Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Niger : Soulagement après le renversement du Président Tandja

A mural of Mamadou Tandja hanging in the office of President (Photo by Jacob Silberberg for Panos Pictures)

Fresque représentant Mamadou Tandja, dans le bureau présidentiel (Photo de Jacob Silberberg pour Panos Pictures)

Un coup d'état a eu lieu au Niger le 18 février 2010 : après des combats autour du palais présidentiel, à Niamey, la capitale, le Président Mamadou Tandja a été fait prisonnier par les militaires insurgés, qui auraient été menés par le Colonel Abdoulaye Adamou Harouna (ancien aide-de-camp du Chef d'Escadron Daouda Mallam Wanké, auteur du précédent coup d'état, en 1999). Il y a quelques mois, Tandja a modifié la constitution à son profit, afin de s'octroyer un troisième mandat, lors d'un référendum d'opérette, marqué par une fraude massive.

Il y a eu quelques heures de confusion, pendant l'attaque du palais présidentiel, sur ce qui se passait vraiment. Le 18 février, Raffaella Toticchi  écrivait [en espagnol], depuis Niamey :

Se han oído también disparos y algunas personas han sido heridas y trasladadas al hospital más cercano, pero de momento no se sabe mucho más.

On a également entendu des coups de feu, et des personnes ont été blessées et amenées à l'hôpital le plus proche, mais pour le moment on n'en sait pas plus.

Lors d'un communiqué télévisé, le porte-parole des mutins, Abdoul Karim Goukouyé, a déclaré que la constitution du Niger était suspendue, et que toutes ses institutions étaient dissoutes. Instantanés du Niger, le blog d'une française expatriée au Niger, rapporte que la chaîne de télévision nationale ORTN a diffusé de la musique militaire avant cette annonce, et que la journée suivante a été calme.

Texas in Africa explique sur son blog dans quel contexte [en anglais] a eu lieu ce coup d'état :

First, about 7.8 million (3/5) of Niger's citizens experience severe or moderate food insecurity. Mass starvation is never a stabilizing force.

Second, and more importantly, President Tandja had angered many Nigeriens in 2009 when he dissolved parliament and enacted constitutional reforms that gave him broad powers with few checks or balances. Tandja was constitutionally required to step down from office in December, as that was the end of his second five-year term in office, but the changes he made to the constitution allowed him to stay in office for three more years. These moves were extremely unpopular; 10,000 protesters came out on Sunday to dispute Tandja's actions.

Clearly, this coup is the result of the ongoing political crisis.

Tout d'abord, environ 7 800 000 nigériens (les 3/5èmes de la population) souffrent d'une insécurité alimentaire forte ou moyenne. La famine généralisée n'est jamais un élément stabilisateur.

Ensuite, et surtout, le Président Tandja a provoqué la colère de beaucoup de nigériens lorsqu'il a en 2009 dissout le parlement et réformé la constitution, s'attribuant un pouvoir important, avec très peu de contrôles ou de contre-pouvoirs. Tandja était tenu par la constitution de quitter son poste en décembre, car il arrivait au terme de son second mandat, mais sa réforme de la constitution lui permettait de rester à son poste encore trois années supplémentaires. Ces modifications ont été extrêmement impopulaires ; 10 000 manifestants sont descendus dans la rue, un dimanche, pour contester les décisions de Tandja.

Ce coup d'état est évidemment le résultat de la crise politique actuelle.

Comme le dit le commentateur nigérien Ali Dan-Bouzoua sur une liste de discussion au sujet d'Internet au Niger, il n'y a malheureusement pas beaucoup de médias citoyens pour couvrir cet événement :

Tres peu de blogs ou de tweeter, de photo … sur la situation au Niger.

On consomme sur le net mais on ne produit rien. Les guinéens sont tres actifs et tres present sur le net.

Toutefois des nigériens ont exprimé ce qu'ils pensaient par des commentaires sur des sites d'information comme tamtaminfo.com, et ils semblent approuver le renversement du Président Tandja, bien qu'ils soient quelque peu réservés sur le gouvernement provisoire :

Ousman Diallo Yacoubou :

Militaires de notre cher pays tout le peuple nigerien vous salut vous avez prouve que vous etes les vrais garants du peuple et de la democratie. Mais il y'a une chose jusqu'a present on ne connait pas la duree de votre transition.

Sabitou Oumarou :

C'est domage que des democrates comme nous applaudisse un coup d”Etat. Mais nous devons savoir qu'il y a deux manière de combattre : l'une avec la raison et l'autre avec la force. La première est propre aux hommes la deuxième nous est commun avec les animaux. Mais quand la première montre c'est limites il faut bien recourir a la deuxième pour remettre l'ordre et fait respecter la loi.

De même, quelques blogueurs et utilisateurs de Twitter ont réagi au coup d'état, exprimant surtout leur soulagement, ou se réjouissant du renversement de Tandja, à cause de ses modifications illégales de la constitution l'an dernier. Comme Ato Kwamena Dadzie du Ghana, qui se fait l'écho du sentiment général [en anglais] :

tweet by atokd

Je ne devrais pas, mais je suis plutôt content du coup d'état au Niger.

Il fallait arrêter la bêtise crasse de Mamadou Tandja.

Awada Ehemir, du Tchad, trouve les réactions officielles au coup d'état hypocrites :

tweet by dadouar

tweet by

Tony Cassius Bolamba, de la République Démocratique du Congo, fait preuve de compréhension pour les auteurs du coup d'état sur son blog :

Si je me penche du côté de la raison je condamnerai tout putsch et tout tripatouillage de constitutions en Afrique, mais la compréhension m’oblige de comprendre certains putschistes.

Raison aux pensées de Pascal ? « Ne pouvant justifier la justice, on a justifié la force ».

L’Homme ne récolte ce qu’il sème et t il faut avoir le flair de quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent.

Espérant que ce nouveau coup de force au Niger bénéficiera au vrai détenteur du pouvoir: le peuple !

Dans un même état d'esprit, le blog Guinée 50 espère que le coup d'état rétablira la démocratie au Niger :

Ni lui (Tandja) ni les militaires qui l’ont renversé, ne portent le manteau de la légalité constitutionnelle. Il n’est donc pas question pour nous citoyens africains, de juger la manière dont nous en sommes soulagés.
La bonne question n’est pas non plus de d’applaudir aveuglement ces militaires. Mais, d’exiger leur neutralité dans la restauration de la démocratie dans un bref délai.
[…]
Nous sommes optimistes pour la suite, car à force de mal aller, tout ira bien dans le sens voulu par nos peuples qui sont les seuls souverains.

Sur le portail d'information citoyenne Sahara Reporters, beaucoup de commentateurs du Nigeria font un parallèle [en anglais] entre la situation au Niger et celle de leur propre pays. En voici deux exemples :

OHYN :

This is what happens when civilian and civil institutions are too weak, too cowardly, too much “talk-talk-only,” to defend their own freedom from usurping so-called leaders. This describes Nigeria perfectly: so, Nigeria is next in the coup movement: it is only logical and ripe.

C'est ce qui se produit lorsque les institutions civiles et civiques sont trop faibles, pas assez courageuses, trop portées “à ne faire que discuter”, pour défendre leur liberté face à des dirigeants autoproclamés et usurpateurs. Cette description convient parfaitement au Nigeria : par conséquent le Nigeria sera le suivant sur la liste des coups d'état : c'est complètement logique, et la situation est mûre.

Toyin Ade :

There is no difference b/w what has happened in Niger & Nigeria b/c in Nigeria, we have souless, wicked & unpatriotic cabals holding us to ransom as Tanja did in Niger. If there should be any coup at all in Nigeria, it should be targetted at those useless clowns calling themselves Yar'Adua's kitchen/toilet cabinet that have arrogated to themselves what they don't have.

Il n'y a aucune différence entre ce qui s'est passé au Niger et le Nigeria, parce que, au Nigeria, nous avons des cabales sans foi, mauvaises et antipatriotiques qui nous tiennent en otage comme Tanja l'a fait au Niger. S'il devait y avoir un coup d'état au Nigeria, il devrait être dirigé contre ces clowns inutiles qui s'appellent le cabinet de Yar'Adua et qui se sont attribués injustement ce qu'ils ne possèdent pas.

Daniel Hongramngaye, du Tchad, dresse également un parallèle entre le Niger et son propre pays sur le blog Makaïla :

Ce qui se passe sous nos yeux chez nos voisins nigériens doit à plusieurs égards inspirer nos officiers supérieurs, nos militaires, nos dignes soldats s’il en existe encore. […]

La situation politique au Tchad est pourtant plus exécrable que celle du Niger.

En effet, Idriss Deby Itno est identique à Mamadou Tandja si non pire.

4 commentaires

  • […] Global Voices en Français » Niger : Soulagement après le renversement du Président Tandja 21 février 2010 http://fr.globalvoicesonline.org/2010/02/21/30203/ […]

  • azulejo

    Bonjour, je fais parti d’une association qui fore des puits au Niger pour aider les populations civiles et nos amis du niger nous disaient que de toute manière ce président-là ; “Mr tandja” n’était pas un démocrate alors je ne pleurerais pas pour lui même si je suis par principe contre les coups d’etats militaires !.
    Mais ce président se transformait dernièrement en petit dictateur donc…….bon débarras !. Tout ce que je souhaite pour ce pauvre pays, c’est le retour de la démocratie et moins de corruption car le Niger est le pays le plus pauvre du monde quasiment et un des plus assoiffé car l’eau et les puits y manquent cruellement. Alors je dirais aux futurs gouvernants de ce pays qu’au lieu de s’enrichir eux-mêmes , qu’ils utilisent le peu d’argent qu’ils ont pour forer des puits dont les Nigériens ont bien besoin pour survivre.
    Notre site web : http://npatroyesaube.canalblog.com/

  • […] ni les militaires qui l’ont renversé, ne portent le manteau de la légalité constitutionnelle. Global Voices en Français » Niger : Soulagement après le renversement du Président … Afrique SARKO et CIE Renseignement, Etat Guinée GAUCHE TARAMA [+] NOS FIERS ELUS premier […]

  • […] Si je me penche du côté de la raison je condamnerai tout putsch et tout tripatouillage de constitutions en Afrique, mais la compréhension m’oblige de comprendre certains putschistes. Global Voices en Français » Niger : Soulagement après le renvers […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site