Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Les Occidentaux devraient réfléchir avant de critiquer la Chine

[Les liens sont en chinois ou en anglais] Dans sa postface de l'édition 2006 de son essai The End of History and the Last Man (La Fin de l'histoire et le dernier homme), Francis Fukuyama décrit le scénario possible du monde politique futur : la victoire d'une dictature capitaliste sur des états démocratiques à économie libérale. Ce n'est pas du tout ce qu'il souhaitait dans son essai, mais il semble que nous allions dans cette direction.

Une série d'événements semblent troubler l'occident : la cyber-attaque de la Chine contre le réseau internet occidental, les controverses sur Google, la répression contre les défendeurs des droits de l'Homme, l'exécution d'un citoyen britannique, son rôle peu coopératif lors des pourparlers sur le changement climatique sans oublier sa position sur le programme nucléaire de l'Iran. Et la liste peut s'allonger. Les experts font remarquer que les menaces d'une Chine de plus en plus sûre d'elle-même vont en augmentant.

Cependant, avant d'aller plus loin dans cette critique de l'attitude de la Chine, regardons plutôt les choses sous un autre angle : la réaction de l'Occident devant les réformes économiques et l'ouverture de la Chine. C'est cette réaction qui alimente la confiance de la Chine en elle-même. L'intellectuel chinois Zhu Xueqin (朱学勤), sur le site web de la radio britannique BBC, ainsi que le blogueur  Lu Di (芦笛) sur Bullogger.com ont beaucoup écrit sur cette question.

Le grand pari de la Chine

Deng Xiaoping ( 邓小平 ), le dirigeant légendaire qui a réformé la Chine, avait dit : “Peu importe que le chat soit gris ou noir pourvu qu'il attrape les souris” ( 黑猫白猫,抓住老鼠的猫才是好猫 ). Après la décade troublée de la révolution culturelle, c'est ce pragmatisme économique qui a été à la base des réformes engagées en 1978. Comme le souligne Zhu Xueqin, lorsque la Chine s'est engagée dans la voie du capitalisme, elle s'est transformé elle-même en un chat qui attrape toutes sortes de souris, ou bien, si l'on peut dire, toutes les nations démocratiques occidentales. :

小平投注的是猫,猫鼠联姻,被吃的是鼠,不是猫。

Xiaoping a misé sur le chat. Il semble que dans la cohabitation du chat et de la souris, c'est la souris qui se fait manger, et non le chat.

Même au moment le plus crucial du coup de dé, la répression de Tiananmen en juin 1989, l'autoritarisme de la Chine a su maintenir le cap de sa politique en dépit des risques encourus, et cela, grâce au capitalisme occidental :

世纪豪赌最危险的时候,是1989至1991那三年。坦克一上街,所有的老鼠都吓得屁滚尿流,外资大撤退,内资亦不继,GDP直线下降,中国面临崩盘,真可能玩完。小平同志跑到南方画一个圈,说一句“不问姓社姓资”,招商引资,春雷滚滚。

Le moment le plus risqué de ce pari politique du siècle ont été les années 1989-91. Avec ces chars dans les rues, toutes les souris étaient complètement terrifiées. L'investissement étranger allaient-ils se retirer, l'investissement national s'enfuir, le PIB s'effondrer, la bourse chinoise allait-elle subir un crash et mettre fin à l'euphorie ? Le camarade Xiaoping, durant son voyage dans le sud de la Chine, prononça ces mots : “Qu'on l'appelle socialisme ou capitalisme, là n'est pas la question”. En un éclair, l'investissement étranger refit son apparition.

亏得小平高瞻远瞩,还能“不争论”,带头招商引资,引无数老鼠竞折腰。让一点市场,撒几把米粒算得了什么?资本家,资本家,我就不信资本家来了,资本家的政府不来!果然,西洋各国寻米而来,争抢中国订单,哪一国总理订单要少了,回去还有受民主舆论的喝斥。经济制裁是这样打破的,政治制裁则不消说,强虏烟飞灰灭,1989政治危机就是这样度过的。

Heureusement, Xiaoping voyait loin ; il n'y avait rien à redire là-dessus. Il se fit le promoteur de l'investissement étranger. Les innombrables souris luttèrent à mort pour saisir l'aubaine. Vous ouvrez le marché, vous lancez quelques morceaux de fromage, qu'est-ce que ça coûte ? Les voilà, les capitalistes, ah, les capitalistes ! Je n'en croyais pas mes yeux : les capitalistes arrivaient mais pas leur gouvernement ! Mais non, pas du tout, les nations occidentales reniflant le fromage débarquèrent les unes après les autres, se bousculant pour arriver la première et passer leurs commandes. Leurs ministres qui rentraient au pays sans avoir commandé assez se voyaient vilipendés par l'opinion publique et leurs électeurs. Voilà comment le blocus économique fut levé. Quant aux sanctions politiques, il n'est pas nécessaire d'en parler. Tout a fondu comme neige au soleil : la crise politique de 1989 a pris fin de cette façon.

Valeurs universelles et capitalisme
Reprenant l'article de Zhu, Lu Di se demande si l'Occident doit persister à promouvoir des valeurs universelles telles que celles de justice et de liberté face à une Chine à économie capitaliste.

其实列宁早就发现这点了。还在西方文明世界封锁苏俄时,他便断言,甭看帝国主义跟咱们貌似势不两立,贪婪是资本家的本性,因此他们迟早要来和我们做生意,帮助我们把国家弄得强大起来。老邓之所以在中国翅膀未硬前,便敢冒全世界之大不韪血洗北京城,也无非是吃透了西方的道义高调是假的,再“义薄云天”,最后还是得为铜臭弯腰钻狗洞,虽则可能是掩着鼻。

Le soviétique Lénine s'était déjà aperçu de cela il y a longtemps. Lorsque les nations occidentales avaient boycotté l'Union soviétique, il avait dit : “Voilà pourquoi il semble que l'impérialisme de l'Ouest et nous les Soviétiques soyons irréconciliables, la cupidité est la vraie nature du capitalisme. Par conséquent, tôt ou tard,  ils vont venir faire des affaires avec nous, nous aider à faire de notre pays une nation forte “. Et c'est précisément pour cette raison, alors qu'à cette époque l'économie chinoise en était à ses balbutiements, que Deng osa affronter le monde entier en commettant le massacre de Pékin. Il était conscient à ce moment-là que la moralité et la justice que prêchaient l'Occidental n'étaient que du vent. Même l'esprit le plus noble et le plus droit qui existe sous le ciel, quitte à se boucher le nez, se penchera vers un trou à rat pour ramasser de l'argent puant.

Il commente les points de vue de Zhu sur un certaines nombres de sujets :

谷歌与雅虎的区别,说起来也很可怜:雅虎完全接受后面这一条,甚至向中国政府提供异议人士的通信内容,导致师涛被重判,而谷歌本已同意中国政府有权管制资讯,只是实在难以同意中国政府有权窥探公民隐私。区别也就只在这点上而已。就连这最后的底线,谷歌能否最后守住,也还在未定之天。

Pour parler de ce qui distingue Google de Yahoo, je peux dire que la différence est tristement infime. Yahoo a cédé devant les demandes du gouvernements chinois ; il a même fourni au gouvernement le contenu de la correspondance privée de certains dissidents. C'est ce qui a entrainé la lourde peine d'emprisonnement du dissident Shi Tao ( 师涛 ). Quant à Google, il avait au début accepté que le gouvernement chinois puisse avoir le droit de contrôler l'information qui circule sur son réseau. Mais ensuite, Google a eu du mal à consentir à ce que le gouvernement chinois ait le droit d'espionner la vie privée de ses utilisateurs. Voilà ce qui distingue Yahoo et Google. Et la dernière question qui se pose : Google va t-il oui ou non être capable de continuer à défendre ce dernier point ? Cela reste encore bien incertain.

不难看出当局为何敢重判刘晓波:第一,他们吃准了鬼子为了钱不敢作声,顶多只是不疼不痒地咋呼两声,但经济制裁之类的凶器是再也没本事亮出来了。第二,他们吃准了“民心所向”,知道大部份或起码是相当大的比例的精英出于自家利益反对“普世价值观”,因此无论他们怎么胡作非为,都不会引起国内舆论民情强烈反弹。

Dans ce cas, il n'est pas trop difficile de voir pourquoi les autorités chinoises ont osé condamner à une lourde peine d'emprisonnement Liu Xiaobo. Voici deux raisons : premièrement, ils ont affirmé que pour l'argent, les diables étrangers n'oseraient pas lever le petit doigt. Tout au plus, ils hurleraient à tort et à travers. Et que de toutes les façons, le temps où on brandissait les armes du genre sanctions économiques était bien révolu. Deuxièmement, ils ont affirmé que les “aspirations du peuple” – comprenez un grand nombre ou au moins une proportion très grande de l'élite n'étant motivé que par ses propres intérêts – s'opposeraient aux valeurs et convictions universelles. Par conséquent, peu importe qu'ils commettent ou non toutes sortes de mauvais actions, ils ne soulèveront pas en Chine une violente réaction de l'opinion et du sentiment populaires.

这说明了什么?道义在金钱面前的脆弱。普世价值观再崇高,也抵挡不住银弹攻势。自由世界不怕苏联的核弹,但在我党的糖衣炮弹面前只能乖乖投降。

Alors qu'est-ce qu'on peut en déduire ? Que la moralité et la justice pèsent bien peu face à l'argent. Même si les valeurs et convictions universelles deviennent encore plus nobles, elles ne pourront pas résister contre l'offensive de la corruption par l'argent. Le monde libre qui ne craint plus les missiles nucléaires de l'ex Union soviétiques, ne pourra que capituler comme un enfant obéissant face aux missiles enrobés de sucre du Parti communiste chinois.

Au revoir Google !
Est-ce que l'Occident souhaite que l'engagement économique qu'il a conclu avec la Chine mène à des réformes politiques purement symboliques ? Zhu fait ces réflexions philosophiques sur le lien entre les concepts de capitalisme et d'autoritarisme :

市场经济与现代宪政并不具有必然因果关系,前者是后者的必要条件,而不是必要充分条件。也就是说,无市场经济必无宪政民主,有市场经济则不一定必有宪政民主,两者之间还要有其它条件。

Le concept d'économie de marché et le concept d'un État de droit constitutionnel n'ont pas forcément une relation de cause à effet. Même si le premier concept est une condition essentielle du second concept, il n'est pas une condition nécessaire et suffisante. En clair, sans économie de marché, il n'est pas de gouvernement de droit constitutionnel et démocratique. Cependant, s'il y a économie de marché, cela n'entraine pas obligatoirement un gouvernement de droit constitutionnel et démocratique. En effet, aux deux concepts doivent venir s'ajouter d'autres conditions.

Zhu termine son article sur une note plutôt pessimiste :

中国猫完成了转基因,输血者恰是被食者,自然界多了一种新物种。内鼠也好,外鼠也罢,总有一天都会噬脐莫及。硕鼠硕鼠,适彼乐土,回你的美国老家吧,别了,司徒雷登,别了,谷歌搜索!

Est apparue au monde une nouvelle espèce : le chat chinois s'est transformé en un chat génétiquement modifié. Et ceux qui lui donneront leur sang se feront manger. Souris des villes ou souris des champs, peu importe que tu sois dehors ou dedans, il sera de toutes façons trop tard pour toi de faire machine arrière. Grosse souris, grosse souris, tu mérites un autre paradis. Retourne en Amérique, ton pays. Au revoir, votre excellence John Leighton Stuart, au revoir Google, moteur de recherches !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site