Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Serbie : Une journaliste de la chaine de télévision B92 menacée

Jeudi 3 décembre, la station de télévision serbe B92 a retransmis le premier épisode de “Insider“, un reportage sur les hooligans de Belgrade – les supporters des clubs de football Partizan, l'Etoile rouge et Rad.

En application de la loi serbe sur le libre accès à l'information d'intérêt public, “Insider” avait obtenu les listes des leaders des hooligans et des nombreux crimes qui leur sont reprochés, et avait rapporté qu'aucun d'eux n'avait été condamné par la justice.

Peu après la diffusion, Brankica Stankovic, la journaliste et auteure de “Insider”, a commencé à recevoir des menaces sérieuses de la part des fans des clubs de football sur Facebook. Il est intéressant de signaler que les messages n'ont pas été envoyés anonymement.

Voici quelques uns des messages que le site U poverenju a repris [en serbe, comme les liens suivants] :

1. Ma sœur, vous avez attaqué des gens et un jeu dans lesquels la vie vaut très peu. Nous ne sommes pas la mafia ni des politiciens ou des richards corrompus ! Je regrette pour vous, ça va être douloureux pour vous.

2. Question pour Brankica : allez-vous sacrifier votre vie pour votre idée ? Nous, nous allons le faire. C'est là notre force. Nous ne nous vaincrez jamais.

3. Vous tous de B92, vous êtes les garces du régime et des mercenaires. La TV B92 devrait être fermée le plus tôt possible.

4. Elle devrait être abattue et livrée aux gens de B92 pour qu'ils la mangent. A mort la pute!

5. Garce, tu ne vivras pas longtemps!…Fous la paix aux supporters du football.

Les blogueurs serbes ont réagi à ces menaces.

Sur son blog, Jaksa Scekic cite quelques uns de ces messages qui ont été envoyés publiquement par de nombreux citoyens, les jours précédents, et écrit :

Brankica Stankovic est en danger, “Insider” l'a mise en danger, la profession d'une journaliste est menacée, la nation est menacée.

Allons-nous succomber ?

Nous devrions leur faire voir que ni les journalistes, ni les citoyens ou le gouvernement n'ont peur d'eux.

Il est temps que l'association des journalistes fasse quelque chose. Les déclarations ne sont plus suffisantes. Ce sont des lettres mortes et elles ne peuvent pas calmer la conscience de qui que ce soit.

Nous devons leur faire voir que nous sommes plus forts qu'eux.

Le blogueur Srdan Fuchs a analysé les causes de ces menaces et les violences des hooligans en général. Il écrit ceci :

[…] Cependant, les manifestations de violence témoignent d'une autre chose. Elles indiquent comme principale motivation [des hooligans] pour la violence, le désespoir social, la vie sans but, la glissade vers le bas, sans aucune idée de comment s'en sortir. […]

Dans un billet intitulé “La nuit des cristaux commence“, le blogueur Strongman relève un sérieux problème de société. Il écrit:

Ni la police ni les bureaux des procureurs, ni le système judiciaire ne peuvent résoudre les problèmes avec la violence et une criminalisation de la société. Nous sommes tous responsables et méritons tout ce qui nous arrive. Nous sommes maintenant confrontés à une situation “Ou bien ceci, ou bien cela”. Ou eux, ou nous …[…]

Selon une source de B92, le 6 décembre, le Président de la République serbe a déclaré que l'état ne tolèrerait pas la violence des hooligans et des criminels qui menacent les journalistes qui font leur travail.

Le président Tadić affirme que l'état serbe a pris des mesures de protection, ajoutant que les institutions publiques réagiraient et arrêteraient pour les juger tous ceux qui mettent en danger la vie des autres.

Jusqu'à présent, neuf jeunes ont été arrêtés. Leurs âges vont de 18 à 26 ans.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site