Pologne : Des lycéens portent plainte contre l'ancien Ministre de l'Éducation

Deux lycéens polonais ont décidé de porter plainte contre l'ancien Ministre de l'Éducation de leur pays, Ryszard Legutko, pour les avoir traités de « gamins gâtés ». En décembre 2009, Zuzanna et Tomasz, deux lycéens de Wroclaw, ont signé une pétition [en polonais] demandant au principal d'enlever tous les symboles religieux de leur établissement. Le principal a refusé.

Cette affaire a trouvé un large écho dans les médias polonais, et c'est dans ces circonstances que M. Legutko, actuellement eurodéputé, a dans un des ses commentaires dit de ces lycéens qu'ils étaient « des gamins gâtés qui ne cherchent qu'à s'occuper ». « N'ont-ils pas mieux à faire à l'approche de leurs examens ? » a-t-il ajouté, en suggérant qu'une sanction ne serait pas à écarter.

Les lycéens demandent des excuses publiques, et 5 000 zlotys (1 300 euros) de dommages et intérêts, qu'ils donneraient à une œuvre caritative.

Voici quelques commentaires [en polonais] d'internautes polonais :

pssz, sur forum.gazeta.pl :

Les crucifix peuvent rester, donc l'Église a gagné. La démocratie, c'est la loi de la majorité, mais en respectant les droits des minorités. Nous avons dans notre pays la dictature de la majorité. Est-ce que quelqu'un a demandé la permission avant qu'on mette des crucifix aux murs ? Un crucifix au mur n'est même pas justifié par la Bible.

Homo sapiens, sur forum.gazeta.pl :

On peut bien sûr enlever les crucifix, et on peut oublier les valeurs que les crucifix représentent. La question se pose, qu'y aura-t-il à la place ? Qu'est-ce qui sera proposé à ces jeunes ? Rien.

MrBigB, sur www.wykop.pl :

Un vieil homme a fait un commentaire, et chacun est capable par lui-même de le trouver convenable ou pas, mais à mon avis faire un procès pour ça est lamentable.

Dorota, sur forum.gazeta.pl :

Je suis catholique, mais je suis d'accord avec ces lycéens. Ils se battent pour la tolérance et la liberté religieuse.

Usualgirl écrit sur son blog [en polonais] :

En fait, les athées n'ont rien à faire des crucifix. L'un d'entre eux a déclaré que c'est une perte de temps que de seulement en parler, parce que si on continue comme ça, on finira par interdire les publicités pour la viande car elles peuvent offenser les végétariens…

La Pologne est un pays majoritairement catholique, et la question des crucifix dans les écoles et autres établissements y est toujours un sujet délicat.

Cette affaire mérite d'être suivie, et on peut s'attendre à un débat animé dans la blogosphère et les médias polonais.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site