Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Libye : Censure de Youtube et de sites indépendants d'informations

unblock-youtube-libya.jpg

[Les liens sont en anglais ou en arabe] Le 24 janvier 2010, la Libya Telecom and Technology (LTT) (Entreprise nationale libyenne de télécommunications et de technologie) a bloqué l'accès au site web populaire de partage de vidéos Youtube, aux sites de plusieurs partis politiques libyens basés à l'étranger et à ceux de médias indépendants comme Libya Al Youm, Al Manara, Jeel Libya, Akhbar Libya, et Libya Al Mostakbal.  Google n'a pas confirmé l'interdiction de ses services en Libye, mais le journal libyen al-Manara a rapporté, citant des sources bien informées au sein de la LLT, que cette interruption est temporaire et a été décidée pour “renforcer la pression sur les utilisateurs du réseau de partage [Youtube] en Libye”.

Cependant, selon l'organisation de défense des droits humains Human Rights Watch, Youtube aurait été bloqué à cause de la publication sur son site de vidéos sur des membres de la famille du leader libyen Muhamar Kadhafi et sur des manifestations à Benghazi des familles des prisonniers assassinés dans la prison d'Abu Salim, en 1996.

Cette mesure a créé beaucoup d'émotion parmi les blogueurs libyens qui craignent que cette censure puisse être étendue aux blogs personnels. Certains groupes sur Facebook, comme “We want YouTube back in Libya“ [nous voulons le retour de Facebook en Libye], ont organisé une campagne en ligne contre le blocage du site et expliquent comment contourner le filtrage de la censure en utilisant d'autres serveurs informatiques, dits “proxy”, pour accéder à YouTube.

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site