Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sahara occidental : La militante Aminatou Haidar expulsée

Aminatou Haidar - photo saharauiak

Aminatou Haidar – photo saharauiak

Aminatou Haidar est une militante de premier plan de l'indépendance du Sahara Occidental (d'origine marocaine). Née en 1967, elle a été “disparue” par les autorités marocaines à cause de son activisme à l'âge de 20 ans, juste pour refaire surface trois ans plus tard. En 2005, Mme Haidar fut arrêtée pour sa participation à une manifestation et condamnée à sept mois de prison pour “incitation à des activités de contestation violente”. Amnesty International [en anglais comme tous les liens suivants, sauf mention contraire] l'avait classée prisonnière de conscience, mettant en doute l'équité de son jugement ainsi que celui de 6 autres militants. Depuis sa libération, elle a été honorée du Robert F. Kennedy Human Rights Award (Prix Robert F. Kennedy pour les droits de l'homme), proposée pour le prix Nobel pour la paix, et plus récemment lauréate du Civil Courage Prize (prix du Courage civil) à New York, le tout pour son activité de défense des droits humains au Sahara occidental.

Indépendamment des distinctions qu'elle a reçues, Mme Haider a vécu – jusqu'à récemment – au Maroc avec une grande peur d'être arrêtée ; cela jusqu'au vendredi 13 novembre, quand elle est retournée à Laayoune (une ville de la région du Sahara occidental), elle a été arrêtée et par subséquemment expulsée.  Selon le quotidien Christian Science Monitor, les autorités se sont justifiées par le fait qu'elle ait mentionné “Sahara occidental” sur les formulaires de la douane. Selon les autorités marocaines, Mme Haidar a renoncé et “a volontairement décliné” sa nationalité marocaine. Elle a été alors envoyée à Lanzarote aux Canaries, et plus tard elle y a obtenu l'autorisation de séjour pour des raisons humanitaires, selon l'agence espagnole d'information ABC [en espagnol].

Le blog indépendantiste Sandblast rappelle aux lecteurs que MmeHaidar n'est pas le seul dissident persécuté pour sa cause, déclarant:

Depuis le 6 octobre, quinze défenseurs bien connus des droits humains du Sahara occidental ont été arrêtés, emprisonnés et interrogés. Sept d'entre eux, connus comme les 7 de Casablanca ont été jugés par un tribunal militaire pour trahison après avoir visité des parents dans les camps de réfugiés saharaouis dans le Sud-ouest de l'Algérie. Ces Saharaouis ont été visés pour avoir dénoncé la répression due à l'occupation marocaine de leur pays et défendu le droit à l'autodétermination reconnu par l'ONU dans plus de 100 résolutions. En août, les autorités marocaines ont empêché six jeunes Saharaouis de voyager au Royaume-uni pour participer à un programme d'Oxford Talk Together, qui promeut le dialogue entre les jeunes des différentes parties du conflit.

Le blogueur espagnol Bilbaobilonia, commentant un récent discours du roi Mohammed VI du Maroc, dans lequel il disait que toute personne qui soutenait l'indépendance du Sahara était un traître,  a exprimé son soutien [en espagnol] à Mme Haidar :

Ya lo dijo el rey Mohamed VI en su discurso conmemorativo de la Marcha Verde: en Marruecos sólo se puede ser patriota o traidor.  Claro que, si alguien se toma la molestia de examinar las raquíticas libertades que promueve la dinastía alauí o la persecución a la que somete a la disidencia saharaui , es fácil llegar a la conclusión de que en Marruecos, la traición es la forma más noble de patriotismo.

Comme le roi Mohammed VI l'a déjà dit dans son discours de commémoration de la Marche verte : un Marocain peut être seulement patriote ou traître. Naturellement si quelqu'un se donne la peine d'examiner les violations des libertés que la dynastie alaouite commet ou les persécutions auxquelles elle soumet les dissidents saharaouis, il est facile d'arriver à la conclusion qu'au Maroc, la trahison est la forme la plus noble du patriotisme.

Le blogueur One Hump or Two exprime sa surprise devant le fait que les autorités marocaines puissent s'attaquer à une personnalité aussi connue :

Ceci montre que la police marocaine peut s'en prendre à tout Saharaoui qui soutient le référendum, même à ceux qui jouissent d'un soutien et de relations au plan international. Les prix obtenus par Haidar (le plus récent the Civil Courage Prize) auraient dù la mettre à l'abri de ces risques en montrant au gouvernement marocain que le monde le surveille.

Sahara Occidental continue à publier les réactions des médias sur le cas d'Aminatou Haidar.

10 commentaires

  • Leslie Dean

    Spain may grant refugee status to W. Activist Sahara
    (AFP)

    MADRID – Spain will grant refugee status to a Western Sahara activist on hunger strike in the Canary Islands if Moroccan authorities reject her request for a new passport, the foreign ministry said Friday.
    Ms. Haidar, a winner of several human rights awards, launched a hunger strike at midnight on Sunday to protest against Malaysia’s decision to Expel her from her native Western Sahara.
    \ The government is ready, if Ms Haidar asks, to grant her refugee status as soon as possible and provider her with all the necessary documents (so she can travel), “” the Spanish foreign ministry said in a statement.
    The ministry added this step would only be taken if the Moroccan consulate in Spain turns down her request for a new passport.
    Moroccan authorities arrested Haidar on November 13 on her arrival in the capital of Western Sahara, Laayoune from Spain’s Canary Islands.
    Immigration officials immediately sent her back to the archipelago after confiscating her passport. Haidar used her Spanish residency permit to re-enter the country.
    In October, Haidar received the Civil Courage Prize from the New York-based Train Foundation for her human rights campaigning in the disputed Western Sahara territory.
    The Polisario Front rebel movement has been fighting for the independence of Western Sahara since it was annexed by Morocco after Spain left in 1975.
    With Algerian backing, the Polisario Front is holding out for independence.

    Leslie Dean

  • C’est vraiment dommage. A lire les posts sur Aminatou Haidar et ses sponsors, on a l’impression que la région du Sahara Occidental est en feu et en sang. Il n’en est rien “malheureusement” pour eux. J’en reviens ce WE et comme à chaque fois, les gens vivent leur vie le plus normalement du monde et il n’y a pas la moindre pression policière comme essaient de le véhiculer la propagande du Front Polisario et de ses supporters “aveugles malgré eux”. Il faut absolument que le monde sache une chose : les sahraouis se fichent pas mal de cette opportuniste d’Aminatou Haidar. Est ce qu’il y a eu la moindre émeute après le refoulement de cette hurluberlue de la région du Sahara? et ben NON. Est ce qu’il y en aura dans les jours qui suivent? et ben NON. Aminatou a refusé la nationalité marocaine de son plein gré. Elle croyait que les sahraouis allaient la soutenir. Les sahraouis savent parfaitement que cette belle dame profite de la situation et gagne beaucoup d’argent en commercialisant sa soi-disant défense des droits de l’homme et avec son passeport marocain de surcroît. Maintenant qu’elle ne veut plus de son identité marocaine qui est celle des ses ancêtres depuis toujours, je me demande ce que deviendra son nouveau opportunisme.

    Ahmed Salem Amr Khaddad
    Unionist, Western Sahraoui

  • Anas

    Exprimer votre soutient a une soit disant militante des droits de l’homme est une chose, soutenir une renégate qui trahi la patrie dont elle est titulaire d’un passeport et d’une carte d’identité en est une autre.
    Puisque Mme HAIDAR nie être marocaine, pourquoi ne pas aller demander la nationalité de ses maitres d’Alger ou inventer un passeport polisarien, tout simplement ?
    Qu’elle aille au diable, elle et ses principes de séparatisme, et que ceux qui la soutiennent, notamment le blogueur espagnol, se concentrent d’abord sur le séparatisme en Espagne (Catalogne, Pays basque) au lieu de s’attaquer à l’intégrité territoriale d’un pays voisin.
    Vous pensez que mener un combat pour la cession d’une partie de votre patrie peut être répertorié comme militantisme pour les droits de l’homme? Alors, qu’on accorde ce statut a tous ceux qui le font, sans exception aucune…

  • S Rguibi

    Madame Haider est en droit de renier sa nationalité marocaine, même si elle et quelques uns de ceux qui s’autoproclament activistes des droits de l’homme viennent d’une région non contestée.
    Mais elle doit être égale à elle même, et accepter les retombées légales de ses actes, au lieu de faire cette comédie sur ce qui n’est pas un déportation mais une simple application de la loi. Elle n’est pas Marocaine, alors pourquoi voulez-vous que l’État marocain continue à lui fournir un passeport marocain ? En Espagne, au moins, elle dispose d’un titre de séjour.

  • Sbaai

    Nous Sahraouis du Sahara occidental marocain, nous avons forcé le Maroc à se démocratiser et nous sommes très fièrs de cette prestation ; Il nous incombe dorénavant de se joindre à nos frères Sahraouis algériens pour atteindre le même objectif en Algérie.

    • “nous avons forcé Le Maroc à se democratiser” mais ce n’est pas ce qu’avancent vos amis sahraouis! De la charabia militante

  • brahim lhamri

    Si un espagnol rentre en Espagne avec des papiers espagnols et refuse d’écrire dans la fiche d’information sa nationalité espagnole , et se proclame andalou, basque, ou marocain (parce qu’ il est né à Sebta ou Melilia), quelles seraient alors les réactions espagnoles, y compris ceux qui se proclament defenseurs des droits de l’homme…. Soyons sérieux, cette dame a une carte d’ identité marocaine, un passeport marocain, et elle se présente devant les autorités de l’aéroport en disant qu’elle n est pas marocaine ! La loi est claire là dessus dans tous les pays civilisés et démocratiques, elle n’a qu’à remettre ces papiers qui ne lui appartiennent pas et en montrer d’autres. A ce moment, elle aura le droit de crier haut qu’elle est de telle ou telle nationalité, personne n’aurait le droit de la toucher, chez nous au Maroc tout le monde est le bienvenu, même s’il va contre notre politique internationale, la preuve, Tzipi livni, l’ancienne première ministre israélienne a été à Tanger et à Marrakech et personne ne lui a touché un mot, sans parler de toutes les autres nationalités qui viennent contempler nos beaux paysages

  • […] 7 12 2009 Je me suis toujours demandé comment certains “militants” arrivent à gagner leur pain, alors qu’il est notoirement connu qu’ils ne travaillent […]

  • abzak

    L’Espagne a colonisé le Maroc quand la France était en Algérie et au moment où les peuples marocains et algériens luttaient ensemble pour leur indépendance. Le Sahara était le dernier bastion libéré par le Maroc. Les autres colonies à savoir Ceuta et Melilla ainsi que toutes les îles relevant du territoire marocain constituent le principal souci de l’Espagne qui exploite opportunément la souffrance des marocains du sud pour préserver le plus longtemps possible sa colonisation.

    Donc la position de l’Espagne dans ce conflit n’aura aucun impact sans l’appui de l’Algérie qui est, elle, très engagée dans ce dossier.

    Pour comprendre que l’orientation prise par l’Algérie n’est pas réaliste ni raisonnable depuis 1975 (un peu moins de 35 ans), posons-nous la question de savoir quel est réellement son intérêt dans ce conflit?

    L’Algérie, pays voisin et partageant la même culture, la même religion, la même… doit assumer sa responsabilité devant l’histoire et prendre note du grand gâchis en temps et en opportunités de développement pour elle et pour le Maroc et pour les générations à venir.

    L’avenir est entrain d’être hypothéqué. L’Algérie a tout à gagner avec un pays voisin et rien avec une entité qui n’a jamais existé et donc ne pourra jamais être créée. Aminatou n’est qu’un grain de sable dans ce vaste étendu porté par les vents du nord ou d’ailleurs. Elle en sortira hélas, victime, étant proie idéale pour toute forme de manipulation, et malmenée par ceux qui pensent en la possibilité de refaire l’histoire par le biais d’un fait dont l’effet s’estampera progressivement et tombera dans l’oubli.

  • marocain

    cette femme et les traitres qui la soutiennent se sont habitués à l’odeur des bottes des généraux algériens,ils ne méritent pas ce pays,alors qu’ils aillent vivre dans leurs trous à tindouf,franchement je commence à regretter les années driss el basri

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site