- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Chine : Le système d'enregistrement des sites web

Catégories: Chine, Droit, Gouvernance, Liberté d'expression, Médias citoyens, Technologie

Sur le site Sohu IT [1][en chinois], le 22 février, le Ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information (MIIT) a publié une note demandant une plus grande généralisation du système d'enregistrement et de vérification des sites internet en Chine, c'est à dire la généralisation du système de “Liste blanche” du Web chinois (liste des sites connus et approuvés par l'administration).

Les dernières demandes en date veulent que le webmestre se rende en personne au centre local des données sur Internet (IDC) pour être pris en photo et fournir tous les documents. L'IDC doit vérifier le contenu du site, les coordonnées du webmestre et les informations officielles sur le site avant de présenter sa demande d'enregistrement à l'antenne du ministère dans la région.

Plus tard, les internautes ont témoigné que cette procédure ressemble à celle de l'identification judiciaire d'un criminel ;

460iXp [2]

Les documents qu'ils doivent présenter sont :

- documents officiels de la société/organisation (s'il s'agit d'un site professionnel) + papiers d'identité du webmestre
– preuve d'identité du webmestre (s'il s'agit d'un site personnel)
– coordonnées, dont le numéro de téléphone mobile, le numéro professionnel, l'adresse électronique, adresse postale.
– nom du site, nom de domaine, contenus publiés par le site, licence exigée pour certains contenus (par exemple, les informations).
– informations d'enregistrement du site à l'IDC : nom d'utilisateur, codes d'accès , où se trouve le serveur hébergeur du site, adresse IP du site.

Ci-dessous, un graphique détaillant l'actuelle procédure d'enregistrement des sites web en Chine [en anglais ].
Img270368545