Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Au moins 25 morts dans le déraillement du “Neva Express”

Un train rapide reliant Moscou à Saint-Pétersbourg a déraillé vendredi 27 novembre à 21h34, près de la petite ville de Bologoïe, faisant au moins 25 morts et 87 blessés [au moment de la traduction, on indiquait 39 morts et une centaine de blessés]; samedi à l'aube, 32 passagers étient encore portés disparus. Le train N°166, connu sous le nom de Neva Express, transportait plus de 600 passagers dans ses 14 wagons ; les trois derniers ont été endommagés par l'accident. Un cratère d'un mètre de diamètre aurait été découvert à côté de la voie ferrée, ce qui a donné lieu à des spéculations qu'il pourrait s'agir d'un acte terroriste.

Le 13 août 2007, ce même Neva Express avait déraillé à la suite d'une explosion ; une soixantaine de personnes avaient été blessées. Coïncidence, il y a eu ces derniers jours un renforcement de la couverture médiatique russe (en russe) du procès de Maksharip Khidriev, l'un des suspects mis en examen pour l'attentat de 2007 ; originaire d'Ingouchie, il est soupçonné de liens avec les rebelles tchétchènes[en anglais]. (Voir ici et ici les billets publiés sur GV à propos du déraillement en 2007 du Neva Express.)

Aucun témoignage direct de la tragédie ne semble encore être apparu dans la blogosphère russe, mais les réactions abondent, en voici une petite sélection.

L'utilisateur LJ peresedov rappelle l'accident de 2007 et le procès en cours de l'un des suspects, et il publie ce commentaire (en russe):

[…] Qu'on le veuille ou non, ces deux affaires [paraissent comparables].

J'aimerais demander aux spécialistes dans quelle mesure ces deux incidents pourraient être reliés, et s'il est vraiment faisable pour les acolytes de Khidriev (on l'a désigné l'homme de [Dokou Oumarov]) d'avoir préparé un attentat comme celui-ci en deux jours, et, au diable, ce qui nous arrive en général ?

Mise à jour. [L'utilisateur LJ] beri_llii donne un lien vers un article prétendant que l'explosion du train est le fait d'un autre obscur groupe nationaliste: [http://headshotboy.livejournal.com/137255.html]

(Le billet auquel renvoie la mise à jour de l'utilisateur LJ peresedov a été détruit entre temps, et remplacé par un autre (en russe) avec une note explicative, qui dit, entre autres, que “la déclaration des nationalistes” s'est avérée contenir de fausses revendications de leur implication dans l'explosion du train.)

Certains blogueurs ont voulu dresser un parallèle entre l'accident de chemin de fer de vendredi, le procès de Maksharip Khidriev et Kurban Bayram (Eid al-Adha, la fête du Sacrifice), une fête musulmane de trois jours, dont la célébration a débuté vendredi. Voici ce qu'a écrit l'utilisateur LJ warsh (en russe) :

[…] Ça ne m'étonnerait pas si ceci se révélait un “cadeau” de Kurban Bayram des rebelles du Nord-Caucase (comme pour l'attentat contre le Neva Express en 2007). Je leur souhaite de rejoindre [le chef de la rébellion tchétchène Chamil Bassaïev, tué en 2006] le plus rapidement possible.

Quant à l'utilisatrice LJ uliana, elle a écrit (en russe):

Tout bien considéré, la dernière explosion du Neva Express est le kurban de quelqu'un. Une conséquence du fait que les coupables de la première explosion ont été “nommés”…

aneta_spb sur LJ mentionne également l'attentat de 2007 et le procès, mais relève (en russe) d'autres facteurs qui pourraient avoir causé la catastrophe:

[…] Le suspect dans la catastrophe précédente vient de reconnaître [sa participation] (et combien d'autres ils continuent à vouloir raccrocher à cette affaire !)

Je peux imaginer à quoi ressemblera cette nuit pour les médecins de Novgorod… Avec des routes pareilles… […]

***

murys:

Nous revenions de la campagne, et nous avons pris en stop un homme qui, d'après ce que j'ai compris, travaillait pour le Ministère des Situations d'urgence ou quelque chose de ce genre. Il a dit que ce tronçon de chemin de fer près de Bologoïe était si pourri qu'on n'avait pas besoin d'y faire exploser quoi que ce soit, et que cela aurait aussi pu être une explosion secondaire. […]

aneta_spb:

Tout à fait – on n'a même pas besoin de faire une explosion. Quelques semaines après [l'accident du Neva Express en 2007], nous étions dans un train et sommes restés à l'arrêt pendant six heures [non loin de l'endroit du déraillement de vendredi], parce qu'il y avait eu devant nous une panne quelconque. Et en préparation de la mise en service précipitée de [la voie du train à grande virtesse Sapsan], ils procédaient à des réparations urgentes, et il y avait probablement quelque chose qu'ils n'avaient pas terminé ou qu'ils avaient mal fait. […]

Et voici un commentaire (en russe) sur les opérations de secours, mis en ligne anonymement sur la communauté LJ ru_railway :

Dans ces circonstances, ce qui m'exaspère, c'est le fait qu'on a si longtemps vanté le super nouveau centre de secours du Ministère des Situations d'urgence à Moscou, toute l'info qu'ils ont fait montrer sur le petit écran, et le fait qu'ils sont désormais en mesure de prendre des décisions urgentes, mais à quoi servent toutes ces décisions si les équipements de secours locaux ne sont pas en état de marche, et que c'est pour cela qu'ils ont dù les acheminer depuis Novgorod. L'accident s'est produit à 21h34, et les sauveteurs de Novgorod ne se sont mis en route qu'à 22h40, et le trajet prend deux heures et demie sur ces routes, si on peut appeler ça des routes, et ceci dans le meilleur des cas. Ils ont envoyé des avions – mais pourquoi n'ont-ils rien sur place ?!

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site