Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc : Prison pour un blogueur et un propriétaire de cyber-café

Ce lundi, 14 décembre, Bachir Hazzam (qu'on peut appeler aussi Hazem, Hazzem), un blogueur marocain, et Abdoullah Boukhou, propriétaire d'un cyber-café, ont été condamnés à quatre mois et un an de prison respectivement par un tribunal à Goulmim [sud du Maroc]. M. Hazzama été condamné pour “avoir répandu de fausses informations pouvant ternir l'image du roi en matière de droits humains,” tandis que M. Boukhou était condamné pour les mêmes raisons et probablement pour avoir mis l'espace de son cyber café à la disposition du blogueur pour ses activités.

Reporters sans frontières a réagi à ces deux condamnations judiciaires dans un communiqué  :” “Bachir Hazzam et Abdullah Boukhou n'ont commis aucun acte illégal. M. Bachir Hazzama seulement publié une déclaration sur les violences pendant une manifestation d'étudiants à Tarjijt, à 200 km au sud d'Agadir. Abdoullah Boukhou est accusé d'avoir transmis des informations et des photos de ces événements. Au lieu de jeter ces personnes innocentes en prison, les autorités auraient mieux fait d'enquêter sur les abus commis par les services locaux de sécurité.”

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site