Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Inde : Le film “Mon nom est Kahn” exacerbe les tensions entre communautés

Nous ne parlerons pas ici du film de Bollywood ‘My Name is Khan‘, mais de la façon dont il est perçu aux États-Unis, en Inde, et pourquoi. Les blogs en hindi qui parlent de ce film révèlent une chose intéressante. Les réactions ont plus à voir avec les relations entre les différentes communautés en Inde qu'avec les qualités du film lui-même [Les liens sont en anglais ou en hindi, sauf mention contraire].

Aux États-Unis, où le film de Shah Rukh Khan “My Name is Khan” vient de sortir, les réactions et les recettes sont bonnes, car il retrace un moment d'histoire occidentale, après les attentats du 11 septembre, et tente de dépeindre comment les musulmans qui vivent aux États-Unis sont depuis perçus par les Américains. Ce film est inspiré d’une expérience personnelle de Shah Rukh Khan à l'aéroport de Newark, l'an dernier, quand il a été retenu pour un interrogatoire poussé par la police des frontières.  Cet incident a provoqué un tollé en Inde, au point que l'ambassadeur des États-Unis à New Delhli a du publier un communiqué promettant une enquête. Le film reprend une histoire similaire, celle d'un jeune autiste musulman vivant aux États-Unis, arrêté par la police après le 11 septembre. Autre touche biographique  du scénario :  le héros du film est amoureux d'une femme hindoue. On sait que dans la vie réelle, l'épouse de Shah Rukh Khan est hindoue. Le sujet, le malaise grandissant en Occident, que ce soit en Europe et aux États-Unis, entre musulmans et occidentaux depuis les attentats du 11 septembre et d'autres depuis a fait du film un succès aux États Unis, et les studios Fox ont acheté les droits de diffusion pour le monde entier pour un milliard de roupies.

En Inde, le film a fait parler de lui dès la veille du jour de la première à Mumbai, avec la faction extrémiste Shiv Sena [en français] du mouvement des hindous fondamentalistes Hindutva [en français].  J'avais écrit ce soir-là sur mon blog personnel ‘Le monde autour de moi‘:

Shah Rukh Khan s'est prononcé en faveur de la participation de joueurs pakistanais à la coupe de la ligue indienne de cricket, avec raison [… ].
Alors que j'écris ceci, le gouvernement a pris des mesures importantes de sécurité cet après midi, et environ deux milles membres du groupe Shiv Sena ont été arrêtés alors qu'ils tentaient d'interrompre la première projection de son film..

Sur les blogs en hindi, sur ce sujet, on trouve différents courants de pensées.

Vijay Prakash Singh de New Delhi estime comme d'autres [en hindi], après avoir vu le film, qu'il s'agit d'un film ordinaire, mais qu'il tire son succès du climat de controverses dans lequel il sort. Il écrit que Shah Rukh Khan est influencé par la façon de penser occidentale, et donc, qu'il a choisi un sujet qui intéresse les Occidentaux. Selon Prakash Singh, ce film a consciemment voulu faire sensation et a utilisé tous les ingrédients possibles pour ce faire. C'est à cause de ce film que l'Inde a sévi contre des partis politique tels que le Shiv Sena, ce qui a provoqué une polémique sur un sujet peu important, et apporté encore plus d'attention au film, qui ne le mériterait pas.  Shah Rukh Khan a aussi le soutien du parti au pouvoir, qui a immédiatement envoyé ses policiers arrêter les manifestants. Singh rappelle que les policiers ne se sont pas fait voir quand des Indiens du nord ont été assassinés par des militants du même parti Shiv Sena.

Dans ce contexte, le site de la BBC en hindi a ouvert un débat, en  demandant à ses lecteurs si les Indiens devraient normaliser leurs relations avec le Pakistan ou si la position du Shiv Sena était la bonne. Parmi les nombreuses réponses,  Jamshed Akhtar de Lucknow écrit que le Pakistan a toujours trahi l'Inde mais juge que la position de Shah Rukh est la bonne, car un bon joueur de cricket doit toujours être soutenu, quelle que soit sa nationalité. Rajiv d'Allahabad répond que même si les joueurs de cricket et les acteurs musulmans sont populaires auprès du public hindou, il trouve que certains se positionnent trop en victimes, pour s'attirer plus de popularité.

Nitish Raj, dans un billet publié avant la sortie du film, juge que le parti Shiv Sena a pris ces positions pour attirer l'attention sur lui car sa popularité décline maintenant et il provoque un rejet toujours plus fort.

Il est important de parler aussi de l'article de Tarun Vijay [en anglais] qui décrit de façon poignante ce qu'endurent les hindous du Cachemire, après une vie de souffrances en tant que réfugiés dans leur propre pays, et qui ne peuvent pas s'exprimer en tant que victimes à cause des tensions nationalistes. C'est encore une autre dimension de la représentation des différentes communautés en Inde.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site