Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Vietnam : Diner dans un restaurant de viande de chien

Le blogueur vietnamien Hanoi scratchpad a publié le récit de sa récente visite dans un restaurant de viande de chien à Hanoï, au Vietnam.

Manger de la viande de chien est une pratique profondément ancrée [dans la culture] au Vietnam, empreinte de rituels et associée à certaines dates du calendrier lunaire. Mis à part le plaisir gastronomique, la viande de chien (thịt chó) peut être mangée pour différentes raisons, notamment accroître la virilité ou porter bonheur.

Le blogueur a appris qu'il existe sept façon de cuisiner le chien dans la gastronomie vietnamienne. Les sept plats sont :

Canh Xáo Măng Chó – Soupe de bambou et de viande de chien
Rựa Mận – Viande de chien cuite à l'étouffée avec pâte de crevette, farine de riz et citronnelle
Giềng Me Mắm Tôm – Viande de chien cuite à l'étouffée dans de la pâte de crevette, du galanga et du vinaigre de riz
Thịt Chó Hấp – Viande de chien cuite à l'étouffée
Thịt Chó Nướng -Viande de chien grillée
Dồi Chó – Saucisse de chien
Chó Xào Sả Ớt – Viande de chien frite avec citronnelle et piment chili

Qu'en a-t-il pensé ?

Quoique savoureuse -sauf la saucisse de chien, que je n'ai pas trop aimée- la viande de chien n'a pas de goût particulier. Alors que le mouton à un goût distinctif qui ressort dans la plupart des recettes, ce n'est pas le cas pour le chien. Cuisiné comme du porc, on pourrait facilement croire que c'est du porc, cuisiné comme du bœuf, on pourrait croire que c'est du bœuf.

Ce billet a déclenché des commentaires furieux, tel celui d'un anonyme :

C'est inhumain et cruel de manger de la viande de chien. Ce n'est pas tous les Vietnamiens qui aiment en manger, et je pense que ce sont seulement les gens dans le nord du pays parce qu'ils étaient trop pauvres autrefois et mourraient de faim. C'est pourquoi ils mangeaient leurs propres chiens et ils pensaient qu'ils avaient ainsi la chance de rester en vie.

Un autre anonyme exprime sa colère :

Oh mon Dieu. Les chiens sont nos fidèles animaux de compagnie. Ohé ???? Vous êtes tous complètement siphonnés. Manger pour vivre et non vivre pour manger. Si quelqu'un a dit qu'il n'y avait pas de distinction entre les animaux alors vous pouvez aussi manger des êtres humains puisque nous sommes aussi des animaux. Manger du chien est tout à fait immoral.

Cet autre anonyme écrit que la viande de chien était introuvable à Saïgon autrefois :

J'ai grandi à Saïgon et j'ai quitté le Vietnam en 1981. Avant la fin de la guerre en 1975, on ne trouvait pas facilement de la viande de chien dans le sud du pays. Il n'y avait pas de «restaurants de viande de chien», tout au moins à Saïgon.

Après la guerre, beaucoup de Vietnamiens du nord se sont installés dans le sud, et on a commencé à voir apparaître des restaurants de viande de chien…. Je n'ai pas trouvé ça particulièrement bon.

Hanoi scratchpad reconnaît que les raisons de vouloir interdire la consommation de viande de chien sont légitimes, mais il écarte les arguments habituellement avancés par les activistes pour la protection des animaux :

Sachez que le Vietnam consomme environ quatre à cinq millions de chiens par an. C'est grosso modo le nombre de chats et de chiens euthanasiés tous les ans dans les refuges d'animaux aux États-Unis. Alors, quel pays est un modèle de vertus civilisées, celui qui incinère les animaux après les avoir tués, ou celui qui les mange ?

La viande de chien est consommée dans différents pays, notamment les pays voisins du Vietnam dans le sud-est de l'Asie. Vutha est choquée de voir des boutiques de viande de chien à Phnom Penh :

Les Cambodgiens qui aiment en manger ne sont qu'une poignée.

A Phnom Penh, on trouve aujourd'hui de petites boutiques qui proposent de la viande de chien à ceux qui aiment. La plupart des chiens ont été volés et vendus aux boutiques.

Gloria Esguerra Melencio sait que la consommation de viande de chien est ancrée dans la culture et l'histoire de certains peuples autochtones des Philippines, mais cette tradition a été dévoyée. L'écrivain décrit en détail la manière dont les Philippins préparent la viande de chien :

Attraper le chien par la gorge, par derrière, par surprise. Procéder rapidement pour empêcher le chien de mordre. Le bâillonner. Jeter le chien dans un jeepney, un tricycle ou une camionnette. Circuler rapidement pour éviter d'être arrêter. Si vous êtes quand même arrêté, soudoyer le barangay tanod ou la police avec un billet de 500 Php. Si vous avez dû acheter le chien à un propriétaire voisin qui avait besoin d'argent, mettre le chien dans un sac. Transportez le sac sur votre dos.

Sortir le chien du sac. Attacher le chien à un poteau. Ne pas prêter attention à ses aboiements et hurlements. Le frapper à la tête avec un morceau de bois de 3 cm sur 3 cm avec un clou au bout. Le faire plusieurs fois jusqu'à ce qu'il meure.

Suspendre le chien mort à la branche d'un arbre ou à un poteau, tête en bas. Lui trancher la gorge. Placer une bassine en dessous pour récupérer le sang. Saupoudrer du riz et du sel sur le sang jusqu'à ce qu'il durcisse. (le sang de chiens noirs est un remède puissant contre la tuberculose, selon une croyance populaire sur l'île de Negros, dans l'archipel des Philippines).

Brûler le pelage du chien avec un lance-flamme. Détacher le chien du poteau. Le raser jusqu'à ce que sa peau apparaisse.

Le découper en morceaux. Les laver.

Mettre la viande dans un kawa ou une grosse casserole. Faire bouillir dans du vinaigre pendant une heure.

Ajouter un peu d'eau et saupoudrer de sel. Ne pas mélanger tout de suite. Laisser reposer encore quelques minutes.

Reprendre la cuisson, à feu doux. Ajouter des pommes de terre, de la sauce soja et saupoudrer de poivre noir.

Verser de la sauce tomate, de la pâte de tomate, des pois jaunes et verts et garnir de feuilles de laurier en grande quantité.

Servir accompagné de bière très fraîche ou de gin.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site