Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Le Premier ministre Hatoyama s'inscrit sur Twitter

Vous avez un message à communiquer au Premier ministre japonais Yukio Hatoyama ? Vous pourriez essayer de lui laisser un message sur Twitter, sur le compte hatoyamayukio!

@hatoyamayukio

@hatoyamayukio

Tous les liens de ce billet sont en japonais, sauf exception mentionnée.

Le Premier ministre a commencé à utiliser Twitter pendant les fêtes de fin d'année dans le but de “rapprocher les hommes politiques du peuple”. Son compte Twitter s'ajoute à  sa chaîne de télévision Kantei TV et à sa liste de diffusion . Il a également ouvert un nouveau blog intitulé Hato Cafe (鳩Café ou “Café Pigeon”).

Si l'on oublie le malentendu causé par un faux compte Twitter [en anglais], son premier tweet (message sur Twitter) a été envoyé le 31 décembre 2009 à 17 heures 49.

みなさん、あけましておめでとうございます。今年もよろしくお願いいたします。今日からツイッターとブログ「鳩cafe」を始めました。http://bit.ly/7OSH1o ご感想など@hatoyamayukioへお寄せください。馴れるまでは1日1ツイートが目標です。

Bonne année à tous. Tous mes meilleurs vœux pour l'année à venir. Aujourd'hui, j'ai ouvert mon compte Twitter et mon blog Hatocafé. Merci d'envoyer votre avis et vos impressions à @hatoyamayukio. http://bit.ly/7OSH1o. Mon objectif est de publier un message par jour sur Twitter, le temps que je m'habitue.

(NDT : La traduction du japonais à l'anglais de ce billet est extraite de http://twitter.com/hatoyama_y_en dont les traductions sont effectuées par MyGengo).

Cette initiative est le fruit du travail du “Groupe de travail civil pour rapprocher les citoyens des hommes politiques” ((国民と政治の距離を近づけるための民間ワーキンググループ). Parmi les membres de ce collectif, se trouvent l'auteur dramatique Oriza Hirata, le blogueur et le directeur artistique Naoyuki Sato,  la Présidente de eWoman, Inc., Kaori Sasaki, et le directeur artistique Yuji Tokuda. Yuji Tokuda a également créé le blog.

Le nombre de “followers” (abonnés) de @hatoyamayukio s'accroit progressivement : ils étaient 139 000 le 9 janvier dernier.

Est-ce vraiment lui ?

Cette question était au cœur des discussions les premiers jours et est le premier sujet qu'@hatoyamayukio a abordé en expliquant que le Premier ministre envoie une première version de ses tweets à sa secrétaire, qui les publie sur Twitter.

Cette clarification a déçu beaucoup de personnes, comme l'exprime Makoto Chikazoe :

「基本的に私が書いています」と言いつつ、結局スタッフの意見を聞いて秘書官が投稿しているのだ。多くのTwitterユーザーが期待していたのは「首相の生の声」である。しかし、実際には何人もの人を経由した首相の声なのだ。これでは結局Twitterである意味はなく、従来通りの記者会見をテレビや新聞でチェックすればよいだけだ。

Le Premier ministre affirme : “J'écris les messages” mais en fait sa secrétaire publie les tweets après en avoir discuté le contenu avec le personnel. Beaucoup d'utilisateurs de Twitter se réjouissaient à l'idée d'entendre “la vraie voix du Premier ministre”. Ce que nous recevons est la voix du Premier ministre filtrée par de nombreuses personnes, ce qui rend l'utilisation de Twitter inutile car ces informations sont déjà  communiquées lors des conférences de presse traditionnelles, à la télévision et dans les journaux.

Akky from Ajiajin [en anglais] n'est pas de la même opinion :

Même si de nombreux internautes ont exprimé leur déception à ce sujet, personnellement, je ne pense pas que le Premier ministre lui même doive “tweeter ” lui même depuis son mobile. De même, il est compréhensible que le Président des États-Unis Obama n'ait jamais utilisé Twitter [personnellement] .

Lit-il vraiment nos messages ?

C'était, bien sûr, la question sur les lèvres de nombreux internautes. La réponse ? Peut-être.

私がみなさんをフォローしていることについて「本当に読んでいるのか」「そんなにフォローできませんよね」などご指摘を頂きました。確かに全てのコメントは読めませんが、執務室のモニターにみなさんのコメントを常時表示し、それを読んで少しでもみなさんの生の声を知りたいと思っています。

J'ai reçu beaucoup de commentaires me demandant si je suivais chacun d'entre vous, comme :  “Lisez-vous vraiment ceci ?” et “Pouvez-vous “suivre” autant de personnes ?”. Je ne peux certainement pas tout lire, mais l'écran d'ordinateur sur mon bureau affiche régulièrement vos commentaires. Et en les lisant, j'espère entendre autant de voix que possible.

(traduction du japonais à l'anglais extraite de @hatoyama_y_en)

Hato Cafe Hato Cafe

Suivre par courtoisie

@hatoyamayukio suivra sur Twitter toutes les personnes qui le suivent. Ce principe s'appelle follow-gaeshi ((フォロー返し, “suivre en retour”), ce que la twittersphère japonaise considère comme une marque de politesse.

Le “guide officiel” japonnais du site, twitnavi, a publié un billet intitulé “Veuillez attendre un peu plus longtemps avant d'être suivi par le Premier ministre Hatoyama” le 2 janvier dernier, en expliquant que le système imposait une limite.

Tweets pour @hatoyamayukio

@hatoyamayukio n'a (pour le moment ?) répondu à personne mais la rédaction de Mainichi Shimbun @mainichijpedit ne perd pas espoir :

@HatoyamaYukio 総理!「Twitterの女王」こと歌手の広瀬香美 @kohmi さんとの勉強会にご参加いただけないでしょうか?毎週水曜日 に一緒に政治や経済の勉強をしています。ご検討ください! #kokkokokko

@hatoyamayukio, Monsieur le Premier ministre ! Accepteriez-vous de participer à une une conférence en ligne avec la chanteuse Kohmi Hirose (@kohmi) la  “Reine de Twitter” ? Nous nous rassemblons tous les mercredis pour étudier la politique et l'économie. S'il vous plait, réfléchissez à cette proposition ! #kokkokokko

@yamachan_run s'est récemment inscrit sur Twitter :

@hatoyamayukio首相が始めたことがきっかけで、ツイッターに登録してみました。 首相がブログ・ツイッターをどのように使いこなして見せるのかすごく気になります。

@hatoyamayukio, je me suis inscrit sur Twitter parce que vous avez commencé à twitter. Je suis intéressé de voir l'évolution future de votre blog et de votre compte Twitter.

Commentaires du blogueur Satonao

Le Premier ministre a commencé à faire preuve d'intérêt pour les médias sociaux en ligne lorsqu'il a invité le blogueur Naoyuki Sato, connu sous le nom de Satonao, à diner avec lui. Curieux, nous avions publié un billet [en anglais] sur Global Voices sur cet évènement inattendu, en octobre dernier.

A l'époque, Satonao écrivait :

鳩山さんは Twitter 自体を知らなかったようだけど、とても素直に耳を傾けてくれた(どんな話題にも辛抱強く丁寧に相手の目を見て耳を傾ける人だった)。でもまぁなんというか、Twitter を理解してもらうことの難しさよ(笑)

Il semblait que Hatoyaman-san n'avait jamais entendu parler de Twitter mais il m'a écouté avec beaucoup d'attention ( c'est quelqu'un qui écoute poliment et patiemment, quelque soit le sujet abordé tout en regardant son interlocuteur droit dans les yeux). Mais Twitter est tellement difficile à expliquer ! (rires)

書き込む姿を見てもらったり、ボクの実況へのみなさんの返信をパソコン画面で見てもらったり(熱心に読んでくれた)、いろいろしているうちにかなり興味はもっていただけた模様。殺し文句は「オバマも使っています!」(笑)。始めてくれるかどうかは全くわからないが、スタートラインには立ってくれたようである。閉じた世界が急にオープンになるのは無理だろう。まずは第一歩。少しずつ。少しずつ。

Le Premier ministre me regardait pendant que je tweetais et a lu toutes les réponses que j'ai reçues. Je pense qu'il a vraiment commencé à s'y intéresser quand je lui ai montré différentes choses. Mon meilleur argument a été “Obama l'utilise aussi !” (rires). Un monde fermé ne peut pas s'ouvrir en une seule fois. Il faut avancer pas à pas. Doucement. Doucement.

3 commentaires

  • […] 続きを読む […]

  • Social comments and analytics for this post…

    This post was mentioned on Twitter by GibertPascal: #News #World Japon : Le Premier ministre Hatoyama s’inscrit sur Twitter http://bit.ly/4PVmbN (GlobalVoices)…

  • tres interessante analyse du phenomene mail-tomo/twitter au plus haut niveau au Japon, malgre la barriere linguistique et la lecture des caracteres qui necessite un systeme japonais sur son ordinateur.
    je souscris completement au contenu et aux traductions, vraiment du bon travail!
    Nice report and very good translation job by our members
    on the subject of at the highest level now in Japan the japanese computer system is needed to see both languages simultaneously unless extracts in Japanese are images. So I could compare original and translations and this is very accurate job
    Congratulations to the staff !

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site