Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : 6o organisations considérées comme “agents de la guerre soft”

iran-cartoon-cartoon_wSySo_20104

"C'est la démocratie. Prenez-moi ou laissez-la"

[Les liens sont en farsi ou en anglais] Une liste de 60 organisations a été récemment publiée par le Ministère iranien des services d'information avec l'accusation qu'elles prenaient part à une campagne de désinformation sur le régime islamique iranien. Toute collaboration avec ces organisations ou avec des médias qui entretiennent des liens avec elles sera considérée comme un crime et sera punie.

D'après le Ministère iranien des services d'information, collaborer avec des médias tels que Radio Zamaneh, Radio Farda, Radio Israël, BBC et La Voix de l’ Amérique sera considérée comme un délit.

La liste contient aussi les noms du  Berkman Center, de la Fondation Ford, de la fondation Soros et de l'Institut néerlandais Hivos, qui soutiennent Global Voices Online et Global Voices Advocacy. Cependant, nos deux sites étaient déjà censurés en Iran.Cette prise de position par le gouvernement iranien a provoqué de vives critiques dans le monde entier. De nombreuses analyses et critiques ont été publiées dans des magazines, les journaux et autres médias. C'est une preuve supplémentaire des efforts du gouvernement islamique pour bloquer toute activité relative aux droits humains en Iran. Il est clair que liberté d'expression et démocratie ont contribué à fragiliser l'actuel gouvernement iranien…

Comme le montre les reportages en provenance d'Iran, l'intensité de la pression sur les militants des droits humains, sur les journaux, les cyber-activistes et les médias a brutalement augmenté. Parallèlement, le gouvernement a créé une atmosphère de peur parmi les étudiants, les professeurs d'université et les intellectuels.

1 commentaire

  • Et ils obligent par la force et la peur les citoyens à participer à des manifestation “pro-régime”. Le peuple iranien est en otage depuis 30 ans par le régime et ce dernier est en train d’exécuter les gens un par un.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site