Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les horreurs cachées des usines chinoises

Le 14 octobre, le photographe chinois Lu Guang a reçu le prix W. Eugene Smith [en anglais] dans la catégorie Photographie Humaniste, doté de 20000 €,  pour ses photos environnementales de la Chine. Le site web de la fondation décrit le projet de Lu Guang ainsi:

Lu Guang a rassemblé de nombreuses preuves des désastres écologiques en Chine causés par la rapide croissance économique depuis 2005, se concentrant sur la pollution environnementale et le problème de schistosomiase (bilharziose). Au cours des trente dernières années, les conditions de vie se sont régulièrement améliorées dans le pays. Dans le même temps, la pollution industrielle a causé de graves problèmes de santé publique et, plus largement, écologiques.

C'est la première fois qu'un Chinois du continent reçoit ce prix et, ce qui est plus important, l'une des premières fois que la situation critique de l'environnement chinois est exprimée avec une telle intensité visuelle. Ce qui apparaît dans ses photos est plus qu'un simple problème environnemental, elles montrent l'immense désespoir de personnes condamnées à vivre dans un enfer sur terre.

China Hush [en anglais] a mis en ligne toute la collection de photos, avec les légendes traduites. Voici un échantillon :

Il existe plus d'une centaine d'usines de produits chimiques dans la zone industrielle côtière de la province de Jiangsu. (江苏滨海头罾沿海化工园区) Certaines rejettent les eaux usées dans l'océan; certains de ces rejets hautement toxiques sont stockés dans 5 “bains d'évacuation temporaires”. Chaque mois, lors des deux marées hautes, les eaux usées sont déversées dans l'océan. 20 juin 2008

20091020-lu-guang-16La fonderie de fer et d'acier de la province d'Hebei (河北省涉县天津钢铁厂) est une usine qui pollue énormément. Elle s'agrandit de jour en jour, affectant gravement la vie des habitants aux alentours. 18 mars 2008

20091020-lu-guang-25Les villageois de Kang, près de Linfen City, dans la province de Shanxi (山西省临汾市下康村) : à cause de la consommation régulière de l'eau polluée, contaminée par les rejets industriels, 50 personnes ont souffert de cancer et de thrombose cérébrale. Wang Baosheng, 64 ans, est tombé malade en 2003, tout son corps est suppurant, il ne peut donc pas s'allonger sur son lit et doit dormir chaque jour la tête sur le bord du lit. 10 juillet 2005

20091020-lu-guang-05Les eaux usées de la fonderie de fer et d'acier Henan Anyang (河南安阳钢铁厂) sont rejetées dans le fleuve Anyang. 25 mars 2008

20091020-lu-guang-24Zône industrielle de la province Heilonggui de la Mongolie Intérieure (黑龙贵), un couple qui travaillait dans un four à plâtre vient de rentrer à la maison. 22 mars 2007

Les détracteurs à l'étranger n'ont pas été les seuls à être profondément impressionnés, les citoyens chinois ont aussi été choqués par ces images. Sur l'un des plus importants portails chinois, 163.com, plus de trente mille personnes ont fait part [en chinois] de leur frustation, de leur crainte et de leur gratitude au photographe pour avoir révélé cela d'une manière aussi imagée.

这是中国吗?国庆阅兵应该把这些图片展出来。

C'est ça la Chine? Ces images devraient être montrées durant le défilé militaire pour le 60ème anniversaire [vidéo].

山西啊,在山西活了20多年,临汾呆了四年,然后下定决心,这辈子再不去临汾了。那边真不是人呆的。记得以前爸爸说过他年 轻的时候去临汾,都说那里是花果城,街道旁边都是果树。现在我是没看到什么花果树,在临汾的时候都不愿意上街,出去一圈,鞋子就是黑的了。晚上在屋里睡 觉,早上起来,鼻孔里都是黑乎乎 的,两天洗一次头发,水象墨汁。在那四年,学会了不穿浅色的衣服,我的衣服都是黑色的。淡色的没法穿,一天洗一次,但是晾着也脏啊,没几天就洗不干净了。 从来没见过月亮星星。晚上的时候感觉天空压的很低,都觉得快喘不过气来了。唉,糟蹋啊

Shanxi ! J'ai vécu au Shanxi pendant 20 ans, dont 4 à Linfen. Depuis je m'étais promis que jamais je ne retournerais à Linfen! Cette place n'est absolument pas faite pour des êtres humains ! Je me souviens de mon père parlant de l'époque où il vivait à Linfen. Il disait qu'à son époque, Linfen était la ville des fleurs et des fruits, où les arbres fruitiers poussaient partout dans les rues. Pour ma part, je n'avais jamais vu d'arbres fruitiers. J'ai bien sûr arrêté de sortir dans les rues, car dès que vous sortiez, vos chaussures devenaient noires. Tous les matins au réveil, mes narines étaient noires; je me lavais les cheveux tous les deux jours et l'eau coulait noire comme de l'encre. Durant mes 4 années là-bas, j'ai appris à ne jamais porter de vêtements clairs. Tous mes vêtements étaient noirs, et vous ne pouviez tout simplement pas porter des vêtements clairs car même si vous les laviez, ils devenaient sales quand vous les séchiez dehors. Il ne fallait pas longtemps avant que vous ne puissiez plus les laver correctement. Je n'ai jamais vu la lune ni les étoiles là-bas. Chaque soir je croyais que le ciel était si bas et si oppressant que je ne pourrais pas respirer. C'était tout simplement horrible!

死了一部分人 穷了一部分人 然后富了一些人

Que des gens meurent, que des gens s'appauvrissent, du moment que certains s'enrichissent [en anglais].

是个有良知的中国摄影师!

Voilà un photographe chinois avec une conscience!

我是学环境工程的,看到这些,心里就不舒服。我们天天喊着奔小康,奔小康,都不知道人们的贫富差距越来越大了。那些只为赚钱,不管他人生命的人,不是畜生而是禽兽。。。

Je me spécialise dans l'ingénierie environnementale. Quand je vois de telles choses je me sens réellement coupable. Chaque jour nous crions le slogan “En avant Xiaokang [en anglais]”, au point que nous oublions que le schisme dans notre société s'est de plus en plus élargi. Ceux qui pensent uniquement à l'argent aux dépens de la vie des autres sont pires que des bœufs, ce sont des monstres!

Bien entendu, il y aura toujours des personnes irritées qu'il s'agisse d'un photographe chinois primé par des étrangers car il déshonore la Chine.

将最丑陋的一面展示给世界就可以拿奖,这位摄影师的人品啊····

Recevoir un prix en révélant au monde nos pires aspects ; la qualité de ce photographe est suspecte.

Pourtant ce genre d'attitude est vite rejeté par le sens commun de la plupart des commentateurs.

老卢,支持你,我们太需要正视自己的缺点了。那些说三说四的人,你们没有生活在那种地方,不知道他们多么希望有人帮他们能说句话。

Frère Lu, je te soutiens. Nous avons désespérement besoin de regarder avec honnêteté nos propres problèmes. Ceux qui font des remarques qui déprécient les faits ne sont pas obligés de vivre dans de tels endroits, et ils ignorent combien ceux qui y vivent ont désespérement besoin de personnes qui se font leurs porte-parole.

7 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site