a pas accompli certaines choses. Je veux juste rappeler à chacun que le prix Nobel de la paix est une récompense internationale.  Cela n’a rien à voir avec nos préoccupations nationales.  Et si vous ne pensez pas qu’Obama a fait une énorme différence pour notre image sur la scène internationale, si vous ne pensez pas qu’il a donné aux gens du monde entier assez d’espoir pour rêver à de meilleurs lendemains… alors je ne sais plus quoi dire.

Pendant ce temps, Barbados Free Press [en anglais] se demande si tout cela n’est pas « trop et trop tôt » :

Barack Obama reçu le prix Nobel 2009 pour ce en quoi il croit et l’espoir que les gens ont placé en lui –et non pour ce qu’il a accompli ni même essayé d’accomplir.

Il est important de rappeler que Barack Obama a été nominé pour le prix en février 2009, alors qu’il était président depuis seulement 2 mois. Pendant que j’écris cela, l’annonce d’Oslo a été faite il y a tout juste une heure et jusqu’à présent la majorité des réactions mondiales n’a pas été les félicitations mais des témoignages déconcertés et soucieux que le prix Nobel de la Paix, toujours politisé, soit désormais davantage un outil politique conçu pour influencer la politique qu’un prix prestigieux en reconnaissance des efforts qui ont changé le monde.

Living in Barbados [en anglais] ajoute :

Vraiment étonnant. Peut-être prématuré. Rappelez-vous que les nominations se sont achevées deux semaines après que le Sénateur Obama soit devenu président. Bravo si vous pouvez y comprendre quelque chose.
Nous vivons une époque intéressante.

Des blogueurs de la diaspora cubaine étaient moins diplomates dans leurs réactions.  Blog for Cuba [en anglais] décrit cela uniquement comme un autre exemple du « monde digne d’Orwell dans lequel nous vivons », tandis que Tomas Estrada-Palma [en anglais] écrit :

S’il vous plaît !!!! De qui se moque-t-on ? Comment l’homme qui largue des bombes sur les maisons d'enfants innocents dans sa guerre officieuse dans les régions tribales du Pakistan peut-il obtenir le prix de la paix ?

Mais Along the Malecon [en anglais] a un point de vue différent :

C’est vraiment quelque chose. C’est une grande surprise.

Que le prix Nobel aille à Obama souligne le fait que le président américain a été accaparé par d’énormes et importants problèmes mondiaux – et qu’il a fait des  progrès. Les relations entre les Etats-Unis et Cuba semblent mineures comparées à d’autres problèmes auxquels Obama s’est attaqué. C’est encourageant de voir que la communauté internationale a une fois de plus du respect pour notre président. C’est triste de voir que tant d’Américains ne voient pas à quel point Obama est exceptionnel.

Le blogueur Tobias Buckell [en anglais], issu de la diaspora antillaise, a d’abord eu connaissance de la nouvelle sur Twitter :

Quand je me suis réveillé ce matin, j’ai été voir sur Twitter et tout le monde disait : « Obama a reçu un prix Nobel, putain mais qu’est-ce-qui se passe ? »
ET j’ai réagi de la même manière (un peu comme Scalzi [en anglais] ici). Je suis d’accord, ce sera probablement une responsabilité car on lui reprochera d’être un président star, entre autres, mais la réaction très prévisible du parti conservateur et de ses porte-paroles me fait littéralement craquer : ils s’empressent de le condamner. Comme lorsqu’ils ont fêté l’échec de l’accueil des JO juste parce qu’Obama soutenait cette cause. Vous voyez, à quel autre moment le parti républicain serait-il en accord total avec le Hamas [en anglais] (Scott signale ci-dessous que j’ai probablement sorti cette citation de son contexte, donc à prendre avec des pincettes pour le Hamas là-bas), les Talibans [en anglais] et d’autres groupes terroristes anti-américains ?

Une autre blogueuse de la diaspora, Liza [en anglais], a suivi de près l’ensemble du débat et ajoute malicieusement :

Vous entendez ça ? C’est le gros boum collectif que font les têtes des Républicains en explosant.

De retour aux Barbades, Cheese-on-bread ! [en anglais] est fermement dans le camp d’Obama :

Bien sûr, les réseaux américains sont en ébullition pour savoir s’il mérite cet honneur.
Il ne s’est pas attribué le prix lui-même, donc  fermez la, vous les critiques.

Letters from Grenada [en anglais] ajoute :

Mythe : le prix serait décerné en reconnaissance des efforts faits pour la paix, les droits de l’homme et la démocratie seulement après que leur succès soit avéré. Le plus souvent, le prix est accordé pour encourager ceux qui le reçoivent à persévérer dans leurs efforts, parfois dans des moments critiques.

Mais Barbado Free Press [en anglais] n’est pas convaincu pour autant :

Le comité du prix Nobel a une fois de plus rabaissé la valeur de cette récompense avec cette décision controversée que l’histoire jugera probablement idiote. Quand les membres du comité du prix Nobel découvriront-ils qu’ils ne peuvent pas prévoir ni contrôler les évènements mondiaux ?
Sont-ils en train de dire qu’ils seront d’accord avec tout ce que l’administration Obama entreprendra jusqu’à la fin de son mandat ? Et si les Etats-Unis accélèrent la guerre en Afghanistan et vont ouvertement au Pakistan ? Et si Obama décide de démanteler les installations militaires iraniennes ?
Le comité du prix Nobel est-il en train d’essayer de contrôler les politiques américaines à venir en décernant ce prix de la Paix 2009 ? Ils seront amèrement déçus et gênés.
La controverse sur ce prix  n’est pas vraiment à propos d’Obama, mais à propos du comité du prix Nobel devenu trop imbu de lui-même et coupé de la réalité.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site