Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Australie : Le meurtre d'un Indien rallume la polémique sur le racisme

Le meurtre d'un jeune homme indien à Melbourne a rallumé le débat sur le racisme en Australie et sur la sécurité des étudiants étrangers. Il a aussi provoqué une grave tension entre l'Australie et l'Inde :

Les diplomates indiens devaient rencontrer leurs homologues australiens pour des entretiens de crise aujourd'hui à Canberra à la suite du meurtre d'un immigrant indien à Melbourne.

Le meurtre de Nitin Garg, un diplômé en comptabilité de 21 ans, dans un parc de Yarraville samedi soir a été condamné hier par les hommes politiques en Inde et en Australie.

Une crise diplomatique éclate après le meurtre d'un étudiant indien

Les réactions des blogueurs australiens témoignent d'un très large éventail d'opinions [tous les liens sont en anglais].

Gerard Henderson, directeur exécutif du The Sydney Institute, spécule sur les nuances géopolitiques dans une tribune écrite pour le Sydney Morning Herald :

La tragédie se trouve coïncider avec un rafraîchissement sensible de la relation entre les deux dernières années. Lors d'une visite en Inde fin 2008 j'ai été surpris d'entendre vigoureusement critiquer Kevin Rudd au plus haut niveau de l'administration de New Delhi. Ce qui chagrinait le premier ministre indien, c'était le refus du gouvernement Rudd de vendre de l'uranium à l'Inde, un renversement des intentions de John Howard et ses ministres principaux.

Les agressions d'étudiants montrent la rude réalité du racisme

Loon Pond, alias Dorothy Parker, tape sur les doigts de Henderson :

Est-ce que je me trompe, ou bien n'est-ce qu'une crasse de type ésotérique de relier les agressions et meurtres d'Indiens en Australie à la politique australienne actuelle concernant la vente d'uranium à l'Inde ?

Telle est la danse de claquettes contorsionnée exécutée par Gerard Henderson dans [son article] Student assaults teach some harsh lessons about racism [Les agressions d'étudiants montrent la rude réalité du racisme].

Gerard Henderson, l'Inde, l'uranium, la violence urbaine, et une chronique particulièrement crasseuse

Peter Maher blogue pour la radio de Melbourne 3AW. Il s'inquiète qu'il existe une culture du déni, que le meurtre ait été à caractère raciste ou pas:

Comment quiconque peut-il dire que ça n'a rien à voir avec la race tout en ignorant les circonstances du meurtre, voilà qui est difficile à saisir, comme je l'ai déjà dit.

Ce dont je suis sûr en revanche, c'est que ce comportement injurieux, violent, meurtrier envers les Indiens dans ce pays est beaucoup trop répandu pour suggérer que nous n'avons pas de problème de racisme dans ce pays.

… Nous sommes si prompts à pousser ces tendances racistes sous le tapis et à distribuer au monde cette image de nous-mêmes comme des êtres non-discriminatoires et accueillants.

Je pense qu'il est temps que nous nous voyions vraiment en face et que nous fassions quelque chose contre le racisme qui existe dans ce pays.

Australie, réveille-toi ! Nous sommes racistes

Dave, qui blogue sous le nom de True Blue Aussie, n'a guère de doute sur la nature du racisme quel qu'il soit :

Bien sûr chacun à Melbourne se rend compte que Footscray, qui était une banlieue australienne, est maintenant plein de Soudanais, d'Arabes du Moyen-Orient et de Somaliens islamiques. On ne voit guère d'Australiens à Footscray. Alors, bienvenue dans l'enfer d'immigration de division multiculturelle et de diversité ethnique où des immigrants (dans cette affaire probablement musulmans) attaquent d'autres immigrants et ce sont les Australiens qui sont accusés. Dave

Des immigrants racistes seront accusés d'avoir poignardé à mort un Indian

Un groupe Facebook, 1,000,000 Véritables Aussies contre le Racisme, a une vision très différente de ce que cela signifie d'être “Australien”. Leur but est de :

Stopper la minorité bruyante qui se sert de Facebook et des discussions à la radio pour faire ressembler ce merveilleux pays à un nirvana de PLOUCS.

Andrew Bartlett, ancien sénateur Démocrate et actuel candidat des Verts à la prochaine élection fédérale, veut que les responsables tant de l'Etat que de la Fédération agissent davantage. Ecrivant pour Asian Correspondent il plaide :

Si chaque crime devrait être traité objectivement, et que nous ne devrions pas automatiquement supposer que ce dernier crime avait une motivation raciale, l'historique des agressions passées, et sans doute la lenteur des autorités australiennes à prendre la question suffisamment au sérieux, font qu'un incident grave isolé comme celui-ci a fait écrire au Hindustan Times que les “responsables gouvernementaux indiens ‘seront contraints’ d'émettre une mise en garde (aux voyageurs) sous forme d'avertissement à ceux qui veulent travailler et étudier “Down Under”, si les autorités (australiennes) ne prennent pas cette fois des mesures énergiques.”

Il incombe aux responsables du gouvernement et des collectivités locales de prendre des dispositions efficaces pour confirmer aux gens que (a) la question est traitée avec le plus grand sérieux, et que (b) tout ce qui est raisonnable est fait pour garantir la sécurité des personnes. Lorsqu'il y a une perspective plausible que des gens soient visés en raison de leur race, il est essentiel que tout soit fait pour réduire les risques qu'ils courent.

Un meurtre tragique ramène les projecteurs sur la sécurité des Indiens en Australie

Pendant ce temps, la sécurité des athlètes et des spectateurs aux Jeux du Commonwealth 2010 à Delhi en octobre est une question pendante qui pourrait exploser à tout moment. Le Département australien des Affaires étrangères et du Commerce conseille actuellement pour les voyages en Inde un haut niveau de prudence. Peut-être déjà un prêté pour un rendu ?

MISE A JOUR 6 Janvier 2010

The Times of India rapporte qu'une alerte en est la conséquence :

Cédant à l'indignation populaire devant les agressions continuelles contre des étudiants indiens en Australie, le gouvernement a émis mardi un avertissement mettant en garde les étudiants se rendant en Australie pour leurs études et ceux qui y sont déjà.

Le ministère des Affaires étrangères a rendu attentifs les étudiants que les incidents violents ont commencé à atteindre la communauté indienne plus large en Australie. La mise en garde est venue trois jours après que le diplômé en comptabilité Nitin Garg a été tué à coup de couteau, le premier mort de ces agressions. Et le jour même où des responsables indiens et australiens se sont rencontrés à Canberra pour rechercher de meilleurs moyens de traiter de la violence continue, au moment où on retrouvait le corps partiellement calciné d'un autre Indien.

Avertissement demandant aux étudiants d'être prudents en Australie

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site