Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon-Haïti : Pour Haïti, trop peu, peut-être trop tard

La ville ressemblait à un champ de bataille. Des maisons s'étaient écroulées, des ponts, des viaducs s'étaient effondrés, alors que le sol était littéralement inondé. Des milliers de personnes étaient mortes, des centaines de blessés se retrouvaient sans toit. Tels des réfugiés en temps de guerre, les habitants de la ville dévastée fouillaient les décombres de leur maison à la recherche des dépouilles de leurs proches, sans grand résultat.
Non, ce n'est pas Port-au-Prince, en 2010. Mais Kobe, en 1995.

Photo du tremblement de terre de Kobe par mah_japan sur Flickr

Photo du tremblement de terre de Kobe par mah_japan sur Flickr

Par un étrange coup du sort, le tremblement de terre qui a frappé Haïti, le plus violent depuis deux cents ans, s'est produit à quelques jours du 15ème anniversaire du pire séisme que le Japon ait jamais connu depuis la seconde guerre mondiale : le tremblement de terre de Kobe, qui a dévasté cette ville le 17 janvier 1995. Étant donné cette concordance des dates et la réputation de compétence des Japonais en matière de secours après des catastrophes sismiques, on aurait pu s'attendre à une forte présence de secouristes nippons à Haïti.
Cependant, ce fut le contraire [les liens sont en anglais ou en japonais].

Dans un article intitulé “Le Japon absent à Haïti : un signe de dysfonctionnement ?, la blogueuse japonaise Michi Kaifu, Présidente de ENOTECH Consulting et blogueuse sur Tech Mom in Silicon Valley, explique [en anglais] :

L'équipe de secours japonaise n'est arrivée à Haïti que 3 jours après ce grave tremblement de terre. A la télé, on voyait Obama parler tous les jours d'Haïti, et les secours internationaux qui arrivaient non seulement des pays voisins, mais également de pays aussi éloignés que la Chine et Taïwan, ainsi que des pays européens.
Je sais que les ports et les aéroports sont détruits et que la logistique est compliquée pour le moment. Je sais que tous ces pays consacrent une *certaine* partie de leur programme politico-diplomatique à l'aide humanitaire, mais j'ai été un peu ennuyée par l'absence totale du Japon sur les lieux.

Sur son blog en japonais, Michi Kaifu va plus loin sur ce qu'elle a vu de la présence japonaise depuis chez elle, aux États-Unis :

それに比べ、日本は全く米国メディアで言及されていない。日本のメディアでも扱いは小さく、被害についての報道だけで、日本の関与については最近まで報道 されていなかった。(ようやく、救援部隊が着いたという報道が出たらしいが)されていなくても、きちんとやることはやってるんだろう、と半ば希望的観測と して信じていた。インドネシアの津波のときも、9/11のテロのときも、それなりに迅速に対応して人も派遣されていた。だから、たとえ政権党がなんであっ ても、やるべき部署の人が地味にちゃんとやっているに違いないと思っていた。

A la différence [de ces autres pays], le Japon n'a pas du tout été cité dans les médias américains. De même, la faible couverture médiatique faite au Japon sur Haïti ne concernait que l'étendue des dégâts, et rien au sujet de la participation du Japon, jusqu'à encore récemment. Même s'il n'y avait pas de reportages, j'espérais qu'ils étaient en train de faire quelque chose. (*) Après tout, le Japon avait réagi relativement vite en envoyant des secours après le tsunami en Indonésie et les attaques terroristes du 11 septembre. Aussi, quel que soit le parti politique au pouvoir, j'étais sûre que les personnes du ministère concerné allaient faire discrètement ce qu'ils étaient supposés faire.
(*) Remarque : Il y a apparemment eu une information selon laquelle les secours japonais étaient enfin arrivés.

Plus loin dans son article, Michi Kaifu souligne l'effet néfaste que le manque de réaction du Japon aura sur son image à l'étranger :

ハイチそのものの重要度だけの話ではない。ハイチに利害関係を持つアメリカのメディアでは、国民のこういったものに対する反応は敏感なので、「日本もちゃ んとやってます」というぐらいは一応言っておかないとまずいんじゃないか。別に無理してスタンドプレーをする必要はないし、やったからといって日本が取り 上げてもらえるわけじゃない。日本なんてどうせ無視されてんだから。でも、だからこそ、こういった国際社会での「日本ブランド」維持のため、たとえ目立た なくても、日ごろから最低限のおつきあいはきっちり「タイムリーに」しておかないといけないんじゃないか。インターネット時代だからこそ、やっておけば誰 かがどこかに必ず痕跡を残してくれる。たとえ主要メディアが書かなくても、「神様」ならぬ「ネット上の誰か」が必ず見ていてくれる。

Ce n'est pas seulement à cause de l'importance même d'Haïti. Aux États-Unis, un pays où le Japon à des intérêts considérables en jeu, les gens sont sensibles aux réactions à ce genre de catastrophes, et quand rien n'est dit dans les médias, ne serait-ce que du genre «  le Japon fait aussi ceci et cela », c'est pas bon du tout. Cela ne veut pas dire que le Japon doit en faire un max ou en mettre plein la vue ou je ne sais quoi. Et juste faire quelque chose ne veut pas dire non plus que le Japon sera cité par les médias. Le Japon sera ignoré de toute façon.
Mais c'est précisément pour cette raison, même s'il ne se distingue pas, que le Japon doit faire un minimum d'effort au moment opportun pour maintenir son image de marque sur la scène internationale. On est à l'ère Internet, si vous faites l'effort, quelqu'un quelque part le remarquera. Même si les médias traditionnels n'en parlent pas, c'est sûr que quelqu'un le fera sur le net.

災害への迅速な対応が適切にできるかできないか、ということは、一般国民に対する政治家や国のイメージの上で、思わぬ重要度があったりする。ブッシュが本 格的に落ち目になりだしたきっかけは「ハリケーン・カトリーナ」だった。阪神大震災のときの村山首相もその後悪い印象を残した。オバマが「え?そんなにお おごと?」と思うほどの対応をしているのは、その教訓があるからだろう。言うまでもなく、別にオバマ本人が全部やってるわけじゃなく、しかるべき人が権限 の範囲でやっているのだが、そういう人がちゃんといて、そういう機能を政権として備えているということの証拠ということだ。

De manière générale, le nouveau gouvernement du Premier ministre Hatoyama (Parti Démocrate)[en français] a été moins efficace sur le plan des affaires étrangères. Ce cas est-il une preuve supplémentaire de leur désintérêt de ce qui se passe en dehors du Japon ? Qu'ils se limitent trop aux affaires internes ?

Le blogueur shwartz0000 est d'accord avec Kaifu et va plus loin dans sa critique du manque de réaction du Japon.

報道が四川大地震のときとは大違いだ。単にマスコミがぼけているだけで、国はちゃんとやっているんだろうと私も思っていた。多くの国民もそう思っているだ ろう。「ああ、マスコミがまた馬鹿だから、小沢疑惑ばかり報道して」とかなんとか、思っているのだろう。私も思っていた。

だが、違うらしい。外務省も官邸も、この記事が正しいのであれば、数十万人が死傷している災害が起きているわりには、実に小規模な対応だ。

なんというか、心の底から思う。

俺の払った税金返せ。

Quelle différence énorme entre les informations en ce moment et celles pendant le tremblement de terre au Sichuan. J'avais aussi supposé que ce n'était dû qu'à l'incompétence des médias, et que le gouvernement était vraiment en train de faire ce qu'il fallait. Je suppose que beaucoup de Japonais pensaient la même chose. « Ah les média sont si stupides, pas étonnant qu'on ne croit pas ce qu'ils racontent [ichiro] Ozawa » – c'est le genre de truc que les gens devaient penser. C'est ce que je pensais aussi.
Mais apparemment nous avions tous tort. Si cet article est exact, alors, le Ministère des affaires étrangères et le Kantei n'ont réagi qu'au minimum, alors qu'un désastre avait lieu faisant des centaines de milliers de victimes.
Du fond du cœur, tout ce que je peux dire c'est : rendez-moi l'argent de mes impôts !

Des commentaires sur l'article du blog japonais donne d'autres points de vue sur la contribution japonaise après le séisme à Haïti. Ce commentaire de kobecco328 a été très approuvé par les lecteurs :

全く同感です。報道もなっていない。ハイチを支援せずに阪神淡路大震災を語るのは変だ。

Je suis tout à fait d'accord, il n'y a pas eu assez de couverture médiatique. Parler du tremblement de terre de Kobe sans apporter de soutien à Haïti, c'est tout simplement une erreur.

Usarato, lui aussi, est d'accord, il écrit :

確かに日本の動きの無さは異常に思った。こういうのはニュースが飛び込んできた瞬間に何らかの政治的なコメントを発して対策を指示すべきだと思う。

L'inaction du Japon m'a semblé un peu bizarre aussi. Dès qu'un événement de ce type se produit, il faut que les gens du gouvernement publient un communiqué et mettent en place un plan d'action.

Pendant ce temps, sur Twitter, les commentaires sur Haïti affluent. Yuko moon écrit :

スーパーでハイチへの義援金募金箱が置いてあったので、とりあえず持ち合わせの小銭を入れた。そんなことしかできない。

Au supermarché, il y avait une boîte pour les dons à Haïti, alors j'y ai mis des pièces. C'est tout ce que je pouvais faire.

Yoshitaka Tsuji, membre du conseil de la ville d'Osaka, a fait part de ses réflexions sur l'intervention du Japon et la couverture médiatique :

CNN見てる。米国による人種差別に蹂躙された国ハイチ。民主政権ができたとたんに大惨事。米国の突出した支援は、そういう経緯を踏まえたオバマ大統領の決断。こんな大変な時に日本の対応は十分なのだろうかと心配になる。ハイチ報道はやはり少なすぎる。

Je regarde CNN. Haïti, un pays bafoué par la discrimination raciale américaine. Alors qu'un gouvernement démocratique venait de se former, une énorme catastrophe se produit. La décision d'Obama d'envoyer le soutien américain à Haïti a été prise en connaissance de ce contexte historique. Face à cette terrible crise, je me demande si la réaction du Japon a vraiment été suffisante. Il est certain qu'il n'y a pas eu assez de couverture dans les infos.

Malgré tout, la blogosphère japonaise a relayé des messages d'espoir. Erikinha216 a livré ce message à ses amis :

ハイチ震災でまた1人生存者が発見!! 72時間以上たったけども、今も救助を待ってる生存者は沢山いるはず!頑張れ!!祈ることしかできない私がなんだか情けないですが…祈りを捧げ続けたいです。

Ils ont trouvé un autre survivant du tremblement de terre d'Haïti !! Plus de 72 heures se sont écoulées, mais il doit y avoir encore beaucoup de gens qui attendent de l'aide ! Vous pouvez le faire ! J'ai honte de ne pouvoir rien faire d'autre que prier pour vous… mais je vais continuer de prier.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site