Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Redresser les injustices à coups de liens et de republications

La blogosphère russe est devenue le lieu des tollés contre l'absence de sanctions adéquates envers les fonctionnaires publics corrompus et leurs familles qui enfreignent la loi. Une recherche élémentaire dans les blogs fait apparaître d'innombrables billets critiquant la police, les sénateurs et gouverneurs russes qui méconnaissent toute notion de légalité et esquivent sans difficulté les conséquences de l'acceptation de pots-de-vin, de la conclusion de transactions commerciales illégales ou même de l'homicide.

Mais la frustration exprimée publiquement en ligne n'amène pas toujours des changements dans la vie réelle. La récente affaire d'accident de voiture dans une ville de Sibérie et la réaction en ligne à l'incident illustrent comment une campagne en ligne improvisée tente d'agir sur la triste réalité.

A première vue, l'histoire d'Anna Chavenkova, qui a renversé deux femmes au volant de sa Toyota le 20 décembre 2009 à Irkoutsk n'a rien de nouveau en Russie. Des milliers de personnes sont tuées chaque mois dans des accidents de la circulation. Mais l'affaire a pris une tournure légèrement différente lorsqu'il s'est avéré qu'Anna était fille de Lioudmila Chavenkova, la présidente du comité électoral de la région d'Irkoutsk, qui a apparemment une influence éminente sur ce qui se passe dans cette partie du pays.

La vidéo perturbante [en anglais] de l'accident, qui continue à être retirée par YouTube là où elle est citée, a été montrée par certains organes des médias, et, au départ, n'a provoqué aucun débat significatif en ligne. Des blogueurs ont souligné l'indifférence des passants qui poursuivaient leur chemin comme si de rien n'était. D'autres étaient outrés qu'Anna, la conductrice, soit sortie de sa voiture et se soit mise immédiatement à téléphoner (pas à l'ambulance) au lieu de s'inquiéter de l'état des victimes (dont l'une est morte à l'hôpital quelques jours plus tard).

Ce qui a réellement suscité l'indignation sur les blogs, c'est un résultat de l'enquête officielle sur l'accident par la police routière d'Irkoutsk. Anna serait traitée comme un témoin de l'accident alors que c'est elle qui a fait monter la voiture sur le trottoir où elle a percuté les passantes.

La blogueuse bien connue et membre de la coalition d'opposition “L'Autre Russie”  Marina Litvinovich (l'utilisatrice LJ abstract2001) a commenté l'affaire dans un billet de blog [en russe] qui n'a pas tardé à attirer des milliers de visiteurs et des centaines de commentaires:

Многие, наверное, помнят ролик из Иркутска, где камера видеонаблюдения зафиксировала ДТП. Его виновница, Анна Шавенкова, на полной скорости сбившая двух девушек в самом центре Иркутска, вдруг оказалась не виновницей происшествия, а его свидетельницей. Кто является виновником ДТП, суд пока не установил. Вполне вероятно, что виновником окажется автомобиль. А Анна Шавенкова просто так, случайно, оказалась на водительском сидении. Чисто как свидетель.

Nombreux sont ceux qui se souviennent de la vidéo d'Irkoutsk, dans laquelle une caméra a fixé un accident de voiture. La personne qui l'a provoqué, Anna Chavenkova, heurtant deux jeunes filles à pleine vitesse au centre d'Irkoutsk, s'est soudain retrouvée, non plus responsable de l'accident, mais témoin. La justice n'a pas encore déterminé qui est l'auteur de l'accident. Il est tout à fait possible que la voiture soit déclarée coupable. Et  il s'est juste trouvé qu'Anna Chavenkova occupait le siège du conducteur. Uniquement comme témoin.

Litvinovich a exhorté les autres blogueurs à re-publier cette information en ligne dans l'espoir qu'elle finisse par attirer l'attention des média. Sur le conseil d'un collègue blogueur, elle a même mis un bouton “re-publier” à la fin de son billet, afin de faciliter à tous la diffusion de l'information.

De nombreux blogueurs ont réagi en se liant avec enthousiasme au blog de Litvinovich (la réponse la plus populaire au billet a été “J'ai re-publié”) et en exprimant leur plus profonde inquiétude sur le traitement de l'incident par les autorités locales.

Une fraction importante des lecteurs en ligne a reconnu l'impuissance de la loi en Russie contre ceux qui ont le pouvoir et a appelé à des actions concrètes. Ainsi, le blogueur tvn1 a écrit [en russe] qu'on ne peut pas reprocher à une mère de protéger sa fille contre la sanction. En revanche, le blogueur a attiré l'attention sur ceux qui ont permis à une personne d'être au-dessus des lois :

А вот судью и ментов надо мочить жёстко и показательно. Из-за них, взяточников, и стал возможным мажорский беспредел.

Нужно уже брать пример с той-же Греции, Франции т.п. Так за такие дела люди выходят на улицы и пускают в ход силу ломов, коктейлей молотова и прочих подручных средств, этим самым напоминая, что власть – слуга народа а не народ на службе у власти.

On devrait infliger au juge et aux policiers une raclée exemplaire. A cause d'eux, les concussionnaires, et l'illégalité sont devenus possibles. Nous devrions suivre l'exemple de la Grèce, de la France, etc. Là-bas les gens descendent dans la rue et se servent de la force des barres à mine, des cocktails Molotov et autres moyens pour rappeler aux autorités qu'elles sont au service du peuple et pas l'inverse.

Les propositions de “donner une raclée” aux autorités et de “descendre dans la rue” n'ont pas été rares parmi les blogueurs.

Certains ont insinué que le “non-respect de la loi” est de la faute de ceux qui ont élu ces autorités. L'utilisateur LJ toytronic écrit [en russe]:

В этой стране власть всегда имела граждан, почитайте историю! Радуйтесь, что в ЖЖ вам пока любезно позволяют чувствовать себя свободными! Вы сами проголосовали за вертикаль власти и парламентское большинство, а получили тотальную коррупцию, полное разложение МВД, цензуру СМИ и парламент состоящий из коррупционных чиновников, на все это мерзко смотреть! У вас была возможность избрать демократическое гражданское общество в конце 90х! Если народ не поумнеет, его ждет новый 37 год!

Les autorités ont toujours “eu” les citoyens dans ce pays. Lisez l'histoire ! Soyez contents que jusqu'à présent on vous laisse vous sentir libres sur Livejournal [la plateforme de blogs populaire en Russe – note de l'auteur] ! C'est vous qui avez voté pour la verticale du pouvoir et la majorité parlementaire et vous avez obtenu la corruption totale, la décomposition complète du Ministère de l'Intérieur et le parlement composé de fonctionnaires corrompus. Ça donne la nausée! Vous aviez une occasion de choisir une société démocratique à la fin des années 90 ! Si le peuple ne devient pas plus intelligent, ce qui les attend, c'est le retour à l'année 1937 [la période de la Grande Purge en URSS – note de l'auteur] !

Un autre blogueur a appelé à une participation active aux élections locales et régionales pour empêcher les politiciens corrompus d'accéder au pouvoir.

Le billet de Litvinovich compte actuellement parmi les plus populaires de la blogosphère russe, en tête de tous les classements des articles les plus lus. L'auteur semble avoir atteint son but d'attirer l'attention de nombreux internautes sur ce sujet.

Mais il reste à savoir si cette campagne virtuelle improvisée aura le moindre résultat dans la vie réelle. Litvinovich semble convaincue que cela améliorera les choses. En réponse à un commentaire mettant en doute l'efficacité de la re-publication, Litvinovich notait, optimiste :

Опыт показывает, что простым привлечением внимания моно много добиться – например того, что следствие и суд к проблеме отнесутся по-другому, а не так как сейчас. Если не помоет, будем думать, что еще можно сделать.

L'expérience montre que, en attirant simplement l'attention, on peut accomplir beaucoup. Par exemple, le tribunal et l'enquête subséquente traiteront cet incident différemment et pas comme jusqu'à présent. Si ceci ne sert pas, nous réfléchirons à ce que nous pouvons faire d'autre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site