Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Haïti : Des blogueurs américains réagissent à l'affaire de l'enlèvement d'orphelins haïtiens

haiti orphansDes enfants de l'orphelinat la Maison de Dieu sur les strapontin d'une base militaire aérienne à Travis, en Californie, le 23 janvier, se préparant à rencontrer leurs familles adoptives aux États-Unis. Image sur Flickr par DVIDSHUB. Utilisée sous licence Creative Commons

Alors qu'Haïti prend lentement le chemin de la guérison et de la reconstruction, un regain d'inquiétude pour les enfants du pays, en particulier les orphelins, se fait ressentir. Plusieurs agences de presse américaines ont diffusé des reportages sur le thème des trafiquants d'enfants qui s'en prennent aux enfants vulnérables dans le pays, comme l'atteste ce reportage sur CNN [tous les liens sont en anglais].

Le débat sur les orphelins a un retentissement particulièrement fort aux États-Unis puisque le groupe qui a été arrêté était des membres d'une église américaine et de nombreux orphelins étaient destinés à vivre sur le continent nord américain si jamais le processus des adoptions avaient continué. Dans la blogosphère américaine, les avis sur ces missionnaires semblent partagés et la réaction du département d'Etat américain est également remise en question.

Sur le blog juridique Right Juris, Ryan s'interroge sur la manière dont le département d'État a géré la situation. A la lumière de faits nouveaux – que 22 des 33 “orphelins” que les missionnaires tentaient d'emmener vers un orphelinat en République Dominicaine avaient des parents en vie et que le groupe n'était pas en possession des autorisations et documents nécessaires à la sortie de territoire des enfants -le département d'État a décidé de ne pas intervenir.

Quoiqu'il arrive, les missionnaires américains accusés d'avoir enlevé des orphelins haïtiens semblent coincés à Haïti pour un bon moment. Ils y resteront encore plus longtemps si jamais le département d'État n'essaie pas d'assurer leur libération ou bien leur transfert vers une cour américaine de Justice. Mais le département d'État doit-il intervenir? Qu'en pensez-vous ? Ce groupe doit-il être jugé et accusé d'enlèvement ? Le gouvernement américain doit-il faire pression pour leur libération ? Le groupe n'était-il vraiment animé que de bonne intentions quand il a tenté de fuir le pays avec 33 enfants haïtiens ? J'aimerais beaucoup avoir votre avis.

La façon impudente dont des membres de cette église américaine ont tenté de parvenir à leur but sans jamais demander les autorisations nécessaires aux États-Unis ou à Haïti provoque des soupçons.

Paul Shepard sur le blog Black Spin estime que les missionnaires sont en mauvaise posture.

Alors que leurs motivations étaient peut-être nobles, ils n'ont pas réfléchi aux dangereuses conséquences qu'aurait une telle action s'ils ne prévenaient pas les autorités américaines ou haïtiennes de ce qu'ils allaient entreprendre.

Personne ne remet en question le fait que certains orphelins d'Haïti aujourd'hui vivraient dans de meilleures conditions s'ils quittaient leur pays pour aller vers des familles accueillantes, mais ce genre de démarches demandent du temps et de la coordination avec les organismes locaux.

Sur le site Change.org, Te-Ping Chen remet en question les opérations humanitaires ciblées vers les enfants en Haïti. Dans son article considéré provocateur et intitulé “Quand ‘la Charité’ en Haïti tue les enfants”, Te-Ping Chen expose les conséquences que l'arrestation des missionnaires a sur les bénévoles qui veulent se rendre à Haïti pour proposer leur aide et sur ceux qui veulent en sortir.

…Depuis l'arrestation des missionnaires le mois dernier, la malencontreuse aventure de la meneuse Laura Silsby et de sa clique a refroidi les médecins, les bénévoles et les membres du gouvernement (vous savez, toutes ces personnes qui ont un rôle légitime dans la reconstruction d'Haïti) qui tentent de sauver les vies des enfants haïtiens gravement blessés.

Le New York Times fait maintenant état de 10 enfants décédés ou dont l'état de santé s'est aggravé en attendant que les autorités, devenues plus méfiantes, accordent des sorties de territoire pour raison sanitaire.

Avant que les Américains ne soient arrêtés, environ 15 enfants haïtiens blessés quittaient chaque jour Haïti par avion en direction des États-Unis. Depuis que Silsby et compagnie ont fait leur apparition, seulement trois enfants ont été évacués par avion privé pour être soignés….

Chen rejoint une liste toujours plus longues de personnes, dont certaines très renommées, qui se demandent si c'est un acte de générosité d'enlever les enfants d'Haïti à leur pays dans le but de leur offrir une vie meilleure. Eugene Robinson, chroniqueur au Washington Post, a critiqué les missionnaires pour leur tentative éhontée d'enlèvement, déclarant que “La vraie charité aurait été d'aider ces familles à s'occuper de leurs enfants plutôt que de les mettre dans un bus et de les emmener loin de chez eux. “

Marc Herman, dans un article publié précédemment sur Global Voices, faisait remarquer que, chose surprenante, les Haïtiens eux-mêmes ne s'exprimaient pas sur la question des orphelins. Il insistait sur l'intérêt soudainement renouvelé pour les enfants haïtiens après le tremblement de terre.

Mercredi 17 février, un juge haïtien a décidé que 8 des 10 missionnaires devaient être libérés sur le champ. Ils devaient repartir rapidement vers les États-Unis, laissant derrière eux Laura Silsby et Charisa Coulter. Laura Sisby est la responsable du groupe.

La blogosphère américaine, déjà très divisée sur la question, verra le débat s'intensifier après cette libération inattendue de 8 missionnaires. Les spéculations iront bon train concernant les raisons pour lesquelles deux des missionnaires, Laura Silsby et Charisa Coulter, sont toujours en détention.  L'explication officielle est que le juge veut enquêter sur les raisons d'un voyage à Haïti que les deux comparses ont effectué avant le tremblement de terre destructeur qui a eu lieu le mois dernier. On reparlera encore des enfants d'Haïti.

Voir aussi notre dossier spécial sur le séisme en Haïti

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site