Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Guinée : Tentative d'attentat contre Dadis Camara

Le capitaine Dadis Camara, chef de la junte guinéenne

Le capitaine Dadis Camara, chef de la junte guinéenne

Selon plusieurs sources d'informations, le capitaine Dadis Camara, leader de la junte militaire qui a pris le pouvoir en Décembre 2008 en Guinée a été blessé par son aide de camp hier dans l'après-midi à Conakry. Le Chef des autorités de facto de la Guinée mises au ban de la communauté internationale depuis les massacres et les viols du 28 septembre dernier, a été évacué sur le Maroc où il est arrivé vers 15 heures.

Le commandant Kélétigui Camara, Secrétaire général à la présidence, joint au téléphone par le site guineenews.org, affirme qu'il y a eu deux morts dont il ignore l'identité. Deux autres dirigeants de la junte ont aussi été évacués sur le Maroc.

Sur place à Conakry, le calme régnerait selon plusieurs sources jointes par l'auteur de ce billet, par téléphone dans des journaux ou au gouvernement. Mais personne ne connaît réellement la gravité des blessures du chef de la junte. Seule une personne d'une organisation internationale lui a dit que le Capitaine Camara serait blessé au cou ou à la tête.

Quelques réactions préliminaires à cette information sur le site de RFI ont montré tout un éventail d'opinions. Un lecteur anonyme écrit :

C'est incroyable,inacceptable et injustifiable qu'un sous officier tire sur son supérieur. Ce sous officier doit tenir les conséquences de son action. Je comprends pourquoi le capitaine Moussa Dadis Camara dit que cette armée est incontrôlable…

Toutefois, la plupart des lecteurs, tenant Camara pour responsable du massacre, le 28 septembre, de manifestants d'opposition, semblaient convaincus que la tentative d'assassinat n'était que justice.

Anonyme :

Dadis est entrain de vivre le resultat de sa trahison au peuple de Guinee. Du courage au peuple de Guinee surtout aux Forces vives.

Joseph:

en fait,ce qui se passe actuellement en Guinée est tellement triste, du fait que la vie perd son sens aussi sacré. si hier,on a massacré des civils (le 28 septembre),et aujourd'hui c'est le tour peut être du chef de la junte Guinéenne. c'est désolant comme spectacle…

Etant congolais (RDC), j'essaie de voir cette situation comme celle qu'on a vécu en 2001,espéront que le peuple Guinéen va se lever comme un seul homme pour mettre fin à cette situation de crise aussi ignoble et stupide pendant que le monde a besoin de l'apport de la Guinée au concert des nations.
courage…

anonyme :

Jusqu'à la preuve du contraire, il est seul et unique responsable des tueries au stade 28 septembre, au nom du pouvoir et s'il reçu quelques bales dans le crane au nom du mème pouvoir par son propre bras droit ou de fer, allor il merite prouvé le douleur des femmes blessées et violées par ses troupes.

anonyme :

S'il est arrivé un malheur à Dadis aujourd'hui, je dirais que c'est une vengeance de la part de la population guinéenne. La guinée veut un president qui pourraît le représenter partout ailleurs mais pas un president qui vit couper du reste du monde, qui règne avec tyrannie.

Jennifer Brea a contribué à cet article

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site