Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Toussaint 2009 aux Antilles

Aux Antilles, la Toussaint, jour des saints et  fête des morts, est une occasion de se réunir en famille aussi importante que Noël. Voici une revue de la blogosphère antillaise francophone sur la Toussaint  2009.

En Guadeloupe, la blogueuse Mycho a décidé de reprendre ses activités sur son blog pour l'occasion.  Son bref billet souligne deux aspects importants de cette célébration des êtres perdus, que sont la tradition, et la dimension familiale :

Comme d'habitude, les Guadeloupéens vont illuminer les tombes. C'est toujours une occasion de se souvenir de ceux qui ne sont plus là, mais aussi de revoir ceux qui sont bien présents, mais que l'on n'a pas l'occasion de croiser bien souvent. Un moment de tristesse et de joie mêlées.

Toussaint 2009 au Moule, photo de Fabienne Flessel

Traditionnellement, les fêtes de la Toussaint sont l'occasion d'entretenir les tombes, que les familles nettoient, repeignent et fleurissent. Domactu explique qu'une tombe à l'abandon, qui ne présente aucun signe d'entretien, est synonyme de mésentente familiale et la chose parait assez grave aux yeux des administrations locales pour qu'elle y consacre un budget afin de prendre le relais des familles absentes :

La collectivité régionale participe à l'opération à hauteur de 20 000 euros.

Voici la présentation d'un stage d'insertion professionnelle qui fait partie du budget mentionné ci-dessus :

Depuis samedi [1 novembre 2009], cinquante deux jeunes procèdent au nettoyage des tombes à l'abandon dans le Sud Basse-Terre et en Côte-sous-le-vent.

Domactu a également écrit sur son blog sur la fête de la Toussaint en Martinique :

Un moment qui rassemble toutes les générations pour honorer la mémoire de leurs morts.

Dans son billet, nous apprenons de plus que la tradition a évolué graduellement, et que les familles tendent maintenant à se décharger sur d'autres de l'entretien de leurs tombes :

Mais c'est aussi l'occasion pour certains de se faire un peu d'argent. Tous les services sont donc bons à prendre.

Nettoyage de tombe, peinture, embellissement des caveaux sont autant de jobs que se partagent petits et grands…

Pour sa part, la blogueuse martiniquaise Imaniyé a décidé de rendre hommage à ses ancêtres en participant à  un mémwa, Véyé Kont pour lézansèt ( “En mémoire des ancêtres, veillée contes pour les ancêtres”, en créole). Voici comment elle présente cet événement culturel, historique et religieux :

En ces jours de Toussaint et de Fête des morts, pour la première fois, Amérindiens autochtones et Africains déportés sont honorés au cours de la même cérémonie. C’est très important. Pour les Amérindiens exterminés en 1658, comme pour les esclaves dont la dépouille git dans des cimetières inconnus, partout en Martinique. J’y participe. Je vous y invite.

Dans ce billet très informatif et bien documenté, Pyepimanla décrit la célébration de la Toussaint chez les descendants des Indiens immigrés en Guadeloupe, et parle de l'impact de la mode récente de la fête américaine Halloween aux Antilles francophones. Ce sujet est âprement débattu dans un billet et dans l'espace commentaire sur le blog Bondamanjak.

En Guyane, le blogueur Nuguet évoque sa surprise quand il a découvert que la visite guidée du cimetière de Cayenne le Jour des saints est en fait un exposé sur l'histoire de l'immigration et sur la politique en Guyane.  Il a également pu constater l'atmosphère presque festive de cette fête de famille.

Enfin, le blogueur Espas Ayisyen Toulouse, un Haïtien vivant en France, republie un billet sur la célébration parallèle de la Toussaint et des Guédés en Haïti :

Le premier jour de novembre est consacré à la fête de La Toussaint. Les fidèles catholiques vénèrent en cette occasion leurs saints et entretiennent la mémoire d’un membre cher de leur famille décédé.
[…]
La fête des Guédés, commémorée le 2 novembre, est typique de la religion vaudou en Haïti. Dans la mythologie du vaudou, les Guédés représentent les esprits de la Mort.

Les blogueurs de HN2000 ont aussi évoqué ce double aspect mais soulignent qu'il ne fait pas l'unanimité en Haïti :

En fait, encore une fois les fidèles catholiques et les vaudouisants vont pouvoir rendre nouvellement un hommage ou une nouvelle visite à leurs proches disparus. D’autre en plus, ils vont glorifier leurs dieux, un comportement sévèrement jugé par les protestants.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site