Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Haïti : Le Sénégal offre des terres aux rescapés du séisme

Le président sénégalais Abdoulaye Wade, photographié ici lors du Forum économique mondial de 2002, veut offrir aux rescapés haïtiens du séisme des terres au Sénégal (photo Wikipédia).

[Les liens sont en français ou en anglais] Dans les jours qui ont suivi le séisme dévastateur, hommes politiques et citoyens du monde entier ont tenté de se joindre comme ils le pouvaient au mouvement de solidarité mondiale envers Haïti. Les pays pauvres, dont de nombreuses nations africaines , n'ont pas fait exception. Le Rwanda, le Liberia, l'Afrique du Sud, le Gabon, le Nigeria et bien d'autres encore, ont d'ores et déjà promis une aide financière. C'est cependant le président sénégalais Abdoulaye Wade, âgé de 84 ans, qui a fait les gros titres de la presse. Selon un porte-parole, Abdoulaye Wade propose des terres gratuites à tout rescapé haïtien qui voudrait “revenir vers ses origines ”. Les internautes ont pour la plupart accueilli cette proposition avec beaucoup d'ironie.

Si le blog Politique au Sénégal n'a encore commenté ni l'offre de Abdoulaye Wade, ni le tremblement de terre, un billet écrit par le Docteur El Hadji Malick Ndiaye sur l'importance de la solidarité “ Sud-Sud ” a été mis en ligne avant l'annonce du président sénégalais :

Il arrive des moments dans l’histoire d’un pays où les citoyens ont l’occasion de donner une leçon d’éthique à leurs élites. Il arrive des moments qui sonnent comme des opportunités pour un peuple de montrer sa grandeur morale. Nous ne pouvons pas nous complaire dans le fatalisme et la position de l’éternel assisté. A nous seuls, le Sénégal, nous ne mettrons pas fin aux souffrances du peuple haïtien. Cela ne nous dispense pas d’agir, cela n’excuse pas notre indifférence en acte. En ce moment même en Haïti des gens sont en train de crever et c’est cela la réalité profonde de ce tremblement de terre. Tous les discours de solidarité sont bien dérisoires à cet instant, si on ne fait pas notre possible pour nous rendre utiles. Donnons un peu au reste du monde, car nous avons déjà beaucoup reçu du monde et nous en aurons peut-être besoin un jour. Les citoyens des grandes puissances qui se tournent aujourd’hui vers Haïti, au-delà de la simple valeur éthique de leurs actions, nous donnent une leçon de plus sur le sens de l’intérêt collectif. C’est moralement indigne de prétendre être un peuple magnifique, avec des valeurs magnifiques, un peuple prompt à fustiger les tares de l’Occident, à brandir les valeurs de solidarité religieuse, et de ne jamais lever le moindre petit doigt pour diminuer arithmétiquement la souffrance du monde.

Cependant, le fait de proposer d'émigrer à des Haïtiens sans terre n'est pas le type de solidarité matérielle qu'envisagent la plupart des commentateurs.

Le blogueur Serigne Diagne [en anglais], qui a suivi de près la réaction du Sénégal au séisme, réagit ainsi à ce projet :

… Comment Dakar, qui a du mal à décoller et à résoudre ses nombreux problèmes en matière d'installations sanitaires et d'urbanisation, dont les banlieues pataugent depuis des années dans l'eau lors des crues, peut-elle donc accueillir des gens ou un pays entier situé à l'autre bout du monde ?… Sans expliquer d'où les fonds viendront, Abdoulaye Wade propose, dans un geste de solidarité et de panafricanisme, de dépeupler Haïti, oubliant ainsi que charité bien ordonnée commence par soi-même…

… Il faut croire qu'Abdoulaye Wade a la nostalgique du 19e siècle, qu'il pense que Marcus Garvey est toujours vivant et que le mouvement prônant un retour en Afrique est toujours d'actualité. Il va finir par nous dire un jour que la terre a tremblé à Haïti à cause du Ku Klux Klan… Chaque pays affronte ses propres désastres. Haïti fait face aux siens, ce qui génère beaucoup de compassion, et nous affrontons les nôtres, aussi dommageables qu'un tremblement de terre, telles les déclarations d'un président qui peine à rester en dehors de la mêlée et dont les annonces prêtent à la controverse. Comme cela a été dit et redit par le Président, le peuple haïtien “ a  un droit sur le sol africain ”. Reste à savoir s'il en veut.

L'internaute Pascal Boulerie, qui suit le blog Talk 2 Sénégal, écrit :

C'est une idée bien stupide, parce que le Sénégal souffre aussi de manque de terres cultivables, de surpopulation et d'émigration.

Philippe Souaille commente ainsi un billet sur le sujet publié sur un blog hébergé par le site de La Tribune de Genève :

Cher Gorgui, j'ai le sentiment que ton président a perdu une occasion (de plus) de se taire. Je ne crois pas que les Haïtiens crèvent d'envie de se réfugier en Afrique. La solution est forcément de trouver le moyen et les moyens de les aider à prospérer chez eux. Au moins pour parvenir au même niveau de vie que celui des îles voisines, tout de même supérieur à ce qu'il est en moyenne en Afrique, Sénégal inclus.

Une telle réflexion est même carrément effarante en ce qu'elle révèle des capacités d'analyse, de proposition et de réalisation pour le moins émoussées du bonhomme. La sénilité n'est-elle pas en train de faire son œuvre ? Il est temps qu'il laisse place à la relève, s'il n'a plus d'autres solution à proposer à un peuple qui souffre que l'abandon et l'exil !

4 commentaires

  • Mohamed SOW

    WADE est fou et ne mérite pas cette attention. Comment peut-on penser une seule fois que les petits-enfants des premier noirs libres peuvent-ils venir vivre dans ce Sénégal dirigé par des minables, des incultes, des ignares comme ces soi-disants liberaux?
    WADE doit régler le problème de son monument en nous disant comment et pourquoi sa future fondation doit avoir une part des recettes que générera ce dernier qui est construit avec l’argent et les terres du Sénégal. En effet, les fonds qui ont permis à la réalisation du monument proviennent de la vente de terres appartenant au Sénégal.

  • Mohamed SOW

    WADE est fou et ne mérite pas cette attention. Comment peut-on penser une seule fois que les petits-enfants des premiers noirs libres peuvent-ils venir vivre dans ce Sénégal dirigé par des minables, des incultes, des ignares comme ces soi-disants liberaux? Les Haïtiens attendent des médicaments, des vivres et des bras pour la reconstruction de la première république Noire.
    WADE doit d’abord, régler le problème de son monument en nous disant comment et pourquoi sa future fondation doit avoir une part des recettes que générera ce dernier qui est construit avec l’argent et sur les terres du Sénégal. En effet, les fonds qui ont permis à la réalisation du monument proviennent de la vente de terres appartenant au Sénégal.

  • zoom

    Trève de bavardages. Les Haitiens ont besoin d’informations exactes et crédibles pour sortir du merdier dans lequel ils sont empêtrés maintenant. Le président Sénégalas est un grand homme pour avoir pensé à ses frères du bout du monde. Nous voulons savoir COMMENT concrétiser cette offre et QUI contacter MAINTENANT ! Tout le reste est de la litterature…

  • Saint Juste Jean Senel

    Bonjour à vous,
    Monsieur Ambassadeur du sénégal aux USA
    Je sais que mon message sera d’une grande surprise quand il vous parviendra.
    Donc,je vous présente toutes mes excuses.Je vous écris sincèrement dans le but d’obtenir votre assistance et votre confiance pouvant me permettre d’effectuer une voyage au sénégal.Monsieur l’ambassadeur,c’est une proposition très sincère et noble que je vous fait.
    En effet,c’est avec respect et humilité que je vous écris cette proposition suite à une séisme qui frappe mon pays Haiti dépuis le 12 Janvier 2010.Je souhaite solliciter votre aide dans la migration et l’investissement dans votre pays parce que il y a des informations qui circulent dans mon pays que le président sénégalais Monsieur Abdoulaye WADE veut faire un dont à quelques Haïtien qui veulent laisser le pays à destination du sénégal. Monsieur l’ambassadeur j’aimerais savoir beaucoup plus d’informations.Je suis SAINT JUSTE Jean Senel Haïtien d’origine, Professeur et journaliste à la radio TMS dans le sud du pays.J’aimerais laisser mon pays pour rentrer au sénégal pour approfodir mes études ou d’autre activités quelconques.

    Monsieur l’ambassadeur mes sincères Salutations.

    SAINT JUSTE Jean Senel
    Tel: (509) 37714897 / (509) 34693342
    Réfernce: Monsieur Ralph Teddy CONSTANT PDG de la Radio TMS / sud Haiti.
    Tel: +1561-686-8588 / +1561-584-4524

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site