Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Haïti : Ce qui s'est passé après la réplique

Tôt ce matin mercredi 20 janvier, à environ 6h du matin heure locale, une forte réplique (évaluée à 6.1 degrés de magnitude) a à nouveau terrifié les habitants du sud de Haïti, avec un épicentre situé près de la ville de Petit-Goâve, à l'ouest de Port-au-Prince. Il s'agissait de la plus forte d'une série de répliques qui ont suivi  le  tremblement de terre du 12 Janvier qui a dévasté la capitale et les zones environnantes   (beaucoup de  Haïtiens dont la maison est toujours debout mais fissurée dorment à l'extérieur par précaution.)

Les réactions ont presque immédiatement surgi en ligne, à commencer sur Twitter. Forte réplique ! Merde !” a écrit @carelpedre (le journaliste de radio Carel Pedre) depuis Port-au-Prince. Réplique majeure, juste en ce moment  …ça m'a l'air d'une force cinq ,” a écrit  @troylivesay (le travailleur humanitaire Troy Livesay), presque simultanément. Je suppose qu'on a pas besoin de réveil quand la terre tremble et vous réveille comme si vous êtiez en retard pour un rendez-vous urgent ” a commenté @olidups (Olivier Dupoux). La réplique a aussi été signalée par @bibinetallez (Fabiola Coupet) à Petionville et @yatalley (le blogueur Yael Talleyrand) à Jacmel.

@RAMhaiti (musicien et propriétaire d'hôtel  Richard Morse) a été plus prolixe :

Encore un !! Bonjour. Hier soir je me suis couché en me demandant pourquoi je dormais toujours dehors. Ce matin, j'ai compris pourquoi.

Oui, il y a eu un autre tremblement de terre. Pas aussi long, pas aussi fort. C'était comme quand votre mère vous secoue le matin pour vous sortir du lit

Les gens hurlaient aux alentours…J'ai entendu ce qui semblait être une construction s'écrouler

Les photographes sont sortis en ville pour prendre des photos de ce qui s'était passé…Ils ont tous commencé à dormir à l'intérieur je sais pas pourquoi

Plus tard dans la matinée, des nouvelles des nouveaux dégâts ont été publiées. @troylivesay : Encore des maisons et des immeubles écroulés à cause de la réplique de  ce matin. Encore plus de monde à la rue à nouveau ce matin ” @RAMhaiti a ajouté: Un ami journaliste est allé dans la zone Carrefour Feuille après la réplique de ce matin. Dit que ce k je croyais être un immeuble qui s'écroule était plusieurs petits ”.

On a dit aussi que l'accès a internet était devenu impossible, mais on ne sait si cela a été provoqué par la réplique. @troylivesay a juste remarqué “plus d'internet”, et @JoyInHope (association caritative à Jacmel) : “Pas d'accès via AccessHaiti  à #Jacmel mais nous avons accès à iChat par satellite. L'information va être lente et rare aujourd'hui.”

Les blogueurs sur place à Haïti décrivent aussi la réplique et son effet sur les nerfs des habitants. Ellen in Haiti, une Canadienne qui travaille pour une organisation caritative dans le village de Fond des Blancs, a écrit :

Il est 6:15 et tout le monde est dehors dans la cour. Nous venons de subir une très forte réplique qui a duré environ 10 secondes. Comme d'habitude, nos pensées vont droit à Port-au-Pince où tout est si instable.

J'étais assise à la table de la cuisine en train d'écrire des e-mails et j'ai senti quand ça a commencé, je m'attendais à une autre petite réplique. Ça a grandi en intensité, ça ne s'arrêtait pas, alors j'ai crié pour appeler Nancy et nous avons couru dehors.

Les gens avaient juste commencé à respirer hier, ils travaillaient à l'intérieur des maisons ils dormaient dedans. Maintenant, ils vont de nouveau rester dehors.

BuxmanHaiti, qui elle aussi travaille pour une association caritative à Port-au-Prince, exprime une angoisse certainement partagée par beaucoup:

Je suis si fatiguée. J'ai si peur que ce deuxième séisme ait provoqué d'autres dégâts et d'autres morts. Je suis sure que la clinique va être débordée aujourd'hui…Ce matin durant le tremblement de terre j'ai sauté du lit en j'ai couru en hurlant “sortez, sortez” comme si les gens ne savaient pas qu'il fallait faire ça!

Sur le blog The Livesay [Haiti] Weblog, Troy Livesay commente:

C'est la réplique la plus forte qu'on a eu. J'ai regardé sur le Net et j'ai vu qu'ils disaient que c'était une  6.1. Je ne peux même pas décrire à quel point tout le monde est terrorisé…Ces répliques ramènent tout à la surface. Je suppose que de nombreuses constructions qui tenaient par un fil sont par terre maintenant. La réplique a duré environ 15 secondes. Le premier tremblement de terre avait duré largement 45 secondes. Chaque fois que quelqu'un ouvre le portail d'entrée (il fait beaucoup de bruit) on saute sur nos pieds pour sortir de la maison.

Mais peu après, il annonçait une nouvelle tentative pour amener les blessés à la clinique que son association gère. Pour beaucoup de personnes à Haïti, le nouveau choc de la réplique de  ce matin a déjà été surmontée par l'instinct de survie et de surmonter la catastrophe de la semaine dernière.

Le dossier spécial sur Haïti de Global Voices est ici.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site