Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pérou : Un avocat non-voyant plaide sa cause pour devenir magistrat

Edwin Béjar Rojas est un avocat âgé de 30 ans qui réside à Cusco, au Pérou. Il vit avec  un handicap visuel depuis ses 17 ans, ce qui ne l'a pourtant pas empêché de relever d'importants défis au cours de son parcours professionnel.

Il est sorti premier de sa promotion à la faculté de droit de l'université San Antonio Abad [en espagnol]. Il a aussi obtenu une maîtrise en droit civil et procédure civile, une maitrise en droit pénal et procédure pénale, un doctorat en droit et instruction, ainsi que des diplômes spécialisés en droits de
l'homme, droit constitutionnel, droit administratif, droit des communes, droit fiscal, droit du travail et droit constitutionnel processuel. En outre, il a été professeur d'université.

Comme le relevé le blog Discapacidad en Acción [en espagnol] :

Il faut rappeler qu’Edwin Béjar Rojas est un avocat réputé a Cusco pour sa détermination à surmonter [son handicap], son travail en faveur des personnes atteintes de troubles visuels, ses enseignements et sa spécialisation dans les nouvelles technologies adaptées aux handicapés
visuels (projet REDSOCIAL), ainsi que pour son soutien permanent aux associations de personnes handicapées.

En juillet dernier, il a voulu se présenter au concours de substitut du procureur, mais le Conseil national de la magistrature (CNM) a rejeté sa candidature en raison de son handicap, comme l’a relaté le blog du Centre fédéré de la faculté de droit de l’université pontificale catholique du Pérou [en espagnol] :

Le 12 juillet, il a déposé son dossier de candidature au poste de substitut du procureur à Cusco, pour lequel il satisfaisait aux conditions légales, en indiquant son handicap. Il a tout d'abord été considéré comme un candidat apte à passer l'épreuve l'écrite le 19 juillet. Néanmoins, par décision de son assemblée plénière, le Conseil national de la magistrature a rejeté sa candidature  en raison de son handicap visuel et il n'a pas été autorisé à passer l'épreuve [alors même qu’] aucune [réglementation] n'interdit actuellement aux handicapés de devenir magistrats.

En juillet 2009, le Conseil national pour l'intégration des personnes handicapées (CONADIS en espagnol), rattaché au Ministère de la Femme et du progrès social, a intercédé [en espagnol] pour demander des explications sur le rejet de la candidature de M. Béjar. La Coordination nationale
des droits de l'homme (CNDDHH en espagnol), est intervenue en tant qu’amicus curiae [en anglais] auprès de la troisième chambre civile du Tribunal de Cusco, appelée à statuer sur le recours formé par M. Béjar pour la protection de ses droits.

Le 13 novembre 2009, le tribunal s'est finalement prononcé [en espagnol] en faveur de M. Béjar et a fait injonction au CNM de lui faire passer l'épreuve avec le “même niveau de difficulté” que pour tout autre candidat, en lui fournissant, de plus, l'équipement technique dont il peut avoir besoin pour
l'épreuve. Le CNM a interjeté appel de ce jugement.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site