Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pérou : Nouvelles inondations dans la région de Cusco

Alors que l'on pensait la situation catastrophique, engendrée par les pluies et inondations ayant touché Cusco et sa région, au Pérou [en anglais], en train de s'améliorer, de fortes précipitations [en espagnol comme les autres liens cités] ont une nouvelle fois provoqué la crue d'une autre rivière le 1er mars dernier. Le débordement de la rivière Quesermayo, située dans le district de Taray de la province de Calca (région de Cusco), a causé la mort de 7 personnes, fait plusieurs blessés et inondé 80 % des habitations de la zone. Cela a également touché l'autoroute reliant les villes de Cusco et Pisac. A la différence des précédentes inondations, les secours sont arrivés plus rapidement et, le jour même de la catastrophe, le ministre de l'Energie et des Mines apportait trois tonnes d'aide alimentaire.

Photo prise par Marco Moscoso et reproduite avec son accord.

Il a cependant été signalé que d'autres villages, notamment Cuya et Yacarpay, avaient été touchés, et l'état d'urgence a été déclaré dans d'autres districts de Cusco, tels celui de San Sebastián, de San Jerónimo, d'Anta, de Zurite, de Limatambo et de Lamay. Comme lors des précédentes inondations, c'est par le biais de Twitter qu'ont circulé la plupart des informations et photos relatives aux événements. Ci-dessous, quelques exemples de messages ainsi envoyés.

Marco A. Moscoso (@markopunk) :

Taray en Calca se ha inundado por desborde de rio.

Dans le Calca, Taray a été inondé suite à la crue de la rivière.

Rita A.B (@ritaposa) :

La lluvia en Cusco amenaza con continuar, Ayer llovió toda la noche y de nuevo todos los problemas surgieron, muchos niños no irán a clase.

Il risque de continuer de pleuvoir dans le Cusco ; hier, il a plu toute la nuit et les problèmes surviennent de nouveau, beaucoup d'enfants n'iront pas à l'école.

Javier Murillo Ch. (@jataz8) :

Volviendo del camino Cusco – Pisac, es imposible pasar más del km 30, desde el mirador se observa que Taray esta completamente inundado

Je reviens de la route Cusco-Pisac, il est impossible de faire plus de 30 km ; du point d'observation on peut voir que Taray est complètement inondé.

Bien que plusieurs voies soient bloquées, le blogueur Moscoso a réussi à atteindre Taray et a pris des photos ; quelques-unes ont été mises en ligne sur Twitpic. Il a également tourné une vidéo et l'a téléchargée sur son blog El Caminerito une fois de retour à Cusco :

Hoy se realizaron trabajos de limpieza y encausamiento con el apoyo del Ejército Peruano, así como se inició con la labor de empadronar a los damnificados al tiempo de brindarles alimento. De regreso al Cusco, la pista Pisac – San Salvador se vio interrumpida al derrumbarse el cerro conocido como Morro Blanco por lo que para continuar hay que cruzar por chacras y lodo.

Des opérations de nettoyage ont été conduites aujourd'hui avec l'aide de l'armée péruvienne et ont débuté par le décompte des victimes et l'apport simultané de nourriture. En rentrant à Cusco par l'autoroute Pisac-San Salvador, on pouvait constater que la route était bloquée suite à un glissement de terrain provenant de la colline appelée Morro Blanco. Il fallait pour passer traverser des champs et des zones boueuses.

Il a aussi participé à la réalisation d'une vidéo pour le blog Prensa Contacto :

Les auteurs du blog mentionné ci-dessus ont pu recueillir le témoignage de Ciriaco Condori, gouverneur de la province de Calca :

Nos faltó cultura de prevención, esto nos pasó de improviso. Nos encontramos negociando con el alcalde de Pisaq para que se reubiquen a las familias damnificadas en un terreno de esa jurisdicción. El gobierno central debería autorizar de manera efectiva la compra de maquinaría pesada a las municipalidades.

Nous n'étions pas préparés à de tels événements et tout est arrivé très vite. Nous sommes en train de discuter avec le maire de Pisac du relogement des familles touchées sur des terres dépendant de sa juridiction. En réalité, le gouvernement devrait permettre aux municipalités d'acheter des équipements lourds.

Enfin, l'auteur du blog El Pensador [le penseur], Javier Murillo, qui n'est pas parvenu à atteindre Taray, a téléchargé des photos et des vidéos sur son blog montrant l'état de l'autoroute Cusco-Pisac, qui a lui aussi été ravagé par les éléments naturels :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site