Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chili : Un tremblement de terre d’une magnitude de 8,8 frappe le pays

Il était 3h34 du matin, le samedi 27 février au Chili lorsqu’un tremblement de terre d’une magnitude de 8,8 a frappé au large des côtes de la région de Maule. Le séisme a été ressenti jusqu’à la capitale, Santiago, située à 325 km de l’épicentre. On fait état de dégâts de grande ampleur à travers tout le pays et le nombre de victimes augmente au fil des heures. La région a connu des répliques tout au long de la journée.

Très peu de temps après le séisme, Francisco a créé un blog, en espagnol, Terremoto Chile, sur lequel il publie des recommandations concernant les réflexes à adopter suite à un tremblement de terre, ainsi que des liens vers de nombreuses photos Twitpic.

Photo de l’église Nuestra Señora de la Divina Providencia à Santiago, après le séisme, à Santiago. Photo de Julio Costa Zambelli publiée sous licence Creative Commons.

Photo de l’église Nuestra Señora de la Divina Providencia à Santiago, après le séisme, à Santiago. Photo de Julio Costa Zambelli publiée sous licence Creative Commons.

Depuis la région de l’épicentre, Robinson Esparza du journal citoyen El a Maule, membre du réseau Diarios Ciudadanos, met à jour un billet contenant les dernières informations régionales et nationales [liens en espagnol]. Dans les commentaires de nombreuses personnes expriment leurs inquiétudes à propos des membres de leur famille vivant hors de la capitale. Le manque de communication est un problème majeur pour ceux qui tentent de contacter famille et amis dans des régions où l’électricité et les lignes téléphonique ont été coupées. Ign. Rodríguez de R. (@micronauta) fait part de sa frustration :

J’essaye depuis des heures de communiquer avec ma famille à Valparaiso, la ligne téléphonique fixe de la compagnie VTR est désastreuse, ils devraient pas avoir le droit de fournir ce service :@

Les personnes publiant des billets sur le blog Terremoto Chile ont également créé un compte Twitter du nom de Ayuda Chile qui rassemble des informations d’autres utilisateurs de Twitter inquiets pour leur famille et les re-tweet. Certains utilisateurs de Twitter tels que Pablo González Carcey ont offert d’appeler les proches de personnes n’ayant réussi à les joindre, comme Daniela Alvarado qui n’avait pas de nouvelles de son frère. Il lui transmet :

@DaniAlvarado J’ai appelé, ta famille va bien ! Salutations.

Dès l’aube, un grand nombre d’images montrant l’étendue des dégâts ont été mises en ligne. Claudio Olivares s’est promené dans la capitale afin d’évaluer les dégâts, il a publié ses photos sur Owly. Constanza Campos a fait de même en partageant des images de certaines églises de Santiago.

Sur YouTube, Francisco Vivallo Sainz a publié cette vidéo qui montre un balcon effondré des tours Bilbao dans le quartier Las Condes à Santiago :

Des alertes au tsunami ont été émises par le Pacific Tsunami Warning Center pour toutes les régions côtières de l’océan Pacifique.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site