Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Haïti : Au secours des survivants, à la recherche des disparus

Voici quelques exemples des réseaux et outils en ligne qui se sont mobilisés ces derniers jours afin d'aider les familles à localiser leurs parents et  d'orienter l'aide d'urgence vitale pour les survivants, dont beaucoup se trouvent encore sous les décombres de leur propre domicile.

Le Comité International de la Croix Rouge a mis en ligne une importante base de données listant les personnes  dont on est sans nouvelles. Les amis et la famille peuvent y ajouter directement les proches qu'ils recherchent.

D'importants médias tels que le New York Times et CNN , tout comme Google, ont aussi mis en place des bases de données des personnes disparues.  Le site internet Haiti Earthquake Support Center développe un outil qui pourrait permettre à des bénévoles d'aider à apparier les visages apparaissant dans les images que diffusent les médias avec les photos personnelles des personnes disparues.

Sur Facebook, le groupe EARTHQUAKE HAITI, qui réunit plus de 150 000 membres, propose plus de 4 000 photos mises en ligne par les familles à la recherche de leurs proches.

La plateforme de suivi de crise Ushahidi, qui a fait un travail conséquent lors de la crise post-électorale au Kénya, au Congo, et à Madagascar, s'affaire à répertorier des informations humaines ou logistiques, telles que personnes disparues, bâtiments effondrés et routes barrées.

Sur la plateforme de micro-blogging Twitter, le mot-clé #relativesinhaiti (#desparentsenhaiti) est utilisé par les membres de la diaspora haïtienne qui essayent encore de localiser des parents qui n'ont pas donné ou pas pu donner signe de vie. Par ailleurs, le mot clé #rescuemehaiti (#ausecourshaiti) est utilisé pour indiquer aux équipes de recherches et de sauvetage les adresses, aux alentours de Port-au-Prince, où des survivants seraient encore coincés sous les décombres [en anglais]:

Christopher Frecynet still alive. They heard him screaming. 64 Rue Nord Alexis. Call cousin Daphney 509-39046983

63 people still alive Carribean Market. survivor sent txt so we can send help. PLEASE LET PPL KNOW

Heloise Boyer is trapped in her house #40 Rue O, Turgeau.

HELP IS NEEDED ! People still alive under College Canapé Vert are screaming for help to get them out …

Latitude: 18°31′25.74″N Longitude: 72°16′28.25″W #bresma #Haiti We need food and water to approx. 150 people there NOW

Christopher Frecynet encore vivant. On l'a entendu crier. 64 Rue Nord Alexis. Appelez cousine Daphney 509-39046983

63 personnes encore vivantes à Carribean Market. survivant envoyé sms pour que l'on envoie des secours. FAITES LE SAVOIR

Héloïse Boyer est coincée sous les décombres de sa maison #40 Rue O, Turgeau.

BESOIN D'AIDE ! Personnes encore vivantes sous le Collège Canapé Vert qui crient au secours pour être dégagées …

Latitude: 18°31′25.74″N Longitude: 72°16′28.25″W #bresma #Haiti Nous avons besoin d'eau et de nourriture pour environ 150 personnes MAINTENANT

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site