Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Problèmes environnementaux, réactions populaires

Jeudi dernier, lors d’une conférence de presse, le Premier ministre chinois Wen Jiabao annonçait une réduction de 40% des émissions de gaz carbonique d’ici 2020 comme mesure contre le changement climatique. Face aux doutes et aux questions suscités par ces promesses, il les a réitérées le lendemain [en anglais]  lors d'un sommet avec les pays développés, assurant qu’elles étaient « sérieuses et solennelles ». Cependant, nous somme tous conscients du chemin que la Chine doit encore parcourir pour réduire sa pollution alors même que sa consommation d’énergie augmente.

En octobre, Lu Guang [en anglais], un photographe chinois, se voyait remettre le Prix Eugène Smith, une récompense internationale de photo journalisme, pour ses photos [en anglais] sur la pollution en Chine. Pour les étrangers, ces images ne sont qu’un signal d’alarme de plus sur les dégradations de l’environnement commises en Chine. Mais pour la plupart des Chinois, le fait de voir ainsi tous ces lieux aux noms familiers pour les avoir vus dans les livres et sur les cartes, pour en avoir souvent parlé en famille ou avec des amis, à présent réduits à des no man’s land inhabitables, a été extrêmement choquant.

Quels seront donc les facteurs déterminants dans la lutte contre les dégradations de l’environnement en Chine ?

Ils ne viendront pas nécessairement du gouvernement, qui est plus engagé dans le développement économique et la réussite politique que dans les progrès en terme de respect de l’environnement. La semaine dernière par exemple, il était difficile pour la population de Canton [en chinois] de vivre normalement : le brouillard de pollution [en chinois] produit par les pots d’échappements, l’activité de construction immobilière et les émissions des centrales nucléaires rendaient la visibilité quasi nulle. Avec une visibilité réduite à 5 mètres pour les automobilistes  les autoroutes ont été fermées. C’est le pic de pollution atmosphérique le plus important qu’aie connu le pays depuis 10 ans.

Le blogueur de Global Voices John Kennedy, qui vit à Canton, a décrit la ville comme “un immense site de construction saturé d’embouteillages ».

Cette déferlante d’activité n’est pas sans raison. La ville de Canton est entièrement mobilisée pour préparer les Jeux Asiatiques de 2010 : 8 lignes de métro, des stades et un village de résidences pour les sportifs sont actuellement en construction, et cet impératif d’ordre politique prend le pas sur tout le reste.

Lundi dernier, toujours à Canton, des centaines d’habitants attendaient fébrilement devant un bureau récemment installé pour faire enregistrer leurs plaintes à propos du projet de construction de plusieurs incinérateurs de déchets qui se situeraient à environ 1km de leurs maisons. Ils craignent que la pollution engendrée ne provoque des cancers ou autres maladies.

Au début,  les gens étaient calmes, ils suivaient la procédure : ils faisaient la queue et remplissaient les formulaires. Puis, comme seulement dix des plaintes avaient été enregistrées en deux heures, ils se sont impatientés. Les blogueurs décrivent la suite des évènements.

@wenyunchao 来了辆警车停路边,一分钟后开走了。见到几个本地记者。陆续有人赶来,不过看似丽江的居多。有个人举着标语站到了解放路边,直接向民众诉求。 #pylj

Une voiture de police s’est arrêtée sur le côté, et est repartie une minute après. J’ai vu quelques journalistes locaux. Les gens continuaient d’arriver, apparemment la plupart venaient de Lijiang, une zone résidentielle proche du site où doivent être construits les incinérateurs. Un homme s’est levé et a brandi une pancarte pour alerter les passants.

@LEMONed
粗略点算,还在门外排队的就有超过两百人,还不断有人加入。但城管委已经不让再领表了!有来自南国奥园的业主高呼「吕秘书长下台!」 #pylj

J’ai compté en gros plus de 200 personnes qui faisaient la queue devant la porte, et encore d’autres qui arrivaient. Les autorités ne distribuaient déjà plus de formulaires. Il y avait des propriétaires de la zone résidentielle du Parc Nanguoao qui criaient : « Secrétaire Lü, démissionne ! ».

“广州未来将走垃圾焚烧为主的路子,肯定要建垃圾焚烧发电厂,建几个,政府正在规划” 。

Canton privilégiera forcément l’incinération des déchets, des incinérateurs doivent donc être construits. Le gouvernement est en train d’en programmer le nombre.

Les protestations ont été ressenties comme une ignorance aveugle de la part des opposants alors qu’en fait, les habitants avaient déjà exprimé leurs objections sur Internet depuis plusieurs mois. Le projet avait été annoncé en 2006, mais ce n’est qu’en 2009 que les emplacements ont été confirmés et que les permis de construire ont été délivrés. Les résidents ont été révoltés d’apprendre que la vue depuis leurs fenêtres serait désormais obscurcie par les incinérateurs. La valeur des propriétés s’est très vite effondrée.

Retour au bureau des plaintes.

@wenyunchao 现场人士举起标语走向旁边的市政府, 接访演变成游行及集会, 我们将继续为大家直播。 #pylj

Sur place, les gens ont brandi des banderoles, ils se sont dirigés vers la mairie et l’enregistrement des plaintes s’est transformé en manifestation. Nous vous tenons au courant de l’évolution de la situation.

wenyunchao 人群已经聚焦在市政府门口, 头顶上A4纸复印的标语白花花一片, 有个81岁的会江村婆婆也为了, 现场口号”市长出来”。 #pylj

La foule des manifestants est rassemblée devant la porte de la mairie. Parmi eux, une dame de 81 ans du village de Huijiang brandit elle aussi un slogan imprimé sur une feuille A4, et scande le slogan intimant au maire de la ville de sortir.

@wenyunchao 群情比较激愤, 一位会江村民说: 我少活二十年也就忍了,可子孙们怎么办?吉祥路这一侧停了六部警车,不过秩序尚好。 #pylj

Les gens étaient indignés. Un habitant de Huajiang dit: « Si je dois vivre 20 ans de moins, ce n’est pas un drame, mais pour les générations futures, que va t-on se passer ? » Il y avait six voitures de police, mais la situation est restée calme.

@LEMONed 喇叭广播说让这里几百人选5名代表进去见领导,这是想把我们先打乱!广州人民这么容易上当?我们随即齐声回应:「选5名领导出来」!警察顿时傻了 #pylj

On a demandé aux personnes présentes de choisir cinq représentants pour voir le maire. Ilsessaient de nous diviser, c’est clair ! Peut-on tromper aussi facilement le peuple de Canton ? Nous avons aussitôt répondu : « Choisissez cinq fonctionnaires et faites les sortir! » La police était sidérée.

Weng YunChao, un blogueur connu, commente également la scène sur Twitter :

@wenyunchao 这是未来国内群体运动很有代表性的问题,政府要对话,必须得有民众代表,但民众代表往往成为打击对象,政府往往找不到对话对象。事情往往因此而走向僵局。 #pylj

Ce problème va devenir typique des mouvements de masse à l'avenir. Si le gouvernement veut dialoguer, il doit y avoir des représentants du peuple. Mais comme les représentants sont souvent la cible de représailles, le gouvernement ne trouve personne à qui parler, et l’on tombe dans une impasse.

L’indifférence du gouvernement et sa réticence à dialoguer avec le peuple est un problème bien plus sérieux que la pollution elle-même. D’après un article du journal Xinkuan :

从省情调研中心发布的民调数据来看,超过98%的民众对“涉及众多民众利益,但有关部门垄断行政决策,未能及时通报消息” 最为不满———这一对周边环境及 民众生活可能产生重大影响的项目,从2004年确定地址、2006年通过审批、2009年开始征地,5年中没有情况通报,没有听证,甚至电厂所在的会江村 村民也大多不知道有该项目的存在,直至它突兀地被民众关注。

Selon un sondage, plus de 98% de la population serait mécontente du fait que l’administration monopolise la prise de décision et ne consulte pas le peuple. Les incinérateurs d'ordures sont un projet très controversé. Mais personne n’avait été informé et il n'y pas eu consultation publique quand l’emplacement a été confirmé en 2004, ni quand le permis a été délivré en 2006, ni même quand les expropriations ont commencé en 2009. Même les villageois de Huijiang, où l’incinérateur doit être construit, n’en savaient rien jusqu’à ce que la question devienne tout à coup publique.

Les incinérateurs sont très controversés. L’incinération est-elle le meilleur moyen de se débarrasser des montagnes d’ordures ? Si les incinérateurs ne sont pas construits à cet endroit, alors, où faut il les construire ? Là aussi, John Kennedy a couvert ce débat [en français].

Le gouvernement a précisé deux points : premièrement, s’il est établi que le projet pose des problèmes au niveau environnemental, il ne sera pas réalisé. Deuxièmement, si la majorité s’y oppose, il sera également suspendu. Mais les doutes subsistent.

La méfiance envers les « évaluations des experts » prévaut toujours, les experts en question ayant perdu toute crédibilité aux yeux des gens, qui les voient comme des marionnettes manipulées par le pouvoir et l’argent. De plus,  ils croient peu à la sincérité des promesses du gouvernement de prendre en compte l'opinion publique  : il n’y a eu aucune tentative de dialogue ces quatre dernières années. Enfin, les habitants ne savent pas s’ils vont pouvoir continuer à se battre contre les autorités si l’attention du public se relâche. Heureusement, la manifestation de lundi dernier s’est terminée sans heurts, quoique personne ne puisse savoir s’il y aura des représailles ou même si leurs plaintes ont une chance d'aboutir.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site