Paraguay : Le footballeur Salvador Cabañas blessé par balle

Aux premières heures du 25 janvier, le footballeur paraguayen Salvador Cabañas [en espagnol] a reçu une balle dans la tête pendant une altercation dans les toilettes d'un bar de la ville de Mexico. Le motif exact des coups de feu n’est toujours pas clair, mais la police mexicaine cherche actuellement un suspect.

Cabanas, qui joue pour le Club América, dans la Première Division mexicaine, était sorti avec sa femme quand l’incident s'est produit. Il a été transporté d'urgence à l'hôpital, où il a subi une opération, mais les docteurs ont été incapables d'extraire la balle. L'état de Cabañas reste grave, mais  s'améliore car déjà il se déplace, mange, et parle avec ses proches.

Beaucoup d'articles dans les médias traditionnels ont déjà mentionné le désir de Cabañas de retourner sur le terrain de jeu pour son club et l'équipe nationale paraguayenne, qui est qualifiée pour la Coupe du monde 2010 en juin.

Le blogueur paraguayen Carlos RodríGuez de Rescatar [en espagnol] écrit : “Soutenons l'homme, avant de penser au business.” Il ajoute que trop de personnes font passer des informations sensationnalistes et irresponsables :

Es una bendición la fortaleza del jugador que con una bala en el cerebro sorprende por su reacción al tratamiento pero, es preciso que los medios manejen el tema con sensatez. Es cierto, Cabañas vende. Vende camisetas, vente banderas, calendarios, DVDs, vende portadas, noticieros. Es un producto exitoso. Sin embargo cabe reclamar que no se exacerbe el costado mercantil y hagamos fuerzas porque la recuperación de Salvador avance cada día más.

C'est une bénédiction, la force d'un joueur qui avec une balle dans son cerveau réagit au traitement médical, mais il est important que les médias traitent ce sujet de façon responsable. C'est vrai que Cabañas vend. Il vend des maillots, des drapeaux, des calendriers, des DVD, vend des couvertures de magazines, des informations. C'est un produit réussi. Cependant, ça vaut la peine de mentionner que nous devrions faire un effort et ne pas renforcer le côté commercial parce que le rétablissement du Salvadorien progresse chaque jour.

Il y a beaucoup de spéculations sur le motif de l'altercation,  s'il s'agissait d'un vol ou d'une bagarre, sur ce qui s'est passé entre les deux hommes et sur les témoignages fournis par des témoins. Le blogueur José Angel Lopez Barrios écrit [espagnol] :

Muchos cabos sueltos….. evidentemente hasta ahora no hay nada claro en la agresión contra Salvador Cabañas…. Y a medida que pasan las horas pareciera que las indagaciones tienden a orientarse en terrenos poco creibles.

Il y a beaucoup de choses pas claires. Apparemment, jusqu'à présent, il n'y a rien de clair sur l'attaque contre Salvador Cabañas … et plus les heures passent, plus il semble que les enquêtes se dirigent vers des situations invraisemblables.

Avec les nouvelles de l'amélioration de son état de santé, RodríGuez s'interroge aussi sur la situation dans laquelle s'est placé Cabañas lui-même.

¿Qué hace un futbolista de alta competición en una fiesta a las 5:30 de la mañana? Sobre todo exponiéndose a agresiones como las que hoy tienen a Salvador Cabañas entre la vida y la muerte. Y lamentablemente lo que hacía era precisamente correr un riesgo innecesario, a una hora en que el cansancio y el consumo han menguado la prudencia y la calma.

Qu'est-ce que faisait un  footballeur très performant dans une fête à 5h30 du matin ? Par dessus tout, s'exposant aux agressions, comme celle qui a laissé Salvador Cabañas entre la vie et la mort. Malheureusement, ce qu'il a fait était courir un risque inutile, à une heure où la fatigue et la boisson laissent le sang froid affaibli.

Il y a eu des manifestations de soutien au footballeur durant un match récent du Club América dans son Paraguay natal et sur Internet.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site