Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : remettre les cadres au travail

Un universitaire chinois se demande pourquoi la tradition socialiste chinoise de la ” participation au travail des cadres ” n'est plus pratiquée chez les dirigeants actuels. Sa suspension n'est-elle pas en rapport avec la détérioration des conditions de travail que l'on trouve en Chine, suggère t-il.

Wu Li ( 吴澧 ), un expert en affaires et langues étrangères, écrit dans le journal chinois Southern Weekend  que la participation des dirigeants au travail manuel au même titre que les travailleurs ordinaires pourrait avoir un effet bénéfique pour réduire des conditions de travail dangereuses.

我国曾经有个干部参加劳动的规定,每星期在生产第一线劳动一天。有鉴于造成严重人员伤亡的矿难接连发生,至今难以遏止,本人建议:在国有工矿企业恢复这一制度,并且将执行好坏作为提拔干部的重要依据。

Autrefois, en Chine, les cadres étaient obligés une fois par semaine de participer au travail manuel au bas de l'échelle de la chaîne de production. Considérant les accidents miniers récurrents et les nombreuses morts de travailleurs, je propose aux compagnies minières de remettre en place le système de participation des cadres au travail, de plus se servir de leur performance comme d'une base de leurs promotions.

La demande de Wu pour remettre en pratique le système de participation des cadres au travail a sans doute été motivée par le nombre grandissant d'accidents dans le secteur minier chinois. Le 21 novembre 2009, dans la province du Heilongjiang, au nord-ouest de la Chine, une explosion a provoqué la mort de 92 mineurs. La radio britannique BBC a fait état que plus de 3000 personnes ont décédé à la suite d'accidents miniers en 2008, contre au moins 6000 en 2004.

Obliger un directeur de mines à descendre dans le puits est complètement irréaliste, écrit Wu. Il ajoute : exiger des présidents des syndicats des mines à faire quelques visites dans les sous-sols pourrait au moins avoir un effet positif sur la direction du syndicat.

就算有了“干部参加劳动”的规定,也不能指望煤矿集团经理真的会下井。官做到这一级,他不愿下井,随手找找,理由一百条…但工会主席没那么忙,他或许是集团级干部里真的要下井的。下过几次后,或许他真的会从工人角度考虑一些问题。

En supposant qu'il y ait un règlement obligeant un cadre à participer au travail, vous ne pourrez pas vous attendre à voir un directeur de mines descendre dans les galeries. Aucun officiel à ce niveau ne voudra y aller, et il trouvera toujours une centaine de raisons pour ne pas le faire. Mais les présidents du syndicat ne sont pas si occupés que cela, sans doute à cet échelon de direction voudront-ils bien y aller. Après plusieurs visites, ils pourront peut-être se faire une idée du problème de l'industrie minière, avec un point de vue plus proche de celui des mineurs.

À la fin de l'article, Wu propose aux représentants du peuple, lors de la prochaine réunion du Congrès du peuple en mars 2010, d'instaurer à nouveau le système de participation des cadres au travail.

Il faut remonter au début des années 60 pour voir apparaître la participation au travail des cadres. Et c'est sans doute à la suite de la politique du grand bond en avant initié par Mao que tout a commencé : en effet, à l'époque du grand bond, les cadres, dont le niveau de compétences était limité, ont surestimé la capacité de production ; par conséquent, il s'ensuivit une pénurie de céréales dans les zones rurales et une famine généralisée.

En février 2009, dans son article mis en ligne sur son blog, “Adieu, Participation au Travail des Cadres”, le blogueur Niaoyindu Hantang ( 鸟影度寒塘 ) cite Mao Zedong au sujet de son argumentation sur l'exigence que les cadres travaillant au milieu du peuple.

必须坚持干部参加集体生产劳动的制度。我们党和国家的干部是普通劳动者,而不是骑在人民头上的老爷。干部通过参加集体生产劳动,同劳动人民保持最广泛的、经常的、密切的联系。

Le système de participation des cadres au sein du travail de production collectif doit être menécoûte que coûte. Les dirigeants de notre parti et de notre pays ne sont que des travailleurs ordinaires et non les maîtres qui marchent sur la tête du peuple. Ce n'est qu'en participant au travail de production collectif que les cadres pourront maintenir une relation intime, constante et complète avec le peuple.

L'article continue en décrivant la fin du système :

毛主席去世后,这个制度就逐渐地不提了。不但不提,在有些人的文章和回忆录中,竟对这项重要制度进行了全盘的否定…从2006年1月1日开始实施的《公务员法》,是一部用法律来规范党和国家干部制度的文书。从这部法律的条文中,人们已经找不到关于干部参加生活劳动的任何文字了。

Après la mort de Mao, le système est peu à peu tombé en désuétude. Et pas seulement en désuétude : quelques uns ont été jusqu'à réfuter ce système dans les essais et mémoires… Le premier janvier 2006, ” le statut des fonctionnaires ” fut instauré. C'est un document officiel normalisant la réglementation des cadres du parti et du pays. Dans ce document légal, on ne trouvera pas mention de la participation au travail des cadres.

En octobre 2009, un ancien cadre responsable des villes et villages se souvient avec émotion de son expérience de participation au travail, dans son article sur le forum de Xinhua news.

干部参加劳动,使干部保持劳动人民本色;使干部密切联系群众;使干部密切联系实际;使干部世界观得以改造;使干部决策更加准确;使干部工作得以畅顺。

La participation des cadres au travail manuel servait à préserver dans l'esprit des cadres un sentiment de partager la vraie vie des travailleurs. Les cadres étaient plus intimes avec les masses et proches de la réalité. Cela changeait leur façon de voir les choses. Cela contribuait à accroître l'exactitude de leurs prise de décisions. Leur travail ne s'en passait que mieux.

Sans doute ceux qui veulent réinstaurer le système pensent-ils que l'actuelle hiérarchie des dirigeants chinois a perdu quelques unes de ces qualités.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site