Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bulgarie : Un débat sur l'Islam

Quelque 400 personnes ont assisté le 26 février à un débat intitulé “L'Islam, une menace – une idée remise à la mode ?”, qui s'est tenu au Centre de Culture et de Débats “Maison Rouge” dans la capitale bulgare, Sofia. Parmi les participants figuraient Saleh Breh, un psychologue de l'Université de Damas, Vladimir Choukov, un spécialiste de l'Islam, et Nidal Hlayf, étudiant – metteur en scène de cinéma.

Environ 1 million de musulmans vivent en Bulgarie (sur une population totale de 8 millions). Nombreux sont ceux qui ont leur opinion sur l'Islam, de fait de la présence séculaire d'une population musulmane dans le pays. Mais il existe des partis politiques qui créent des problèmes entre chrétiens et musulmans : ces dernières années le nationalisme s'est renforcé et a gagné en agressivité, et certains sont convaincus que l'Islam est dangereux. C'est pourquoi un débat comme celui qui s'est déroulé à Sofia (en bulgare) est important pour la société. Son objectif était de discuter du danger que présenterait ou non l'Islam pour l'Europe. Parmi d'autres, des membres du parit nationaliste Mouvement National Bulgare ont assisté à ce débat ; pour le MNB, l'Islam est dangereux et est un instrument des intérêts turcs. (Voici un lien vers l'article de Vladimir Choukov sur le “Modèle ethnique bulgare.” [en anglais]

Un billet sur le débat est paru sur Muslims and American Cinema (http://muslim-cinema.blogspot.com), un blog en langue bulgare sur les représentations stéréotypées de musulmans dans les films, administré par Hlayf Nidal, qui a écrit une thèse de doctorat sur la réalisation de films à Sofia. Voici quelques extraits de ce billet (en bulgare):

[…] L'auditoire était composé surtout de Bulgares, certains âgés, mais il y avait aussi des jeunes […]

Le professeur Choukov a caractérisé les deux principaux types de modèles d'immigration  – l'anglo-saxon, qui est plus libéral dans sa perspective, et le français – plus restrictif envers les minorités. […] A notre surprise générale, il s'est avéré que le Danemark a déjà autorisé la création d'un parti Musulman [voir ce billet sur le blog Islam in Europe]. [en anglais] […]

[Ruslan Trad] a montré un diaporama avec une liste de blogs dans le monde arabe et islamique, contenant des informations sur l'interdiction de couvrir des faits comme les poursuites contre les opposants politiques en Egypte [voir ce billet sur GV pour les détails], les blogueurs emprisonnés [par exemple, les campagnes Libérez Kareem et Libérez El Hazem), […], les blogs féminins du Moyen-Orient qui luttent pour augmenter leurs droits [par exemple, www.feministcollective.com]. L'objectif était de montrer au public que […] le monde islamique n'est pas une masse inerte, mais qu'il se sent concerné par ce qui s'y passe et ce qui se passe sur la planète, et particulièrement par rapport à la nouvelle génération. […]

Nidal Hlayf a parlé des stéréotypes dans les films. […] [La pratique consistant] à mettre en parallèle le monde islamique avec l'Occident est si enracinée qu'il est difficile de dépasser les stéréotypes […]. […] Un débat sur les raisons pour lesquelles l'image des Arabes et des musulmans est si immuable […]. Premièrement, a cause des souvenirs toujours douloureux des heurts passés avec l'Islam en Occident, militaires ou culturels ; deuxièmement, parce que les Etats-Unis ont hérité de l'imagination orientaliste des colons européens ; troisièmement, depuis la fin du 19e siècle, l'activité missionnaire américaine dans le monde islamique s'est accrue.

Le Dr. Saleh Brik de l'Université de Damas a parlé de la difficulté à accepter la religion “Autre” en raison de l'ignorance qu'on en a. [Exemple : l'interdiction suisse de construction de minarets] : […] les minarets ne sont pas la partie la plus importante de la religion pour un musulman et ne sont pas le principal problème avec les communautés musulmanes.

Maya Tsenova, une arabologue du Centre des Langues et Cultures Orientales, a ajouté que “l'on a peur de ce qu'on ne connaît pas” et que “l'Occident a eu des contacts avec les musulmans avant de rencontrer l'Islam.” Un homme ignorant est l'ennemi de lui-même et des autres, comme le dit un proverbe arabe.

Il y a eu des commentaires au billet de blog de l'auteur (en bulgare) sur cet événement. Un lecteur a écrit à propos de l'islamisme et du terrorisme dans les autres pays des Balkans :

Autour de nous [la Bulgarie], mieux vaut ne pas oublier la Bosnie et le Kosovo, qui sont les répliques de ces idées dans les Balkans.

La situation au Kosovo est importante pour la Bulgarie parce que beaucoup de gens craignent que ce qui s'y est passé ainsi qu'en Bosnie pourrait aussi arriver en Bulgarie.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site