Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil : “Beijaço” pour les droits des homosexuels brésiliens et la légalisation de l'avortement

Sao Paulo se consacrera dimanche 7 février à une soirée “Beijaço” (kiss-in en anglais) d'embrassades massives. A partir de 17h00, les participants se réuniront au coin d'Avenida Paulista et Rua Augusta pour s'embrasser afin de contrer les oppositions à la troisième publication par le  gouvernement brésilien du Programme national pour Droits de l'homme (PNDH-3). Augusto Bazarov [en portugais, comme tous les liens], utilisateur de  Twitter avec le compte @Guttto, explique cet événement :

Trata-se de um ato público, organizado por tuiteiros que usam o ciberativismo como ferramenta de mudança social. Dele, participam mulheres e homens; homo, hétero e bissexuais, travestis e transexuais. Pessoas preocupadas em defender medidas históricas contempladas no 3º Plano de Direitos Humanos, apresentado pela Secretária Nacional de Direitos Humanos do Governo Federal. Dentre estes direitos estão: a união civil entre pessoas do mesmo sexo, a criminalização da homofobia, a legalização do aborto e a adoção homoparental. Estas propostas foram duramente atacadas, sobretudo por setores da imprensa e por lideranças religiosas católicas (CNBB).

C'est un événement public, organisé par les utilisateurs de Twitter qui utilisent le cyber activisme comme outil pour changer la société. Il réunira les femmes et les hommes gays (LGTB) et toutes les personnes concernées par la défense des mesures historiques proposées dans le 3ème Programme national pour des Droits de l'homme par le Secrétaire national des Droits de l'homme du Gouvernement Fédéral. Parmi ces droits, il y a : contrats d'union civile entre personnes du même sexe, criminalisation de l'homophobie, légalisation de l'avortement et possibilité d'adopter pour les homosexuels. Ces propositions ont été fortement attaquées, particulièrement par la presse et des leaders religieux catholiques (CNBB, Conférence nationale des évêques brésiliens).

@souminha, du blog Cultivando a Verdade publie un autre billet sur l'intention de cette manifestation :

A ideia é mostrar, com muita alegria, que as pessoas são diferentes umas das outras, nascem, vivem, se beijam, amam, se relacionam com quem bem entendem, e independente de um ou outro grupo que torce o nariz, sua vida vai continuar acontecendo no anonimato de suas casas.

Não adianta um padre, um jornalista ou um senador achar que vai impedir os gays de constituir família, as mulheres de dispor de suas vidas ou o mundo de girar.

Isso acontece, e o PNDH, as militâncias e lutas sociais servem para reconhecer essa existência e garantir que o Estado não negligencie nenhum cidadão ou lhe tire o direito à dignidade.

L'idée est de montrer, joyeusement, que les gens diffèrent les uns des autres, ils sont nés, ils vivent, s’embrassent, s'aiment, et peuvent avoir des liens avec qui ils veulent, quoi qu'en pensent certains certains groupes ou ceux qui les traitent de haut, leurs vies continuent en privé chez eux. C'est inutile pour des prêtres, des journalistes ou des sénateurs de penser qu'ils seront capables d'empêcher les gays de fonder une famille, les femmes de vivre leur vie ou le monde de tourner.

Cela arrive, cependant, et le PNDH,  ainsi que les groupes d'activistes et des manifestations pour le changement social aident à faire reconnaitre ce style de vie et à s’assurer que l'État ne néglige pas certains citoyens ou spolie les droits de quiconque à la dignité.

Lourenço Cavalcanti en 23B [en portugais] est un autre blogueur  pour le Beijaço [embrassades]. Il ajoute sa voix aux conversations :

A razão de ser do beijaço é atrair para nós a atenção da sociedade, e, aos olhos de todos, reclamar nossos direitos. É assim, de forma afetuosa e amorosa, que os gays marcam posição. Os grupos conservadores vão cair de pau em cima, dizendo que essa é mais uma prova do fim dos tempos, e tudo mais, mas deixem eles gritarem.

La raison d'être de cette manifestation est d'attirer l'attention de la société sur nous et, devant chacun, nous revendiquons nos droits. C'est avec l'affection et l'amour que les gays se lèvent pour défendre leur position. Des conservateurs sauteront sur nous, en disant que c’est une preuve de la fin du monde, etc, mais laissez les crier.

Le code en HTML de la bannière de la cybercampagne a été publié sur des centaines de blogs et des sites Web et peut être trouvé ici :

<a href="http://cultivandoaverdade.blogspot.com/2010/01/beijos-em-protesto-pelos-direitos.html"target="_blank"><imgsrc="http://mnpv.files.wordpress.com/2010/01/beijaco.png?w=199" width="160" height="255" style="border-style:none;" title="Defenda o PNDH" alt="PNDH" /></a>

Une page d'événement sur Facebook a été créée pour soutenir le “Beijaço”  le 7 février.

De nombreux blogueurs et utilisateurs de Twitter au Brésil ont soutenu cette cause en installant la bannière sur leur blog ou en communicant la date, les lieux de rassemblement et en en parlant.

Les principaux organisateurs de cette manifestation sont: @souminha | @Guttto | @mariana_parra | @RadomileCarol | @djalepeixoto | @ticamoreno | @umberto_neto | @alineando | @cissablond | @aarles | @Tsavkko

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site