Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Congo (RDC) : Du danger de la négligence

Congoblog est une merveille. Chacun des billets mérite une mention, en voici quelques-uns des plus frappants parus depuis début janvier :

De Kisangani, Boyomais déplore les conditions ‘désastreuses’ dans les hôpitaux de son pays, dont “le mot d'ordre bien connu de tous est : pas d'argent, pas de soins”.

by Luba for Congoblog.net  

dessin de Luba pour Congoblog.net

La femme d'un patient se plaint :

Nous avons du mal à fermer l’œil la nuit tellement il y a des moustiques. Mon mari a des problèmes d’estomac mais, dans ces conditions, il n’est pas surprenant qu’il soit atteint de la malaria dans cet hôpital. Les moustiquaires que nous avons trouvé ne servent plus à rien car il a des trous partout.

Depuis la capitale, Mwana Kin rapporte un danger mortel résultant du délabrement :

Au fil des années, les câbles de la SNEL sont sortis de terre et arpentent les rues des principaux quartiers. Les jours de pluie, le mélange explosif entre le non fonctionnement du système d’évacuation des eaux et la présence des câbles dans la rue fait plusieurs victimes.

Alors que se dessine la perspective d'élections en 2011, Cédric Kalonji observe :

La majorité des promesses électorales à la veille du scrutin de 2006 ne sont pas sortis de la boite à discours pour se matérialiser. La population se rend progressivement compte qu’elle a été roulée. Loin d’être dupes, honorables et excellences pensent déjà à la suite. Tous les moyens sont bons pour conserver une place au chaud, à l’abri de tous les tracas auxquels les congolais ordinaires font face au quotidien.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site