Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un documentaire télévisé controversé sur le tourisme en Thaïlande

Le tourisme est une grosse industrie en Thaïlande. En fait, il représente plus de 12% [en anglais, comme tous les liens] du produit national brut thaïlandais. Toutefois, le secteur du tourisme a été sévèrement touché par l’instabilité politique de ces dernières années. Le blocus de l’aéroport par des manifestants opposés au gouvernement en décembre dernier a nui à la réputation internationale de la Thaïlande en tant que destination touristique.

Ces derniers mois, de nombreux reportages dénonçant les diverses arnaques dont sont victimes des touristes en Thaïlande ont encore davantage terni l’image du pays. En septembre dernier, le documentaire télévisé intitulé « Big Trouble in Thailand » (« Gros problèmes en Thaïlande ») a été diffusé sur une chaîne britannique. Ce programme, qui montrait les comportements répréhensibles de touristes étrangers et de résidents en Thaïlande, a suscité un débat animé sur Internet.

Voici un descriptif du reportage sur le site de la chaîne Bravo :

Les caméras de Bravo filment au-delà des plages idylliques et de la vie d’île tropicale et offrent un aperçu rare et fascinant du monde des vacanciers britanniques qui font la fête dans un endroit paradisiaque et découvrent les horreurs qui peuvent se produire quand les choses tournent très mal.

Des saisies de drogue qui font monter l’adrénaline aux arnaques touristiques organisées, en passant par les transsexuels méprisés, les altercations violentes dans les maisons closes, les rixes dans les bars, les meurtres sauvages, les vols à l'arraché et les agressions sexuelles, les scènes sont filmées dans les lieux chauds et touristiques de Koh Samui, Phuket, Bangkok, Pattaya et Chang Mai.

Oneditorial, un citoyen thaïlandais, ne voit rien de mal dans ce programme.

Personnellement, je ne vois rien de mal dans ce programme. Etant donné son titre, il garantit des scènes montrant le mauvais comportement de certains touristes et résidents. A ma grande surprise, beaucoup en ont fait tout un plat.

Johnny n’apprécie pas que ce documentaire dresse un portrait négatif de la Thaïlande :

Le problème c’est qu’il dépeint clairement la Thaïlande d’une manière qui est loin d’être flatteuse. Certes, la Thaïlande connaît la corruption, l’alcool, la pornographie, la drogue et autres fléaux mais elle ne se résume pas à cela.

Un autre problème est celui d’une supposée mise en scène d’évènements pour rendre le reportage encore plus spectaculaire. Si, comme des preuves le suggèrent, c’est bien le cas, alors cela dessert encore davantage le documentaire qui a fabriqué des événements de toutes pièces, dont l’un impliquait un gangster de Pattaya.

Monsicha Hoonsuwan, un autre citoyen thaïlandais, ne veut pas que la communauté internationale perçoive la Thaïlande comme un pays de « gangsters ».

J’ai regardé un peu le programme sur Bangkok Diaries et je l’ai vraiment trouvé très intéressant. Bien entendu, c’était choquant. En tant que Thaïlandais, je ne veux pas que d’autres perçoivent la Thaïlande comme un pays de « gangsters », comme c’est le cas pour certains pays. Et s’il y a de la mise en scène pour rendre le programme plus spectaculaire, il est certain que je n’approuverai pas.

Mais ce qui me pose problème, ce n’est pas le fait qu’ils montrent la « véritable » Thaïlande. Le problème c’est que je ne comprends pas quelle est l’intention de l'auteur de cette série. Je comprends qu’on veuille montrer une autre facette d’un pays. Mais pourquoi précisément la Thaïlande ? Ces problèmes qu’exposent le documentaire n’existent-ils pas partout dans le monde, dans chaque pays ? Cela me fait quelque peu réfléchir.

Bangkok Diaries télécharge les épisodes du documentaire. Le bloggeur admet que les problèmes abordés par ce programme sont bel et bien authentiques mais il doute qu’ils soient souvent vécus par les touristes :

D’un côté, cela paraît effectivement assez sensationnaliste et l’on peut s’attendre à ce que n’importe quelle émission télévisée le soit, mais d’un autre côté, ce genre de choses arrive. Les gars qui louent des jets skis sont des escrocs. Des touristes débiles consomment de la drogue en Thaïlande malgré les nombreux avertissements donnés partout. Des imbéciles ivres s’attirent des ennuis et des Thaïlandais les passent à tabac. Donc, de ce point de vue là, toutes ces choses arrivent. La question est de savoir si cela se produit aussi fréquemment que ce que montre le programme.

Thailand, Land of Smiles pense que le documentaire est une supercherie et que certaines scènes ont été montées de toutes pièces.

Je pense que Big Trouble in Thailand est bien plus qu’une perte de temps… J’estime que c’est une supercherie destinée à dresser un portrait négatif de la Thaïlande. Le journaliste était très partial et compréhensif à l’égard de tous les citoyens britanniques concernés. Je suis convaincu que certaines parties de ce documentaire ont été mises en scène.

Ce documentaire controversé a attiré l’attention des autorités thaïlandaises. Si certains sont furieux, d’autres ont promis de lutter contre les arnaques touristiques évoquées dans le programme.

Une conséquence positive est que les autorités thaïlandaises semblent sévir contre les loueurs de jet skis et les arnaques qu’ils font subir aux touristes.

Leosia critique les réactions de la police thaïlandaise à la diffusion du documentaire.

C’est une réaction tout à fait typique de la police. A chaque fois qu’un problème survient, c’est qu’il doit avoir été « mis en scène » ou que quelqu’un cherche à se « venger » ou encore qu’il s’agit d’un complot visant la sécurité du pays. Des tas de déclarations creuses répétées ad nauseam.

Le lieutenant de police se base bien entendu sur son expérience mais il commet l’erreur de penser que les étrangers ont les mêmes motivations que les forces de police thaïlandaises. A savoir la mise en scène d’opérations de dissimulation, de falsifications et le fait de filmer des vidéos probantes dans lesquelles le suspect « montre du doigt » la scène du crime.

Le producteur / metteur en scène du documentaire télévisé répond à ses détracteurs.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site