Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'Algérie rejoint les rangs des pays censeurs d'Internet

L'Algérie est le dernier pays de langue arabe en date à avoir rejoint les rangs de ceux qui pratiquent le filtrage automatisé de l'accès à Internet [au niveau des fournisseurs de service ou du gouvernement], ce qui ne laisse plus que l'Irak, l'Égypte, la Libye et le Liban à ne pas pratiquer la cybercensure. Le premier indice d'un site algérien bloqué est arrivé il y a une semaine, lorsque des utilisateurs de Twitter ont rapporté que le site www.rachad.org, du mouvement politique Rachad avait été bloqué et était inaccessible. Ce site a depuis lors été signalé sur Herdict [plateforme collaborative de signalement des sites inaccessibles].

Le blog Revue de l'Algérie [en anglais] relève ce filtrage et invite les utilisateurs d'Internet algériens à signer une pétition contre les mesures de filtrage d'internet du gouvernement.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site